En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Incendie à Marseille : ils avouent avoir mis le feu


le 21 mai 2006 à 13h03
Temps de lecture
3min
incendie marseille (TF1/LCI)

incendie marseille (TF1/LCI) / Crédits : (TF1/LCI)

À lire aussi
SociétéLes trois suspects arrêtés après l'incendie d'un immeuble qui a fait trois morts vendredi, ont été déférés devant un juge qui décidera de leur éventuelle mise en examen. Il s'agit d'un jeune homme de 19 ans et sa mère ainsi qu'un jeune homme de 23 ans.

Trois personnes interpellées après l'incendie d'un immeuble qui a fait trois morts vendredi à Marseille ont reconnu avoir mis le feu. "Leurs déclarations divergent en revanche sur leurs motivations", a déclaré le procureur de Marseille Jacques Beaume.

Ces trois personnes, un jeune de homme de 19 ans et sa mère ainsi qu'un jeune homme de 23 ans, ont été déférées devant un juge qui décidera de leur éventuelle mise en examen. La décision ne devait être connue que tard dimanche soir ou lundi matin. Le parquet, qui a requis un mandat de dépôt à leur encontre, a ouvert une information judiciaire notamment pour "incendie volontaire ayant entraîné la mort", un crime puni d'une peine maximale de réclusion criminelle à perpétuité, a précisé le procureur.

Familles relogées

Une mère et ses deux enfants, âgés de un an et huit ans, ont trouvé la mort lors de l'incendie de cet immeuble, dans le quartier de la Blancarde, vendredi soir. La mère, âgée de 28 ans, avait sauté par la fenêtre pour échapper aux flammes avec un de ses enfants, âgé de huit ans. Elle était morte sur le coup tandis que l'enfant qui avait sauté avec elle décédait samedi soir des suites de ses blessures. Le bébé resté dans la chambre est mort asphyxié.

Le procureur a également retenu le chef d'"incendie volontaire ayant entraîné une incapacité de huit jours", l'incendie ayant fait en outre sept blessés, ainsi que le chef de "vol en réunion", certains des suspects ayant affirmé vouloir commettre un cambriolage.

L'immeuble, habité principalement par des familles comoriennes, a été déclaré insalubre après l'incendie et les familles restantes relogées. Les trois suspects avaient été arrêtés rapidement après les faits, après le témoignage de plusieurs personnes ayant vu deux hommes s'enfuir juste avant que l'immeuble soit touché par les flammes.

Commenter cet article

  • Margaux : Il faut croire que la vie humaine ne vaut pas cher pour certaines personnes !!! Quel que soit le motif pour lequel elles agissent, se posent-elles la question de savoir, d'abord, si des innocents ne vont pas être victimes de leurs actes ? Hélas, il faut bien croire que non ! Mais où va notre société soit-disant civilisée !!!

    Le 21/05/2006 à 21h33
  • Raphael : "éventuelle" mise en examen, c'est une blague le mot "éventuelle" non?

    Le 21/05/2006 à 21h19
  • Lili01 : J'éspère que des peines sévères seront requises!Encore des circonstances atténuantes pour maman , son fiston et le copain? Car parfois je me demande si la justice est sourde , maladroite, que sais-je encore. Il est vrai que nous victimes ( je fais partie de ses gens à qui ont n'a enlevé un petit)nos trouvons que notre parole est bien petite. Il faut bien entendre que notre peine est pour toujours, et qu'il est difficile de comprendre la complaisance des tribunaux. Alors quand il y aura vraiment la prison à vie peut être que les gens arrêterons de parler de peine de mort. Pour ma part, que la personne qui à pris la vie à celui qui aurait du devenir un homme un jour, aille au diable, mais sachez que c'était une femme et récidivite, pas jeune, mais friquée, cela aide pour avoir de bons avocats. Et bien il y a de tout sur cette terre, en France où ailleurs la douleur est la même. Une pensée pour la famille de ses trois innocents.

    Le 21/05/2006 à 20h26
  • Dellac : Je suis voissine de cet immeuble et mere de 2 enfants aussi, ce qui est triste c que les medias deforment tout, a savoir aussi que les pompiers ont mis 10 min a arriver et 20 a mettre en place l echelle quand a savoir si ils ont ete voir derriere je nen suis pas sure, je regrette qu une chose c que la peine de mort soit abolie car quand on tue des enfants on devrait mourir c cru mais realiste, peut etre que ces 2 jeunes ne se rendaient pas compte mais quand meme

    Le 21/05/2006 à 20h22
  • Amelie : Je trouve que c'est degueulasse de faire ça, la pauvre mere et ses enfants ....

    Le 21/05/2006 à 17h56
      Nous suivre :
      La franchise d'une écolière qui amuse Barack Obama

      La franchise d'une écolière qui amuse Barack Obama

      logAudience