En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le meurtrier présumé de Mathias déjà condamné pour attentat à la pudeur


le 15 mai 2006 à 07h18
Temps de lecture
3min
TF1/LCI Meurtre de Mathias
A lire aussi
SociétéChristian Beaulieu a été mis en examen dans la nuit de samedi à dimanche à Nevers et écroué pour "meurtre précédé d'un viol sur mineur de moins de 15 ans". Selon le Figaro, il a déjà été condamné deux fois pour attentat à la pudeur.

Selon les informations du Figaro, Christian Beaulieu, le principal suspect dans l'enquête sur le meurtre du petit Mathias, aurait déjà été condamné deux fois pour attentat à la pudeur. "Une première fois, le 28 janvier 1983, par le tribunal correctionnel de Nevers, à 6 mois et 15 jours de prison dont six mois avec sursis pour des faits d'attentat à la pudeur sur mineur de moins de 15 ans" relate le quotidien.

"Puis, le 17 mars 1989, il a comparu devant le même tribunal pour des faits identiques commis en 1988. Il s'en était pris à un mineur mais aussi à son fils âgé de 5 ans" poursuit-il. Selon le journal, Christian Beaulieu aurait écopé d'une peine de 36 mois de prison dont huit avec sursis avec mise à l'épreuve de trois  ans. Le quotidien précise qu'il devait se soumettre " à des mesures d'examen, de contrôle, de traitement ou de soins médicaux même sous le régime d'hospitalisation".

"Des penchants pédophiles"

Le passé "litigieux" de Christian Beaulieu avait déjà été évoqué lors de l'enquête. Des images "accréditant des penchants pédophiles" ont été saisies lors d'une perquisition à son domicile vendredi, a indiqué dimanche une source proche de l'enquête. Aux alentours de son domicile, samedi matin, la plupart des habitants interrogés décrivaient "un homme sans histoire", mais l'un d'eux a affirmé que cet homme "avait des 'problèmes' avec les enfants" et qu'"il ne s'en cachait pas". "Je crois qu'il avait déjà fait de la prison pour avoir touché un gamin mais c'était pas un méchant", a assuré pour sa part un agriculteur à la retraite qui connaissait le suspect depuis longtemps.

L'homme, résidant à Moulins-Engilbert, avait été interpellé et placé en garde à vue vendredi matin. Il a été placé sous mandat de dépôt et conduit à la maison d'arrêt de Dijon. Sa compagne, âgée d'une soixantaine d'années avait été interpellée et placée en garde à vue vendredi dans la journée.  

Image: des habitants en colère ont placardé des messages de haine sur le portail de Christain Beualieu.

Commenter cet article

  • Jo : Cette politique de relaxer les pédophiles en attendant..le meurtre..est effrayante ! on parle de suivi psy....c'est une plaisanterie ! l'individu reste libre de se faire suivre ou non "accoudé à sa fenêtre en nourissant ses fantasmes grâce aux enfants de la rue.." je cite les médias..

    Le 15/05/2006 à 12h02
  • Delphine : Belle justice que la nôtre! j'ai honte

    Le 15/05/2006 à 12h01
  • Plessis : Encore un qui sortira dans quelques annees et qui recommenceras! Ne perdons pas nos enfants des yeux une seule seconde,la france ne garde pas ses assassins en prison,revoltant!

    Le 15/05/2006 à 11h56
  • Marco : Si je comprends bien certains des internautes (dont "une maman"), on aurait dû condamner le mis en cause à la prison à perpétuité en 1989 pour un attentat à la pudeur (actuellement dénommé "exhibition sexuelle")? Cela n'a aucun sens!

    Le 15/05/2006 à 11h55
  • Nelly : Le meurtier avait des attirances sur des enfants pourquoi ne se faisait t'il pas soigné les medeçins sont là pour ce genre de probleme, c'est un peu comme l'alcoolisme c'est un vice et ce vice la il faut l'éradiquer, cela évitera bien des drames

    Le 15/05/2006 à 11h29
      Nous suivre :
      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      logAudience