En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Sarkozy défend au Mali sa vision d'une immigration "choisie"


le 18 mai 2006 à 18h37
Temps de lecture
3min
TF1/LCI Sarkozy Mali immigration choisie Afrique
À lire aussi
Société"Si nous ne faisions rien, c'est la xénophobie et le racisme qui monteraient. Ce sont les extrêmes qui prendraient le dessus", a expliqué le ministre de l'Intérieur en visite au Mali.

"Je suis venu pour expliquer, pour lever les malentendus". Le ministre français de l'Intérieur Nicolas Sarkozy a défendu jeudi au Mali avec détermination sa vision d'une immigration "choisie". Le ministre, auteur d'un projet de loi adopté mercredi par l'Assemblée nationale qui durcit les conditions d'entrée et de séjour en France, est arrivé mercredi soir à Bamako pour vingt-quatre heures. Il a été reçu par le Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga puis par le président de la République Amadou Toumani Touré.

L'immigration "est un sujet hautement sensible pour un peuple migrateur comme le nôtre. Toutefois, le gouvernement du Mali ne fait pas l'amalgame en recevant le ministre d'Etat" français, a affirmé Issoufi Maïga à Nicolas Sarkozy. "Si nous ne faisions rien, c'est la xénophobie et le racisme qui monteraient. Ce sont les extrêmes qui prendraient le dessus", lui a répliqué Nicolas Sarkozy. Selon lui, il faut "comprendre que le premier ennemi du Malien en France en situation régulière, c'est celui qui est en situation irrégulière car il crée les conditions de l'amalgame". "J'ai pris des engagements qui seront tenus: modernisation de l'état civil, augmentation des crédits pour le co-développement, facilités pour les visas de ceux qui veulent rejoindre leurs familles, étudier ou travailler", a-t-il dit.

"Sarkozy, raciste, xénophobe" 

Sa loi pour une immigration du travail "choisie" plutôt qu'une immigration familiale "subie", est mal perçue dans ce pays pauvre (classé 174ème sur 177 pays, selon le PNUD), dont environ 90.000 ressortissants sont immigrés en France. La moitié y vit légalement, l'autre est composée de clandestins, selon le ministère de l'Intérieur français.

Vingt et un députés de la région de Kayes , avaient demandé l'annulation de la visite de Nicolas Sarkozy, qualifiée de "pure provocation". "Manifestation contre Sarkozy: colère à Bamako", titrait jeudi Le Républicain, un journal très populaire au Mali qui rendait compte d'une manifestation dans les rues de la capitale, mercredi avant l'arrivée du ministre français. Les manifestants étaient une soixantaine selon la police, 300 selon les organisateurs, l'Association des Maliens expulsés et la Ligue des droits de l'Homme. Mais un autre quotidien, lui aussi très populaire, L'Essor, titrait sur "La marche qui ne mobilise pas". "La loi Sarkozy est très mal ressentie chez nous. S'il y avait peu de manifestants, c'est parce que la police les a empêchés de venir", a affirmé Mohamed Coulibaly, ingénieur en informatique, 29 ans.

Une autre manifestation, ayant rassemblé environ 150 personnes, selon l'AFP, s'est déroulée jeudi devant le consulat de France où M. Sarkozy était venu visiter les équipements biométriques, aux cris de "Sarkozy, raciste, xénophobe". "Beaucoup de polémiques sont organisées mais prennent assez peu. Sinon, je ne pense pas que le président Amadou Toumani Touré me recevrait à déjeuner" jeudi, a dit M. Sarkozy. Selon lui, sa loi, qui propose aux jeunes diplômés des pays en voie de développement des cartes temporaires 'Compétences et talents' (d'une durée de trois ans éventuellement renouvelable), est "raisonnable". "Il n'y a pas de propositions alternatives", a-t-il affirmé.

"Le mot 'choisi', c'est un peu court pour faire une polémique sur les droits de l'Homme", a-t-il ajouté, en expliquant que "5% seulement d'une immigration est une immigration de travail". Le ministre devait quitter Bamako dans la soirée pour le Bénin. (D'après AFP)

(Des manifestants au Mali/DR)

Commenter cet article

  • JFR : A tous les gauchistes : Montrez l'exemple : Prenez les sans papiers chez vous: - Logez les. - Offrez leur le repas (tous les repas) - Prenez en charge (100%) tous les frais médicaux (sans les refourguer a une mutelle, fusse-t-elle la mutuelle des fonctionnaires).

    Le 19/05/2006 à 11h46
  • Michael : Dans un pays où certains ingénieurs de trouvent pas de travail, dans un pays où 22% des jeunes sont sans emplois, est-il encore question d'accepter en masse des étrangers sous pretexte que l'on a besoin de main d'oeuvre ?? La France accepte les étranger dans le simple but de ne pas les refuser, car sinonles pluies d'insultes : Français racistes, etc... pourquoi tous ces gens n'iraient pas dans les pays scandinaves...après tout, les récentes études ont montrés que ce sont dans ces pays ou l'ont vivaient le mieux. Ce qui est bizarre, c'est qu'ils ont très peu d'immigrés. Y a-t-il un rapport ?

    Le 19/05/2006 à 11h23
  • Mariam : Tout d'abord, je suis malienne et fière de l'etre. Depuis des siècles, l'Occident s'enrichit sur le dos de l'Afrique en puisant dans ses resssoureces naturelles (or,pétrole,matières premières...)alor dire que les immigrés vivent aux dépens du contribuable français est totalement absurde. Interrogez-vous sur le pourcentage que represente les ressources du continent africain sur les recettes de la France. Pensez vous vraiment que les maliens ou autres choisissent de quitter leur pays; ils le font par nécessité. Pour Finir, l'Afrique est le berceau de l'Humanité!!!

    Le 19/05/2006 à 11h15
  • Marlène : Comme Sarko l'a très bien dit l'autre jour: "je ne dis pas au président Malien comment gérer l'immigration chez lui, il n'a donc pas à dire comment je dois gérer celle en france". Nos pays ont des conditions différentes. Il serait temps d'arréter de recevoir tous les immigrés par flots quand la situation économique ne nous permet pas, à nous né en france, de travailler et d'être loger convenablement !

    Le 19/05/2006 à 11h08
  • Gonzo : Je lis ici qu'il faut fermer le robinet jusqu'au moment ou on reviendra à une situation saine ! Et bien on peut l'arreter definitivement, parce qu'on est deja foutu !

    Le 19/05/2006 à 11h00
      Nous suivre :
      Sarkozy "touché émotionnellement" ? Ce que traduisait sa gestuelle dimanche...

      Sarkozy "touché émotionnellement" ? Ce que traduisait sa gestuelle dimanche...

      logAudience