En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Six mois de prison avec sursis pour le maire d'Ensisheim


le 15 mai 2006 à 17h02
Temps de lecture
2min
TF1/LCI Le maire d'Ensisheim condamné
À lire aussi
SociétéLe maire (UMP) d'Ensisheim dans le Haut-Rhin, qui comparaissait pour l'incendie en janvier de 14 caravanes de nomades installées illégalement sur un terrain municipal, a été condamné lundi à 6 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Strasbourg.

Pour avoir incendié 14 caravanes de nomades installées illégalement sur un terrain municipal, le maire UMP d'Ensisheim dans le Haut-Rhin, a été condamné lundi à 6 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amende par le tribunal correctionnel de Strasbourg. Les 4 employés municipaux qui étaient entendus au côté du maire Michel Habig ont été relaxés. Tous les cinq répondaient de destruction de biens par incendie.

L'ordre de mettre le feu

Le 11 janvier au matin, M. Habig avait donné l'ordre à ses employés de mettre le feu à 14 caravanes d'un campement de nomades, déserté de ses occupants, et il avait lui-même montré l'exemple avec un chiffon enflammé, devant trois gendarmes restés passifs. Le maire estimait être en droit de prendre des mesures d'urgence, en vertu de ses pouvoirs de police, pour supprimer ce qu'il considérait comme "un véritable bidonville" composé d'épaves et de carcasses de caravanes, installé illégalement depuis des mois sur un terrain municipal.

Image LCI. Le maire d'Ensisheim au tribunal correctionnel de Strasbourg.

(D'après AFP)

Commenter cet article

  • A : Ah...les bonnes vieilles méthodes.

    Le 15/05/2006 à 21h55
      Nous suivre :
      "Il n'y a plus rien" : l'émotion d'un proche de victimes sur les lieux du crash

      "Il n'y a plus rien" : l'émotion d'un proche de victimes sur les lieux du crash

      logAudience