En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Incendie de Roubaix : vétusté ou malveillance ?


le 20 août 2006 à 08h01
Temps de lecture
3min
TF1/LCI Incendie Roubaix: le travail des pompiers
A lire aussi
SociétéUne sixième personne est décédée dans la nuit de dimanche à lundi après l'incendie d'origine inconnue qui a ravagé dimanche un immeuble de Roubaix dans le Nord. Le procureur de la République de Lille a déclaré qu'une non-conformité aux règles de sécurité et un acte de malveillance étaient les deux pistes privilégiées.

Une sixième personne est décédée dans la nuit de dimanche à lundi après l'incendie d'origine inconnue qui a ravagé dimanche un immeuble de Roubaix dans le Nord, a-t-on appris lundi de source judiciaire. La victime est un homme de 58 ans, qui est mort des suites de ses blessures, a-t-on précisé de même source. L'incendie a ravagé une vieille maison du Nord divisée en chambres meublées.

Les cinq autres victimes sont une Algérienne de 41 ans et deux de ses filles françaises, âgées de 3 et 17 ans, une mère de famille guinéenne de 29 ans, et un homme d'une trentaine d'années. Huit personnes ont également été blessées.

Lundi, le procureur de la République de Lille, Philippe Lemaire, n'a fait aucun commentaire sur les suites de l'enquête. Deux personnes restaient en garde à vue lundi, le propriétaire de l'immeuble, et un autre homme dont le lien avec l'affaire n'a pas été révélé, a-t-il seulement indiqué. "Ce que l'on sait, c'est que le feu a fait cheminée. Dans ce type d'incendie, il y a en général deux endroits très dangereux : le lieu du départ du feu, et le dernier étage", a-t-il déclaré.

20 personnes dans 12 chambres de 9 mètres carrés

L'incendie s'est déclaré vers 4H45 dans cette maison à deux étages divisée en 14 chambres meublées, a expliqué l'un des locataires, Gilles Catteau. Ce dernier, indemne, a sauté du premier étage, après avoir été "réveillé par des cris", mais son frère a été brûlé aux bras et au visage. Vingt personnes étaient réparties dans 12 chambres de 9 mètres carrés, soit un "bien petit immeuble pour autant de personnes", selon le procureur. Il s'agissait "de locataires à l'image de la ville de Roubaix" qui compte "104 nationalités", a-t-il précisé, évoquant, outre des résidents français, des immigrés légaux et d'autres en voie de régularisation. Certains d'entre eux vivaient dans "une grande précarité", a-t-il ajouté.

L'immeuble avait déjà été touché le 23 mars par un incendie, d'origine électrique. Le propriétaire a affirmé que des travaux avaient été effectués depuis pour mettre en conformité l'installation, ce que les enquêteurs tentaient de vérifier lundi.

Image LCI. L'immeuble de Roubaix où s'est déclaré l'incendie.

Commenter cet article

  • Alain : Pauvres gens, périre dans des "cases" ou on ne mettrait même pas un cheval, au troisième millénaire ce ne devrait même plus exister, j'ai honte, condoléances aux familles touchées par ce malheur qui aurait pu être évité.

    Le 21/08/2006 à 10h05
  • Axela : Il est regrettable que l'on puisse faire vivre des familles dans un espace habituellement réservé aux centres pénitenciers (9m²), enfin ce qui compte avant tout c'est l'argent, non ??

    Le 21/08/2006 à 09h47
  • Farid : Sincères condolénances aux proches des familles..

    Le 20/08/2006 à 11h33
  • Jounino : Bonjour, je connais bien ce type de logements, qu'ils soient privés ou public ( des sociétés d'HLM en louent également par exemple rue du grand chemin à Roubaix). Généralement, ce sont d'anciennes "maison de maîtres" que l'on divise en plusieurs "appartements" grâce à des cloisons en placoplatre qui ne laissent aucune chance à l'intimité....J'en ai connu une qui à mon sens est un vrai piège à feu, avec un unique escalier en bois pour accès sur trois étages ...Si on faisait remarquer qu'en cas d'incendie, il serait difficile de s'échapper par cet unique escalier en bois qui avait d'ailleurs toutes les chances de prendre feu, on nous répondait que de toutes les façons, les pompiers étaient très vite sur place..... Ce genre de logements sont très nombreux et si par bonheur un ou deux extincteurs sont présents ( et qu'ils n'ont pas été vidés par malveillance), ce n'est pas avec celà que l'on peut combattre un incendie dans ce genre de logements.... En principe, je précise que les sociétés d'HLM qui louent ce genre de logements ont les accréditations nécessaires et sont ainsi "dans les normes". Pour les privés, je ne sait pas....De toute façons, je pense qu'il va falloir sérieusement revoir ces normes et faire accréditer ces logements par des professionnels du feu, les pompiers eux-même.....Je suis profondément attristé par cet accident et présente mes condoléances aux personnes touchées par cet accident....

    Le 20/08/2006 à 10h22
      Nous suivre :
      Enquête : les jouets de Noël 20% moins chers en novembre qu'en décembre

      Enquête : les jouets de Noël 20% moins chers en novembre qu'en décembre

      logAudience