En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Risque d'incendie "exceptionnel" dans le Var

Edité par
le 01 août 2006 à 16h42
Temps de lecture
3min
Départ des pompiers du Var dans les massifs forestiers le 1er août 2006

Départ des pompiers du Var dans les massifs forestiers le 1er août 2006 / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
Société Vent, sécheresse, chaleur : près de 600 sapeurs-pompiers ont été pré-positionnés mardi dans les massifs forestiers de Var les plus exposés aux risques d'incendies. La circulation des véhicules et des piétons dans ces secteurs a été interdite.

Les pompiers du Var sont sur le qui-vive. Pas moins de trente-deux groupes d'intervention préventifs, soit près de 600 hommes et 150 véhicules, ont été pré-positionnés mardi après-midi dans les massifs les plus exposés de ce département du Sud-Est. "La chaleur, la sécheresse et la présence de vents importants avec des rafales atteignant 90km/h nous ont conduit à mettre en place pour la première fois de la saison ce dispositif exceptionnel", explique sur LCI.fr un porte-parole de la Direction départementale des services d'incendies et de secours (DDSIS) du Var.

"Chaque groupe d'attaque est composé de 17 hommes, d'un 4x4, de trois camions-citernes de 2000 litres et d'un autre camion-citerne de 6000 litres munis d'un canon", précise ce pompier professionnel. Depuis le début de l'été, le dispositif n'avait jamais dépassé les 10 à 15 groupes d'intervention simultanés.

Véhicules et piétons interdits de massifs

De son côté, la préfecture du Var a classé les Monts-Toulonnais, la Corniche des Maures, les Iles d'Hyères et les Maures en zone "noire". En raison de ce classement, la circulation des véhicules est interdite dans tous ces massifs ainsi que celle des piétons dans les bois, forêts, landes, maquis, garrigues, boisements, plantations et reboisements. La préfecture a également classé les massifs de la Sainte-Baume, du centre Var et de l'Estérel en zone "rouge", ce qui signifie que le risque y est très sévère.

Ce dispositif d'alerte exceptionnel, mis en place vers 13 heures, devait être levé vers 20 heures mardi soir, le risque d'incendie diminuant avec la baisse des températures. Mais il pourrait être redéployé dès les premières heures de la matinée, mercredi, en fonction de la météo.

La semaine dernière, quelque 50 hectares étaient partis en fumée près de Saint-Zacharie dans le massif de la Sainte-Baume. Les autorités ont intensifié la lutte contre les incendies cette année, afin d'éviter la situation de 2003, année de la canicule meurtrière en France. Cette année-là, 61.500 hectares de forêts avaient été détruits dans les départements méditerranéens. En 2005, 17.000 hectares ont été détruits.

Photo : départ des pompiers du Var pour les massifs forestiers le 1er août (TF1/LCI)

Commenter cet article

      Les dernières infos

      Après l'attentat sanglant qui a touché la ville de Sousse et tué 38 touristes le 26 juin dernier, le président de la Tunisie Béji Caïd Essebsi a décrété l'état d'urgence dans le pays pour une durée de 30 jours et a également limogé plusieurs responsables, dont le gouverneur de Sousse. Selon le président Essebsi, un autre attentat similaire à celui du 26 juin pourrait être fatal au pays.
      Nous suivre :

      Bouche-à-bouche, massage cardiaque... L'éleveuse de chats tente le tout pour le tout

      logAudience