En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

La testostérone de Landis pas 100% naturelle ?

Edité par
le 01 août 2006 à 08h46
Temps de lecture
3min
Landis
A lire aussi
SociétéLe New York Times croit savoir que la testostérone détectée dans l'urine de Floyd Landis n'a pas entièrement été produite par son organisme contrairement à ce qu'a affirmé le gagnant du Tour de France. Le coureur américain a réclamé lundi une contre-analyse.

La ligne de défense du vainqueur 2006 de la Grande Boucle s'effondre-t-elle ? Le New York Times croit savoir qu'une partie de la testostérone détectée le 20 juillet dans l'urine de Floyd Landis, après l'étape de Morzine, est bien d'origine chimique. Le cycliste avait soutenu que la substance était naturellement produite en grande quantité par son organisme.

Le quotidien américain a cité lundi soir sur son site Internet un représentant non identifié de l'Union cycliste internationale qui a été informé des résultats réalisés dans le laboratoire de Chatenay-Malabry. Après les déclarations du coureur, le laboratoire français avait conduit un autre test (taux d'isotopes du carbone) et il en ressortirait qu'une partie des hormones provenaient d'une source externe.

Le coureur américain a finalement réclamé lundi une contre-analyse du contrôle antidopage qu'il a subi pendant le Tour de France. "Samedi matin, on devrait savoir. C'est ce que le laboratoire français nous a dit", a déclaré à Enrico Capani, porte-parole de l'Union cycliste internationale (UCI).

L'UCI avait décidé de demander elle-même la contre-analyse "afin que l'affaire avance". Si l'échantillon B confirme le premier, Floyd Landis risque de perdre son titre et une suspension de deux ans.

Retrouvez toutes les informations sur l'affaire Landis sur Eurosport.fr

(Photo TF1-LCI archives : Floy Landis)

Commenter cet article

  • Taz : De toute évidence il n'y a plus que le vélo comme élément naturel chez les cyclistes !

    Le 01/08/2006 à 13h11
  • Hob : Bien mal acquis ne profite jamais.

    Le 01/08/2006 à 10h53
  • Pargoire : Une réation j'en ai pas vraiment,qu'il lui enlève son titre ce n'est pas forcément bien car rien ne peux prouver que le deuxième ne s'est pas doper,je rappelle une évidence quand un vase est remplie à rabord il suffit d'une goutte pour le faire déborder ils sont tous à la limitte des seuils autorisé quelques que soit les molécules ou les hormones,le peloton à ton ashmatique très largement au dessus de la moyenne national,étonnant non ? et puis pour en revenir à Amstrong,comment peut-on gagner le tour de france quand on à qu'un testicule ?sachant que cette glande fabrique l'hormone mal la testostérone .s'assuffit . Noel.

    Le 01/08/2006 à 10h37
  • Roland TISSIER : S'il a triché il faut le suspendre à vie Bonne journée

    Le 01/08/2006 à 10h31
  • Vastre : Finalement, le risque est assez limité : 2 ans de suspension ! Ce n'est pas dissuasif. Une radiation définitive serait plus impressionante.

    Le 01/08/2006 à 10h20
      Nous suivre :
      Napoléon à l'honneur d'un défilé équestre en plein Paris

      Napoléon à l'honneur d'un défilé équestre en plein Paris

      logAudience