ARCHIVES

Trois pompiers tués après l'incendie de Ramatuelle

Edité par
le 15 août 2006 à 13h04
Temps de lecture
3min
pompiers accident
À lire aussi
SociétéTrois sapeurs pompiers sont décédés et un a été blessé mardi dans la chute de leur camion de secours dans un ravin à La-Garde-Freinet, dans le Var. Ils faisaient partie d'une équipe de relève des pompiers qui ont passé la nuit à lutter contre l'incendie de Ramatuelle qui a parcouru 56 hectares de pinède.

Ils n'avaient pas participé à l'opération de la nuit mais faisaient partie d'une équipe de relève de l'incendie de Ramatuelle qui a parcouru 56 kilomètres de pinède lundi et dans la nuit (lire notre article). Trois sapeurs pompiers sont décédés mardi midi dans un accident à une quinzaine de kilomètres de Ramatuelle, dans le Var. Un autre est blessé.

Les quatre hommes du feu ramenaient un camion de secours à la caserne quand leur véhicule a fait une sortie sur la départementale 558, particulièrement connue pour être sinueuse, avant de chuter dans un ravin profond de 100 mètres, à 3 km de la sortie nord de La-Garde-Freinet. 

Deux d'entre eux ont été tués sur le coup, coincés dans le véhicule. Les deux autres avaient été ejectés du camion qui faisaient des tonneaux. L'un a succombé mardi après-midi à ses blessures à l'hôpital militaire Sainte-Anne à Toulon, l'autre était soigné àl'hôpital de Font-Pré à Toulon en "urgence relative".

Enquête ouverte

Six hélicoptères sont intervenus sur les lieux de cet accident dont les gendarmes ne connaissent pas encore la cause. Mais les pompiers précisent que les quatre hommes étaient "frais", pas fatigués, puisqu'ils n'avaient pas passé la nuit à travailler.

Les gendarmes ont ouvert une enquête, sous l'autorité du parquet de Draguignan, pour déterminer notamment si l'accident a impliqué un véhicule tiers. Le préfet du Var, Pierre Dartout, s'est aussitôt rendu sur place avec le directeur départemental des services incendie, le colonel Eric Martin.

Le camion de secours accidenté faisait partie d'un convoi de cinq véhicules dit "groupe feu de forêt" appartenant à la caserne de Puget-Ville. Les corps de l'adjudant volontaire François Gillet, un ambulancier de 47 ans, marié et père de deux enfants de 20 et 15 ans, du sergent volontaire Alain Abad, 42 ans, chauffeur-livreur, père de trois fillettes de 11, 8 et 5 ans, ainsi que du pompier volontaire Jonathan Vella, 21 ans, célibataire, devraient venir reposer dans une chapelle ardente à Puget-Ville. Le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy a fait part de sa "grande émotion" et a rendu hommage "cette année encore à toute la famille des hommes qui luttent contre les incendies".

Toute la nuit quelque 300 sapeurs pompiers, appuyés par quatre Canadair, ont lutté contre l'incendie qui a parcouru la presqu'île de Saint Tropez autour du cap Camarat. Il a finalement été maîtrisé mardi à 8h et totalement éteint à 20h. 4000 avaient été préventivement évacuées pendant plusieurs heures lundi soir d'un centre de vacances, d'un camping et de villas.

(Photos TF1-LCi : le camion a fait une chute d'une centaine de mètres)

Commenter cet article

  • Nina : Une pensée pour nos collègues et pour leurs familles

    Le 16/04/2009 à 11h05
  • Regis : Sinceres condoleances aux proches de ces heros victimes de leur devoir :-(

    Le 15/08/2006 à 16h35
  • Alicia : Un grand hommage a ces hommes du feu qui se sont battus pour proteger notre environnement,les biens et la vie des gens. sinceres condoleances aux familles de ces hommes hors du commun... ces heros.

    Le 15/08/2006 à 16h13
  • Nous sommes à la fois peinés et révoltés : Lorsque nous apprenons la disparition de pompiers dans ce genre de conditions, et même en dehors de cela, nous sommes à la fois révoltés et peinés. Nous pensons à ces trois HEROS victimes (et à tous les autres dont on ne parle pas) de leur devoir et sans doute de l'irresponsablité de certains. Nous pensons à leur famille et à leurs proches à qui adressons nos plus sincères condoléances ainsi qu' à tous les pompiers qui, à notre sens, ne sont pas honorés comme ils devraient l'être. Merci à tous pour ce que vous faites au quotidien pour nous préserver et nous secourir.

    Le 15/08/2006 à 15h40
  • Nadine Mirande : C'est toujours triste que des pompiers perdent la vie en exercant leur métier.

    Le 15/08/2006 à 14h28
      Nous suivre :

      Zapnet : la glace plus forte que le pont ?

      logAudience