En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Les violences ont augmenté de 7,15 % en un an


le 17 août 2006 à 16h44
Temps de lecture
3min
La délinquance en France

Crédits : INTERNE

A lire aussi
SociétéLes violences ont augmenté de 7,15% d'août 2005 à juillet 2006, atteignant leur plus haut niveau en un an. Les chiffres de la délinquance générale, sont eux quasiment stable, selon les statistiques mensuelles publiées ce jeudi par l'Observatoire national de la délinquance.

Il s'agit du plus haut niveau de violence atteint en un an. Les statistiques mensuelles publiées ce jeudi par l'Observatoire national de la délinquance (OND), montrent que les violences contre les personnes ont augmenté de 7,15% d'août 2005 à juillet 2006. Elles atteignent ainsi leur plus haut niveau en un an, avec 425.532 faits recensés à cette période.

Comme à chaque fois, ce sont les "violences non crapuleuses", autrement dit les violences gratuites, qui participent le plus à cette hausse, avec la plus forte augmentation de la catégorie: +10,21%. Dans 12.51% des cas, les "violences gratuites" sont dirigées à l'encontre des personnes "dépositaires de l'autorité" telles que policiers ou gendarmes. Les violences crapuleuses ont augmenté de 7,06%, les menaces et chantages de 4,80%, tandis qu'en revanche le nombre de violences à caractère sexuel continue à diminuer: -7,95%.

Vols crapuleux en baisse

Sur la même période, la délinquance générale a baissé de 0,43%. En matière d'atteintes aux biens, "la baisse commencée il y a près de quatre ans, et qui avait été particulièrement forte jusqu'au début 2005, s'effectue en 2006 à un rythme compris entre -1 et -2%", commente l'OND. Le nombre d'atteintes aux biens a baissé de 1,76% entre août 2005 et juillet 2006, par rapport à la même période de 2004-2005.

Toutes les catégories de vols crapuleux sont en baisse, à l'exception de ceux commis avec violence, qui ont crû de 7,12%, selon les chiffres de l'OND, tandis que les "destructions et dégradations" ont, elles, augmenté de 4,58%. Dans le domaine des escroqueries, infractions économiques et financières, on note une augmentation (1,18%), "conséquence de deux évolutions distinctes", selon l'Observatoire. Ce dernier relève une "forte diminution (12,54%) des usages frauduleux de chèques", tandis que "à l'inverse, les autres formes d'escroqueries et infractions économico-financières sont en hausse : faits d'escroqueries et abus de confiance ainsi que les infractions économiques et financières proprement dites augmentent (respectivement de 7,95% et de 19,29%).

D'après AFP

Commenter cet article

  • Jacques : Les 7.5% seraient largement dépassé si toutes les victimes portaient plainte et ce n'est pas le cas...

    Le 17/08/2006 à 18h43
      Nous suivre :
      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      Halloween : Rémi Gaillard se fait clown entarteur

      logAudience