En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Pour Jospin, la campagne au PS "commence maintenant"


le 04 septembre 2006 à 09h56
Temps de lecture
3min
[Expiré] [Expiré] Lionel Jospin

Crédits : AFP - LOUISA GOULIAMAKI

SociétéLionel Jospin n'a pas précisé lundi matin sur France Inter s'il serait candidat à l'investiture. L'ex-locataire de Matignon a critiqué Nicolas Sarkozy qui ne "propose pas de rompre avec une politique sociale et fiscale injuste". Il s'est aussi dit "surpris" par la proposition de Ségolène Royal sur la discipline à l'école.

Pour Lionel Jospin, la campagne interne au Parti socialiste pour désigner son candidat à l'élection présidentielle "commence maintenant". Sur France Inter, lundi matin, l'ex locataire de Matignon s'est dit "attentif aux sondages" qui placent largement en tête Ségolène Royal.

"Il nous reste un mois", pour faire acte de candidature a souligné Lionel Jospin. "Si cela a un sens pour les Français, si ça peut rassembler les socialistes, alors effectivement je me sens apte à assumer cette mission et donc l'idée d'être candidat à la candidature au sein du Parti socialiste, je la concrétiserai." "Mais si ces éléments ne me paraissent pas réunis à ce moment-là, je prendrai aussi ma décision et sans doute une autre décision", a-t-il ajouté.

Lionel Jospin n'a pas dit s'il serait ou non candidat à l'investiture, indiquant qu'il n'avait "à donner cette réponse que le 3 octobre", date limite de dépôt des candidatures. "Je veux que les préoccupations des Français soient débattues et, pour ce qui concerne les socialistes, qu'ils fassent leur choix les yeux ouverts". "J'ai décidé de participer à ce débat, c'est la motivation de ma présence", a-t-il expliqué. "Je sais que je suis capable d'assumer la charge de chef de l'Etat", a-t-il déclaré.

Sarkozy trop "pro-américain"

Lionel Jospin, à l'instar de François Hollande lors de son discours de clôture de l'université d'été du PS, a critiqué ouvertement Nicolas Sarkozy. "Je constate qu'il ne propose pas de rompre avec une politique sociale et fiscale injuste." Lionel Jospin a ainsi reproché au ministre de l'Intérieur de vouloir supprimer les droits de succession "pour les plus fortunés", de"remettre en cause le droit de grève" et de "supprimer les suppléments de salaires pour les heures supplémentaires".

"Par contre, il propose de rompre avec des éléments qui sont pour moi essentiels à l'identité de la France", a-t-il ajouté. "Je pense, par exemple, à un certain équilibre entre l'économique et le social, que son approche étroitement libérale et ses liens excessifs avec le monde patronal ne rendraient pas possible." Lionel Jospin reproche également à Nicolas Sarkozy d'être "trop pro-américain" et de ne pas "avoir un mot pour regretter" l'intervention des Etats-Unis en Irak.

Dubitatif sur la proposition de Royal

N'épargnant pas non plus Ségolène Royal, Lionel Jospin s'est déclaré "un peu surpris", par la proposition de mettre "une deuxième personne dans les classes", à côté de l'enseignant, là où règne de l'indiscipline. "J'imagine assez mal un professeur bien né ou normal, ils sont tous bien nés et normaux, accepter dans sa classe une deuxième personne chargée de faire la discipline", a affirmé l'ancien Premier ministre.

"Par contre, a-t-il ajouté, je pense que les professeurs sont en droit d'attendre le soutien de l'administration et de l'équipe pédagogique, que les emplois-jeunes peuvent être utiles". Certes, a dit Lionel Jospin, il faut "veiller à la discipline" mais "je ne suis pas sûr que cette idée puisse être reçue par le monde enseignant".


Commenter cet article

  • Thierry : De toute manière vu le bordel Socio Economique dans lequel se trouve la France , je ne vois vraiment pas qui pourra relever cette pauvre France . Reviens Lionel, en tant qu'ancien , vous avez certainement une vision plus sereine que tous les guignols qui se voient déjà en haut de l'affiche...Mais attention car le FN de Jean Marie Le Pen va lui , c'est certain , faire un très gros score. BON COURAGE, et bonne santé car il y a du boulot . Thierry

    Le 04/09/2006 à 17h29
  • Maret : Jospin est le seul a pouvoir rassembler le PS quand a ceux qui rappel les petites gaffes de Jospin Royal en déjà fait au moins une en réclamant au gouvernement une loi qui existait depuis 4 mois

    Le 04/09/2006 à 16h18
  • Laurent : Il y en a assez de ces vieux indispensables qui sont là depuis des lustres et qui n'ont pas été capables de rétablir notre situation économique. Alors, M. Jospin, restez dehors. Votre temps est passé. Merci de toutes façons pour tout ce que vous avez fait, et souvent bien, mais, aujourd'hui, c'est fini.

    Le 04/09/2006 à 15h58
  • Degouze : Jospin etait connu pour avoir demande de l'aide a Mitterand pour l'election presidentielle de 95.Il ne sait pas agir de façon personnelle.C'est une maniere de diluer les responsabilites.Et c'est toujours la faute des autres:les Americains,le patronat et ceux qui en sont trop proches.Et puis il a donne un cours ce matin et a ce titre il devrait ajouter que M Bayrou lui aussi a droit au titre de representant de la classe ouvriere.

    Le 04/09/2006 à 14h31
  • Francois : Ca ne sert à rien d'y croire et de continuer à être là monsieur jospin, laissez la place aux jeunes( et pourquoi pas chirac candidat pendant qu'on y est ?) Personnellement je ne voterai pour ce parti que si madame Royal en est la candidate . Sinon, j'irai à la plage...

    Le 04/09/2006 à 14h05

      Les dernières infos

      Nous suivre :
      L'atterrissage d'Orion filmé depuis la capsule

      L'atterrissage d'Orion filmé depuis la capsule

      logAudience