En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Disparition d'un pêcheur : les recherches suspendues


le 18 mai 2008 à 18h52
Temps de lecture
3min
Le chalutier "Horizon", dont le patron a disparu en mer (18 mai 2008)

Le chalutier "Horizon", dont le patron a disparu en mer (18 mai 2008) / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
Faits diversDisparu en mer samedi soir au large de l'île de Sein, le patron de chalutier n'a pas été retrouvé malgré les moyens importants déployés par les sauveteurs.

Les recherches pour retrouver un patron de chalutier, disparu en mer samedi soir au large de l'île de Sein, dans le Finistère, ont été suspendues dimanche en milieu d'après-midi "faute d'éléments nouveaux", a indiqué la préfecture maritime de l'Atlantique. Le corps du marin âgé d'une quarantaine d'années n'a pas été retrouvé malgré les moyens importants déployés par les sauveteurs qui ont couvert une zone de 300 km2.

"Dans une eau à 13 degrés et dans une zone avec des courants forts, les chances de retrouver une personne vivante sont très faibles après quelques heures", a indiqué l'enseigne de vaisseau Aude Postigo, porte-parole de la préfecture maritime. L'alerte avait été donnée samedi vers 22 heures par l'équipage de l'Horizon, un chalutier de 23 mètres basé à Saint-Guénolé. Les marins pêcheurs avaient constaté la disparition de leur patron resté seul sur le pont alors que le bateau rentrait de pêche par des conditions météorologiques clémentes. Le navire se trouvait alors à 18 km au sud ouest de l'île de Sein.

Le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage Corsen avait aussitôt mobilisé un avion Falcon 50 équipé d'une caméra infra rouge, deux hélicoptères de la Marine et de la Sécurité civile équipés de jumelles à visée nocturne, deux vedettes de la SNSM, ainsi que deux bateaux de pêche. Dimanche matin, un hélicoptère et une vedette de la SNSM ont poursuivi les recherches. Des appels à la vigilance ont été diffusés aux navires transitant dans la zone de la disparition. Le parquet de Quimper a ouvert une enquête confiée à la gendarmerie maritime de Brest pour déterminer les circonstances de la disparition du patron-pêcheur.

D'après agence

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Bayonne : c'est parti pour cinq jours de fête

      Bayonne : c'est parti pour cinq jours de fête

      logAudience