En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Attentats contre des radars : le postier mis en examen


le 17 septembre 2008 à 16h50
Temps de lecture
2min
Un radar détruit dans la nuit de samedi à dimanche à l'explosif près de Conflans-Saint-Honorine

Image d'archives / Crédits : LCI

A lire aussi
Faits diversCe postier de 29 ans est soupçonné d'avoir détruit par explosif au moins dix radars en région parisienne en 2007, des attentats revendiqués par la FNAR.

L'auteur présumé d'attentats contre des radars en 2007, a été mis en examen mercredi pour "association de malfaiteurs" et "détention et usage d'explosifs", le tout "en relation avec une entreprise terroriste".
 
Frédéric Rabiller s'est vu notifier les poursuites à son encontre dans sa chambre d'hôpital par les juges anti-terroristes Edmond Brunaud et Yves Jannier au cours d'une audition annoncée par Le Parisien. Cet employé dans un centre de tri postal, a également été placé sous contrôle judiciaire qui lui interdit notamment de quitter la France.
 
Le jeune homme de 29 ans avait été grièvement blessé en mai 2008 en maniant des explosifs dans son appartement de Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine). Il est hospitalisé depuis à l'hôpital Kremlin-Bicêtre.
 
Il est soupçonné d'avoir détruit par explosif au moins dix radars en région parisienne en 2007, des attentats revendiqués par une mystérieuse "Fraction nationaliste armée révolutionnaire" (FNAR), dont il est le seul membre, selon les enquêteurs.
 

(D'après agence)

Commenter cet article

  • Nicolas : Il me semble qu'il a eu les deux mains arrachées : une peine de principe suffirait. Cet homme a déjà été assez condamné, même si force doit rester à la Loi.

    Le 17/09/2008 à 18h39
  • Jean Bonnot : Peu importe la profession de cet imbécile. L'essentiel est qu'il soit condamné sévèrement.

    Le 17/09/2008 à 18h14
  • Nossim : Si il est le seul membre, pourquoi dit on association de malfaiteur ?

    Le 17/09/2008 à 17h46
  • Gilles : Pauvre type !

    Le 17/09/2008 à 17h09
      Nous suivre :
      Quand Juppé se moque gentiment de Valls : "Tout va bien, ça vous surprend M. le Premier ministre ?"

      Quand Juppé se moque gentiment de Valls : "Tout va bien, ça vous surprend M. le Premier ministre ?"

      logAudience