ARCHIVES

Le forcené retranché... n'était pas chez lui


le 04 mai 2009 à 15h17
Temps de lecture
3min
police policiers

Des policiers / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
Faits diversLa police avait encerclé lundi la maison d'un homme qu'elle croyait retranché dans son appartement de Montpellier. L'homme était en fait dans la foule massée à proximité des lieux.

Un homme que la police croyait retranché dans son appartement de Montpellier avec des bonbonnes de gaz et des armes a été arrêté dans la rue devant chez lui, parmi les badauds maintenus à l'extérieur d'un périmètre de sécurité. Le commissariat de Montpellier avait été alerté lundi à 11h49 par le Samu, lui-même prévenu par le curateur de cet homme de 49 ans. Selon le curateur, il avait proféré des menaces de mort à son encontre à deux reprises dimanche soir et lundi matin. Il avait annoncé qu'il comptait aussi faire exploser son propre domicile à l'aide de bouteilles de gaz.

Après avoir vérifié les informations auprès du curateur, la police qui connaissait le malade, déjà placé deux fois en hôpital psychiatrique, avait bloqué la rue de son domicile, une maison de ville dans le quartier Gambetta, a indiqué lors d'une conférence de presse Guillaume Nau, chargé de la communication à la Direction départementale de la sécurité publique.

Le gaz et l'électricité coupés

Pour l'occasion, trois camions de pompiers avaient pris position à l'extrémité de la rue, lances à incendie en batterie. Le Groupement d'intervention de la police nationale avait également été mis en alerte et un périmètre de sécurité établi. EDF et GDF avaient aussi coupé le gaz et l'électricité à l'adresse du présumé forcené, selon M. Nau.

Dans la phase de prise de contact, les voisins interrogés ont bien indiqué que celui-ci était dans l'appartement qui était fermé. C'est à ce moment-là que des policiers de la Brigade anti-criminalité ont reconnu l'homme parmi des badauds massés derrière des barrières de sécurité et l'ont interpellé. Il a été placé en garde à vue. A 13h40, les démineurs appelés sur place n'ont trouvé ni armes, ni bouteilles de gaz dans l'appartement, a précisé la police. 

(D'après agence)

Commenter cet article

  • France : Bien sur qu'il faut mieux en rire car c'est assez drôle, le mec devait se tordre de rire derrière à les regarder, j'imagine la scène. Et comme dit un internaute, ça auré pété on en rigolerait pas et bien heureusement sinon c'est nous qu'il faudrait interner.

    Le 06/05/2009 à 16h34
  • Patty : Merci de m avoir faire rire pour une fois patty

    Le 06/05/2009 à 10h23
  • VaneL : Il a du bien se poiler le mec en attendant !!!

    Le 06/05/2009 à 03h09
  • Anonyme : LE GAG !! MDR... ça fait du bien de sourire en lisant les titres des infos c'est tellement rare !!!

    Le 05/05/2009 à 10h39
  • Tony : Tout à fait d'accord avec Fred, il n'y a rien de marrant. Le quartier aurait sauté on aurait crié à la catastrophe.

    Le 04/05/2009 à 21h35
      Nous suivre :

      Entre Morano et Philippot, ça clashe, ça clashe...

      logAudience