En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Son ex revient sur ses aveux, mais mis en examen


le 09 mai 2009 à 18h06
Temps de lecture
3min
céline lens angres ruisseau

Céline, la jeune fille de 17 ans retrouvée morte le 6 mai 2009 dans un ruisseau à Angres, dans le Pas-de-Calais / Crédits : TF1-LCI

À lire aussi
Faits diversIl avait reconnu avoir donné la mort à la jeune fille de 17 ans retrouvée morte mercredi dans un ruisseau à Angres "car il vivait mal leur séparation", avant de "changer de position" samedi.

L'ancien petit ami de la jeune fille de 17 ans et demi retrouvée morte mercredi dans un ruisseau à Angres, dans le Pas-de-Calais, près de Lens, soupçonné de l'avoir tuée, a été mis en examen pour homicide volontaire et écroué samedi, a indiqué une source judiciaire. Cet homme de 27 ans "a été mis en examen pour homicide volontaire et écroué dans l'après-midi à la maison d'arrêt de Béthune", selon le parquet de Béthune.
 
Le parquet a indiqué que le meurtrier présumé est revenu sur ses aveux au dernier moment, niant tout implication dans cette affaire pour laquelle il risque jusqu'à 30 ans de réclusion. "En tout dernier lieu, devant le juge d'instruction, il est revenu sans explication sur ses déclarations précédentes", a indiqué cette source selon laquelle cet homme de 27 ans "a changé de position en disant qu'il n'y était pour rien".
 
Etranglée ou noyée ?
 
L'ancien compagnon de la victime avait pourtant réitéré samedi matin ses aveux formulés la veille au soir devant les enquêteurs de la brigade criminelle de Lens y apportant même un certain nombre de précisions dont certaines correspondaient aux résultats de l'autopsie. Mais alors que les examens pratiqués sur le cadavre de la jeune fille ont indiqué que sa tête avait été maintenue sous l'eau, provoquant la noyade et donc la mort, son ancien ami affirmait l'avoir "étranglée et laissée sur la berge".
 
L'individu avait reconnu vendredi soir avoir tué la jeune fille à l'issue d'une entrevue qu'il avait sollicitée mercredi matin "car il vivait mal leur séparation" une semaine auparavant. Le meurtrier présumé avait été interpellé jeudi soir chez un ami dans une localité proche de la métropole lilloise. Sans emploi, changeant souvent d'adresse, il n'était pas connu des services de police avant cette affaire. Le cadavre de l'adolescente, à demi immergé dans 50 à 60 centimètres d'eau, avait été découvert dans la Souchez mercredi en fin d'après-midi par des promeneurs.

Commenter cet article

  • Jean-françois : Comme dans des affaires précédentes,le suspect donne des précisions,puis sur conseils de ses avocats,il se rétracte,ce qui met le doute.Pauvre justice. On appelle ça le progrés !!!! La police va encore être accusée de l'avoir fait avouer en employant la force.......... IIls ont tellement tapé fort qu'il a donné des indications qui correspondent à l'autopsie...................

    Le 11/05/2009 à 00h04
  • Sda93 : Non mais on va le monde aujourd'hui,il à prescisé au enqueteurs certaine chose qui se relié bien au resultat de l'autopsi,il a juste appris quil risquer 30 ans,alors il a dit quil y etait pour rien.Personelment si sa arriver a une de mes filles,je demanderai la perpetuiter,car les parents de la jeune filles la reverons jamais,alors que lui d'ici 30 il sera libre et pourra recommencer son geste si il retombe follement amoureux.iL faut que la justice face payer son geste.

    Le 10/05/2009 à 17h27
  • Pierre : Et si c'etait votre enfant çà serait toujours un crime passionel ? non mais on est en plein délire là !

    Le 10/05/2009 à 15h39
  • Gina02 : Par amour mais c'est un criminel quand même.

    Le 10/05/2009 à 15h10
  • RENE : Et oui Severine c est avant tout un criminel mais c est par amour ............

    Le 10/05/2009 à 13h46
      Nous suivre :
      États-Unis : deux femmes passent sous un train et échappent à la mort

      États-Unis : deux femmes passent sous un train et échappent à la mort

      logAudience