En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Elle lègue 280.000 euros à de quasi-inconnus


le 16 septembre 2009 à 10h49
Temps de lecture
3min
[Expiré] euros argent tune pactole cagnotte

Crédits : SXC.HU

À lire aussi
Faits diversUne Dieppoise morte sans enfant a choisi de léguer sa fortune à 200 personnes croisées au hasard de la vie. Parmi les bénéficiaires figurent des infirmières, des chauffeurs de bus...

Pour le notaire chargé de répartir l'héritage, Jeannine Vromant est tout simplement l'incarnation de "la bonté" : décédée en mars 2008 à l'âge de 86 ans, cette habitante de Dieppe a légué toute sa fortune, évaluée à 280.000 euros, à environ 200 personnes croisées au hasard de la vie. Son histoire a été révélée par le bi-hebdomadaire Les Informations dieppoises. "Elle était fille unique, ne s'était jamais mariée, n'avait pas d'enfant et aurait pu léguer sa fortune à une association", raconte Me Francis Bécu. Mais ce sont finalement des personnes qu'elle a côtoyées, et qui n'auraient jamais pensé recevoir quelque chose d'elle, qui se partageront le pactole.

Parmi les bénéficiaires figurent ainsi des infirmières, des aides-soignantes, des employés de l'administration ou encore tous les chauffeurs de bus de la compagnie Stradibus de Dieppe. "Elle n'avait pas son permis de conduire et les chauffeurs s'arrêtaient toujours gentiment à sa hauteur pour lui faciliter la vie", assure Me Bécu.

"Ce n'est pas un cadeau pour nous"

Le notaire évalue à environ 1200 euros en moyenne la somme que recevra chaque bénéficiaire après déduction des frais de succession. Mais il lui aura fallu une longe enquête pour les retrouver. Me Bécu a mis plus d'un an avant d'identifier les bénéficiaires du testament qui étaient parfois désignés simplement par un prénom ou une fonction ("le commis-coursier", par exemple). "C'est une très jolie histoire même si ce n'est pas un cadeau pour nous", ironise-t-il.

Ce travail fini, le notaire a envoyé début août un courrier à chacune des personnes couchées sur le testament et obtenu environ 120 réponses un mois et demi plus tard. "C'est un dossier très long, mais elle a précisé dans son testament que nous pourrions clore la succession dans un délai que nous jugerions raisonnable même si tous les bénéficiaires potentiels n'étaient pas retrouvés", précise Me Bécu.

D'après agence

Commenter cet article

  • Martial40 : Bravo a cette femme ces une tres belle histoire paix a son ame

    Le 18/09/2009 à 06h51
  • Cal : Et moi aussi je la connaissés je veux mes sous mdr!!!!!

    Le 17/09/2009 à 15h41
  • Xxxx6666 : Vaux mieux que ça aille à des gens qui ont été là pour elle qu'à l'état qui redistribue mal c richesses

    Le 17/09/2009 à 15h18
  • Axel : A Bitoun de Morlaix. Vous rendez vous compte du scandale de ce que vous dites. En gros vous nous expliquez que c'est injuste de capitaliser pour rendre la vie de ses enfant meilleure et que la société aurait plus de droit sur les biens d'un defunt que sa propre famille!!! que faites vous du patrimoine affectif, les objets qui vous rappelle vos parents, la maison où vous passiez vos vacances (pas toujours luxueuse). C'est esprit de jalousie est, je dois l'avouer véritablement gerbante

    Le 17/09/2009 à 10h11
  • Axel : Je suis assez surpris d'aprendre de certains d'entre vous qu'une sainte, c'est une femme qui donne de l'argent.

    Le 17/09/2009 à 10h07
      Nous suivre :
      Si vous rêvez d'une pelouse verdoyante, cette solution vous intéressera

      Si vous rêvez d'une pelouse verdoyante, cette solution vous intéressera

      logAudience