ARCHIVES

Le contrôle routier tourne au drame


le 13 octobre 2009 à 18h13
Temps de lecture
3min
Image d'archives/LCI

Image d'archives / Crédits : LCI

À lire aussi
Faits diversUn gendarme a été fauché et tué lors d'une opération de contrôle de vitesse, mardi après-midi sur une route nationale près d'Auxerre.

Il était à un an de la retraite. Un gendarme de 55 ans a été fauché et tué par un automobiliste, lors d'une opération de contrôle de vitesse, mardi après-midi sur une route nationale près d'Auxerre, dans l'Yonne. L'automobiliste, un jeune conducteur de 21 ans a été interpellé sur place. Selon le récit des gendarmes, il a été flashé à 140 km/h sur une route limitée à 90 km/h. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'automobiliste a cherché à contourner le gendarme, qui s'est déplacé au même moment et a été percuté par le véhicule. De source proche de l'enquête, son taux d'alcoolémie s'est révélé négatif. Son permis de conduire était invalide.
 
L'accident s'est produit "peu après 16h30, lors d'une opération de contrôle de vitesse" sur la route nationale 151 sur la commune de Merry-Sec, entre Auxerre et Clamecy. Le militaire, membre du groupement de gendarmerie de l'Yonne, a été fauché par le véhicule qu'il s'apprêtait à contrôler. La victime est décédée quelques instants après le choc malgré l'intervention rapide des secours.

"Passé à tabac" parcequ'il est policier

Un policier maître-chien a été blessé mardi soir  à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), puis hospitalisé après avoir été "passé à tabac" par quatre inconnus à qui il avait décliné sa fonction après un échange  avec eux. Selon les tous premiers éléments de l'enquête et dans des circonstances qui restent à déterminer avec précision, ce fonctionnaire de police promenait son  chien vers minuit, près de chez lui, quand une voiture roulant à vive allure l'a  surpris. Il aurait alors demandé à ses occupants, toujours selon les premiers  éléments de l'enquête, de ralentir. Les quatre occupants de ce véhicule en  seraient alors sortis et auraient commencé de le frapper pour des raisons qui restent également à déterminer. Le maître chien a décliné sa fonction et a été roué de coups par ses  agresseurs présumés, une source faisant état d'un "véritable passage à tabac". Le policier a été transporté à l'hôpital Lariboisière à Paris. Cinq personnes ont été interpellées peu après les faits, selon la source. En  l'état des investigations rien ne dit qu'il s'agirait des agresseurs présumés du  policier, a précisé cette source. Aucune confirmation officielle des faits n'a pu être obtenue.


 

(D'après agence)

Commenter cet article

  • Femme de gendarme : A tous ce qui ont la critique facile, passez une semaine avec les professionnels qui veilllent sur votre tranquilité. et alors seulement à ce moment là vous pourrez faire vos critiques. et venez aussi par la même occasion vivre dans leur famille pour voir quels les sacrifices font également leur épouses et leurs enfants (qui n'ont d'ailleurs pas choise le métier de leur père). quand mon mari part en intervention de nuit pour un cambriolage, une altércation entre voisins, ou pour une querelle de couple, accompagner les ivrognes à l'hôpital (oui ce sont souvent les gendarmes qui le font)il ne sait jamais ce qui l'attend, parfois le pire. il est difficile de dormir sur ses 2 oreilles pour son épouse qui n'est rassurée qu'a son retour. vous pouvez tjs dire que l'épouse n'avait qu'a pas faire sa vie avec un gendarme, mais la vie est ainsi faite on épouse un homme, pas une profession. sauf dans la gendarmerie, je l'ai appris à mes dépends. la profession fait parti intégrante de la vie de famille.

    Le 16/10/2009 à 12h58
  • Stéphanie : Je vis depuis peu avec un gendarme, et j'ai basculé bien vite dans l'angoisse que vivent au quotidien les femmes de gendarme... Certains témoignages d'internautes sont effectivement exaspérants, d'autant qu'ils représentent malheureusement ce que pensent de nombreuses personnes. Alors à tous ces individus minables, je voudrais juste dire passer un message : Pensez à votre maison vidée par des mecs qui s'enfuient avec votre voiture et vos biens que vous avez peiné à vous offrir - Pensez à votre ami motard shooté par un camioneur fatigué de ses 14 heures sans pause, mais qui a été sauvé de justesse grâce aux pompiers - Pensez à votre enfant dans sa poussette, tué par un chauffard qui sortait de son parking en sous-sol, un peu trop vite... - Pensez à vos jeunes qui en rentrant de boîte vivent leur dernière nuit avant de croiser la route d'un mec ivre et sans permis - Pensez à votre fille enlevée, violée, puis enterrée inconsciente dans un bois... Alors par pitié, un peu de respect pour ces hommes (et femmes) Policiers, Gendarmes, Pompiers, qui chaque jour prennent des risques pour sauver vos vies !

    Le 16/10/2009 à 01h46
  • Martin christian : Il faut controler les voitures et leur conducteur avec un drapeau pour les arréter correctement.

    Le 15/10/2009 à 16h42
  • Martin christian : Il faut controler les voitures et leur conducteur quand il pleut pour les pneus.

    Le 15/10/2009 à 16h41
  • Martin christian : Plus jamais ça. Pour que...ne jamais oublié ce gendarme et les autres. Le combat des familles de gendarmes pour enfin prendre conscience aux autres le réel probléme.

    Le 15/10/2009 à 16h38
      Nous suivre :

      The Voice Italie : Soeur Cristina gagne sa battle !

      logAudience