En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Lycéen blessé par balles : trois personnes en garde à vue

Edité par
le 16 décembre 2009 à 06h57
Temps de lecture
3min
Faits diversLa victime a identifié son agresseur, un homme majeur extérieur à l'établissement de Sucy-en-Brie où s'est produite l'agression. Les identités des personnes placées en garde à vue n'ont pas été révélées.

Quelques heures après l'agression, les premières interpellations ont eu lieu. Trois personnes ont été placées en garde à vue mardi soir dans le cadre de l'enquête sur le tir de fusil sur un adolescent de 16 ans blessé devant son lycée de Sucy-en-Brie, dans le Val-de-Marne. Parmi les personnes interpellées figure l'auteur présumé du tir, un jeune homme de 18 ans domicilié à Champigny-sur-Marne, et deux garçons soupçonnés d'avoir accompagné l'auteur du tir lors de son agression. Deux autres complices présumés, un garçon et une fille, étaient encore  recherchés mercredi matin par la police.

Selon les premiers éléments de l'enquête, cinq jeunes se seraient rendus en  voiture, mardi vers 15h30, au lycée Montaleau de Sucy-en-Brie. Arrivés devant  l'établissement, ils se seraient arrêtés à hauteur d'un lycéen de 16 ans qui  fumait une cigarette en compagnie de plusieurs amis. L'un des passagers "a alors tiré (sur le lycéen) à l'aide d'un fusil et l'a blessé au genou", a dit une source policière, en précisant que les agresseurs présumés avaient aussitôt pris la fuite. L'adolescent blessé a été pris en charge par les pompiers et transporté à  l'hôpital intercommunal de Créteil (Val-de-Marne). Interrogé par les enquêteurs,  il a formellement identifié son agresseur, qui a été interpellé dans la soirée,  avant ses deux complices présumés.

Selon le parquet de Créteil, un fusil à canon scié a été retrouvé chez l'agresseur présumé. Il pourrait s'agir de l'arme qui a été utilisée pendant l'après-midi. Le motif de l'agression pourrait être lié à une rivalité amoureuse entre l'agresseur et sa victime, a-t-on ajouté. Le lycée des métiers de l'hôtellerie et de la restauration Montaleau, situé à Sucy-en-Brie, accueille environ 430 élèves.

Un lycée "compliqué" à gérer

"Ce genre d'incident n'était jamais arrivé auparavant. Jusque-là, on avait  des bagarres, parfois violentes, mais jamais de règlements de compte avec des  coups de feu", a réagi mardi Marie-Carole Ciuntu, maire UMP de Sucy-en-Brie, jugeant  "inquiétant" l'incident "lié à une histoire amoureuse".

"La spécificité du lycée Montaleau, c'est qu'il réunit des élèves venant de  de l'ensemble du département du Val-de-Marne, ce qui est parfois compliqué à  gérer. Mais rien ne laissait penser qu'il pourrait s'y passer quelque chose  d'aussi grave", a-t-elle ajouté. Le lycée des métiers de l'hôtellerie et de la restauration Montaleau, situé  à Sucy-en-Brie, accueille environ 430 élèves.

Commenter cet article

  • al38240 : Et le danger, actuellement, c'est de voir la proportion grandissante d'armes à feu entre les mains de ces individus : qui leur procure ces armes ?????

    Le 16/12/2009 à 15h37
  • toms2r : Il est grand temps que quelque chose soit fait pour mettre fin a ces réglements de comptes avec arme a feu. Comment se procurent ils ses armes , qui leur vends , ou trouvent ils l'argent pour se les payer ?

    Le 16/12/2009 à 12h55
  • poopy13 : On laisse faire et cela devient un fait divers banal De toute façon nous n'avons plus le droit de nous exprimer, nous ne sommes bon qu'à payer des impôts et des taxes, le peuple gronde et on le méprise que cela soit en politique comme chez les médias Ecoeuré

    Le 16/12/2009 à 11h38
      Nous suivre :
      Une heure de tranquillité : un extrait exclusif du film avec Christian Clavier

      Une heure de tranquillité : un extrait exclusif du film avec Christian Clavier

      logAudience