En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Interpellé après 55 fausses déclarations de paternité

Alexandra Guillet par
le 08 septembre 2010 à 16h20
Temps de lecture
3min
Maternité (TF1)

Crédits : TF1 Goodies

A lire aussi
Faits divers Un homme de 54 ans a été interpellé à Paris après avoir fait 55 déclarations frauduleuses de paternité qui auraient permis de détourner près d'un million d'euros d'allocations sur un an.

Après plusieurs mois d'enquête, les policiers de la Direction du Renseignement de la préfecture de police de Paris ont interpellé fin août un Français d'origine sénégalaise, âgé de 54 ans et suspecté d'avoir fait 55 déclarations frauduleuses de paternité pour permettre à des femmes d'obtenir des titres de séjour, a-t-on appris mercredi. Les enquêteurs avaient été alertés fin décembre 2009 sur cinq reconnaissances d'enfants suspectes.
 
Lors d'une perquisition au domicile de l'individu, les policiers ont découvert des documents établissant la domiciliation d'une cinquantaine de personnes à cette même adresse. Lors de sa garde à vue, le suspect a reconnu avoir fait plusieurs dizaines de reconnaissance de paternité, moyennant la somme de 150 à 200 euros par personne. Il établissait le contact avec les mères sur la voie publique, en boîte de nuit ou directement en Afrique.  

Un million d'euros de fraudes aux allocations

Pour l'heure, 42 mères ont été identifiées. Toutes sont d'origine africaine, essentiellement originaires du Cameroun, et âgées entre 25 et 50 ans. Sur les 17 entendues, seule l'une d'elle a reconnu avoir versé de l'argent, toutes les autres affirmant que l'homme est bien le père biologique de leur enfant. Des expertises ADN devraient être pratiquées pour vérifier les liens familiaux. Les mères sont aujourd'hui poursuivies pour "obtention indue de documents administratifs et complicité de déclaration frauduleuse de paternité". Les autres mères sont toujours recherchées.
 
Lors des auditions, certaines des femmes ont par ailleurs déclaré percevoir jusqu'à "7.500 euros mensuels d'allocations diverses", précise une source policière, ajoutant que le préjudice annuel du dispositif est évalué "à près d'un million d'euros". L'individu, présenté à un juge a été placé sous contrôle judiciaire. Il est poursuivi pour "déclaration frauduleuse de paternité, aide au séjour et complicité d'obtention indue de documents administratifs".

Commenter cet article

  • levioloniste06 : Aller ne raler pas, la France est le seul pays au monde à avoir ce systeme d'allocation..

    Le 11/09/2010 à 00h00
  • catreims : 7500E mensuels de la part de la Caf!!!! Comment est ce possible???? A etre trop gourmand, on se fait forcement prendre...

    Le 09/09/2010 à 15h41
  • ncg8 : Il faut surtout que ces allocations soit attribuées sous condition d' avoir un travail ou de prouver que l'on en cherche un. Il faut au plus qu' une femme qui ne veut pas travailler ne touche pas plus d'argent qune femme remplissant les meme conditions mais touchant le smic. Il faut encourager la natalite de celles qui travaillent plutot que celles qui ne veulent pas travailler. Ce sont des aides a l'education, pas un salaire !!!

    Le 09/09/2010 à 13h51
  • ncg8 : Allocation familiale Complément familial L'Allocation de Parents Isolés (API) L'Allocation Pour Jeune Enfant (APJE) L'Allocation de Soutien familial (ASF) Allocation de Rentrée Scolaire (ARS) Allocation au logement (AL) a vos calculettes et simulateurs... Je me rappelle que Lepen avait dennonce a lepoque qune femme (immigree) celibataire sans emploi avec 3 enfants pouvait ainsi gagner lequivalent de 2500euros d'aides en tout genre par mois. C'est encore vrai vu que personne ne fait rien pour les forcer a travailler.

    Le 09/09/2010 à 13h41
  • halx : D'accord avec vous! Il y a des pays où les habitants vivent nus dans la jungle, je suggère que l'on fasse la même chose ici!!!

    Le 09/09/2010 à 10h45

      "Antoine Griezmann, yes he can", la chanson pour remercier l'attaquant français

      logAudience