En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Israélienne tuée : les Français "pétris de remords" mais...


le 29 décembre 2011 à 18h11 , mis à jour le 29 décembre 2011 à 21h10.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
Faits diversDeux chauffards français, réfugiés en France après avoir tué une jeune Israélienne à Tel Aviv, reconnaissent leur culpabilité mais refusent d'être jugés en Israël où ils s'estiment en danger, ont déclaré jeudi leurs avocats.

Ils ont "parfaitement conscience de la gravité" des faits, de leur "lâcheté" et sont aujourd'hui "pétris de remords et de regrets". Les avocats de Claude Khayat, 32 ans, et Eric Robic, 38 ans, deux Français soupçonnés d'un accident de la route mortel en Israël, tenaient une conférence de presse jeudi. A cette occasion, les deux défenseurs ont expliqué que leurs clients souhaitaient "répondre de leurs responsabilités en France".
 
Fin septembre, une Israélienne de 25 ans, Lee Zeitouni, est morte à Tel Aviv après avoir été heurtée par un 4X4 dont les deux occupants avaient regagné la France dans les heures qui suivaient, suscitant une vive émotion en Israël. "Les faits sont établis", a dit Me Joseph Cohen-Sabban, qui défend Claude Khayat, et "s'il y a un procès en France, on plaide coupable". Cependant, selon une source judiciaire, les deux hommes ont créé "un nuage de fumée pour échapper à leurs responsabilités".
 
"Une réaction parfaitement humaine"
 
Pour qu'un procès en France soit possible, il faudrait que les autorités israéliennes procèdent à "une dénonciation officielle aux fins de poursuite" signifiant qu'elles se dessaisissent du dossier au profit de la France. C'est le message qu'ont souhaité faire passer les avocats des deux hommes : "Nous souhaitons que la justice israélienne dénonce les faits pour que les autorités françaises puissent les juger". Ils affirment en effet que leurs clients se tiennent à la disposition de la justice française et sont "prêts à se rendre demain dans n'importe quel commissariat français pour être placés en garde à vue".
 
En revanche, ils refusent "de la manière la plus absolue" de se rendre en Israël pour y être jugés, a dit Me Cotta. Leur départ précipité d'Israël après les faits est "une réaction parfaitement humaine" motivée par le souhait de ces deux pères de famille d'être "auprès des leurs" pour assumer leurs responsabilités. "Ils ne regrettent pas ce choix aujourd'hui", compte tenu de la "vindicte populaire exacerbée", des "appels au lynchage, au meurtre" dont les deux hommes font l'objet en Israël, a délaré Me Michel Apelbaum, avocat de M. Robic, appelant à "reprendre un peu de raison dans cette affaire".

Claude Khayat se dit menacé de mort

Selon Me Joseph Cohen-Sabban, avocat du conducteur, Claude Khayat, commerçant, et Françoise Cotta, conseil de son passager, Eric Robic, l'affaire a également pour toile de fond la montée en Israël d'un sentiment anti-français. Eric Robic comptait s'installer en Israël pour y travailler dans l'immobilier et, selon Me Cohen-Sabban, les Israéliens se
plaignent que les Français fassent monter les prix à Tel Aviv. La mort de la jeune femme et ce délit de fuite ont déchaîné la colère de sa famille et de l'opinion israélienne. Claude Khayat dit avoir été menacé de mort au téléphone par le fiancé de la victime, Lee Zeitouni, et vit désormais caché et dans la peur, a dit son conseil lors d'une conférence de presse.

Commenter cet article

  • 6-21-3-11 : C'est un scandale...ils ne l'ont peut etre pas tuée délibérément! diktatur mais ils ont fuient deliberement...

    Le 12/01/2012 à 06h48
  • dameiris : Et qu'ils ont pris la fuite aussitôt, sans même s'assurer de l'état de leur victime, ce que je trouve particulièrement révoltant.

    Le 11/01/2012 à 13h10
  • dameiris : Pour ma part, j'ose espérer que je tenterais au moins de porter secours à la personne que j'aurais renversée.

    Le 11/01/2012 à 13h09
  • dameiris : Vingt ans est juste le maximum prévu par la loi Israëlienne. Après, il est vrai qu'entre une victime renversée alors qu'elle avait la priorité, des "coupables présumés" qui n'ont pas tenté de lui porter secours et qui ont pris la fuite vers leur pays d'origine, sans compter qu'au moins un des deux a à nouveau été arrêté en France pour excès de vitesse, me semble-t-il. Il y a là un certain nombre de raisons de s'indigner.

    Le 11/01/2012 à 13h05
  • philmon75 : Un peuple qui n'a que le sang dans la bouche? vous avez déjà fichu les pieds en Israël? je pari que non, alors ne dites pas n'importe quoi et instruisez-vous un peu avant de parler de ce que vous ne connaissez pas... Israël est la seule démocratie du Moyen Orient, ses prisons n'ont rien à envier à la France qui elle a été condamnée par Amnesty International....

    Le 03/01/2012 à 04h50
      Nous suivre :
      Les images du groupe d'Indiens qui émerge de la forêt amazonienne pour la première fois

      Les images du groupe d'Indiens qui émerge de la forêt amazonienne pour la première fois

      logAudience