En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Affaire de proxénétisme : la Fédération de taekwondo partie civile

Edité par
le 05 octobre 2012 à 18h02 , mis à jour le 05 octobre 2012 à 18h18.
Temps de lecture
3min
Justice Tribunal procès Paris Assises correctionnelle

Crédits : A.Ga.

A lire aussi
Faits diversLe président de la Fédération française de taekwondo (FFTDA), Roger Piarulli, a indiqué que la FFTDA s'était portée partie civile dans l' affaire de proxénétisme qui implique trois de ses athlètes.

Le taekwondo se serait bien passé de ce type de médiatisation. "On est abattu. On s'est porté partie civile par rapport à tous les éducateurs qui font un gros travail auprès des jeunes", a déclaré Roger Piarulli. Trois taekwondistes, pensionnaires de l'Insep, font en effet partie des sept personnes mises en examen cette semaine dans le cadre d'une vaste affaire de proxénétisme sur mineures dans la région Rhône-Alpes. Amine Manai, champion d'Europe -21 ans en 2010 et champion de France des -68 kg, son frère Adam Manai, 3e aux Championnats d'Europe juniors en 2009, et Moussa Cissé, vice-champion d'Europe des moins de 58 kg sont tous les trois suspectés

Amine Manai, Adam Manai et Moussa Cissé, trois espoirs du taekwondo, sont accusés d'avoir fait travailler des jeunes filles, âgées de 14 à 17 ans et placées dans un foyer à Saint-Egrève (Isère), près de Grenoble. Les faits se sont déroulés en Isère, en Savoie et en Haute-Savoie principalement. Une information judiciaire avait été ouverte en juin dernier par le parquet de Grenoble pour viol commis sur la personne d'un mineur de 15 ans et proxénétisme aggravé commis en bande organisée. L'enquête était menée par les compagnies de gendarmerie d'Annecy (Haute-Savoie) et de Meylan (Isère). Une importante opération judiciaire a été déclenchée lundi durant laquelle 21 personnes avaient été interpellées principalement dans la région grenobloise et en Ile-de-France.

Commenter cet article

  • online61 : Ça à l'air sympa cette région Grenobloise.... Ça donne envie d'y aller passer ses vacances..

    Le 06/10/2012 à 05h53
      Nous suivre :
      Quand Nikos Aliagas se découvre en Une du Point à seulement 20 ans

      Quand Nikos Aliagas se découvre en Une du Point à seulement 20 ans

      logAudience