En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Après son excès de vitesse, Hollande a "recadré" son groupe de sécurité


le 07 juin 2012 à 20h24 , mis à jour le 07 juin 2012 à 20h31.
Temps de lecture
3min
Sécurité routière : les infractions du cortège de François Hollande

TF1 a suivi le cortège du chef de l'Etat lors de son déplacement en Normandie. Bilan, plusieurs infractions ont été relevées. / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
Faits diversFrançois Hollande a décidé de recadrer son groupe de sécurité après l'excès de vitesse constaté par des journalistes de BFMTV mercredi alors que le chef de l'Etat se rendait en Normandie.

François Hollande a "recadré" le groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR), a affirmé jeudi une source dans l'entourage du chef de l'Etat, après qu'une moto de la chaîne BFMTV a constaté que sa voiture avait dépassé les 160 km/h mercredi. "Il y a eu un recadrage du président sur le GSPR", qui assure sa protection et son escorte, a dit cette source. La chaîne d'informations en continu BFMTV a affirmé mercredi soir, reportage à l'appui, avoir suivi à moto le président de la République, lors de son déplacement en Normandie pour les cérémonies d'anniversaire du débarquement, et avoir constaté que sa voiture avait dépassé les 160 km/heure.

Un peu plus tôt dans la journée, Geoffroy Didier, secrétaire national de l'UMP, avait estimé jeudi que "la présidence normale aura duré trois semaines" et qu'avec son excès de vitesse de la veille, constaté par BFMTV, le président de la République se retrouvait "victime de ses propres leçons de morale, se prenant les pieds dans le tapis de sa démagogie, François Hollande s'est retrouvé, sur la route de Caen, l'arroseur arrosé de son déluge de fausse vertu".

"140 kilomètres heure sous le tunnel de la Défense limité à 70, 170 sur l'autoroute limitée à 130... François Hollande a eu beau donner des leçons de conduite à Nicolas Sarkozy et à l'ensemble de la droite durant des mois, rien n'y aura fait : la présidence normale n'aura duré que trois semaines, en tout et pour tout", a ajouté le conseiller régional d'Ile-de-France. Selon lui, "les Français sont en train de comprendre que l'exemplarité n'était qu'un slogan et la normalité une posture".

Commenter cet article

  • piteurre : Cela met surtout en évidence les habitudes. Que ne fait-on pas pour "faire plaisir" au Président ou à un ministre. Les couloirs de la République sont emplis de courtisans en herbe qui se croient obligésdans cet esprit d'aller probablement au dela des désirs desdites autorités. Je me souviens d'un appartement d'un ministre, des cigares de l'autre... autant de choses probablement jamais exigées à ce point. Peut-etre me trompe-je ? Quant au Président normal, ne pas se rendre compte d'être à cette allure ? Deux hypothèses : voilà bien longtemps qu'il n'a pas conduit de voiture ou cette voiture avait tout d'un palace ambulant.

    Le 08/06/2012 à 22h37
  • elixxir22 : Il roule a 140 au lieu de 70 et ne s'aperçoit de rien....ben voyons , peut etre dormait il a l'arriere.

    Le 08/06/2012 à 22h28
  • marjo9574 : Une citroen ne peut pas aller aussi vite !!

    Le 08/06/2012 à 22h13
  • j bon : Sarkozy avait raison:des incompetents a gauche!!

    Le 08/06/2012 à 22h10
  • jafk : Le pauvre voleur de poules est lui, aussitôt poursuivi et doit payer ses amendes. "140 kilomètres heure sous le tunnel de la Défense limité à 70, 170 sur l'autoroute limitée à 130... François Hollande a eu beau donner des leçons de conduite à Nicolas Sarkozy et à l'ensemble de la droite durant des mois, rien n'y aura fait : la présidence normale n'aura duré que trois semaines, en tout et pour tout", a ajouté le conseiller régional d'Ile-de-France. Selon lui, "les Français sont en train de comprendre que l'exemplarité n'était qu'un slogan et la normalité une posture". voire une imposture. JAF

    Le 08/06/2012 à 20h59
      Nous suivre :
      "Fire challenge", le nouveau défi Facebook : une victime témoigne

      "Fire challenge", le nouveau défi Facebook : une victime témoigne

      logAudience