ALERTEZ-NOUS ! Une info sur ce sujet ? Envoyez-nous vos photos et vidéos
ARCHIVES

Avalanches dans les Alpes : un skieur hors-piste tué, trois autres sauvés


le 21 janvier 2013 à 09h21 , mis à jour le 21 janvier 2013 à 09h23.
Temps de lecture
3min
Une avalanche dans les Alpes/Image d'archives

Une avalanche dans les Alpes/Image d'archives / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
Services
Faits diversUn skieur évoluant hors-piste a trouvé la mort dimanche dans une avalanche tandis que trois autres ont été extraits sains et saufs d'une autre coulée, dimanche dans les Alpes.

Le risque d'avalanches était très élevé dimanche sur les massifs des Alpes, de 4 sur 5. Deux graves accidents ont eu lieu. Le premier a eu lieu sur le domaine hors-piste de la station de Valloire, en Savoie. Il a coûté la vie à un skieur de 32 ans évoluant hors-piste. Cet homme originaire du Nord a été enseveli. Retrouvé en arrêt cardio-respiratoire, il n'a pu être réanimé par les secours.
 
Le second accident a eu lieu sur le domaine de la station d'Auris-en-Oisans, en Isère. Là, le risque d'avalanche était de 4 sur 5. Trois trentenaires ont été emportés par une plaque de neige de 100 mètres de long et 10 mètres de large qui s'est déclenchée à leur passage. Ils étaient tous équipés de balises de détresse. Les trois jeunes gens, qui appartenaient à un groupe de six skieurs, se sont retrouvés dans une combe profonde. Arrivés rapidement sur place, des pisteurs, puis les secours, ont très vite localisé et dégagé deux des trois victimes, qui étaient ensevelies sous 1,5 mètre de neige. La troisième, ensevelie à plus de 2 mètres de profondeur, n'a pu être secourue qu'après une dizaine de minutes. Retrouvée en état d'hypothermie, elle souffre de traumatismes aux jambes. "L'alerte a été donnée très rapidement. Ces jeunes gens doivent leur vie à la rapidité de l'intervention des secours", a souligné Christian Reverbel, directeur du service des pistes de la station d'Auris-en-Oisans.
 
Dans les Hautes-Alpes, c'est un autre skieur hors-piste qui s'est blessé aux bras et aux jambes après avoir été emporté par une avalanche. Dans les Alpes, où le risque était estimé à 4/5 sur certains massifs, les secouristes sont également intervenus à de nombreuses reprises dimanche pour s'assurer qu'aucun skieur n'était présent lorsqu'une avalanche déclenchée de façon naturelle leur était signalée.

Commenter cet article

      Nous suivre :

      Didier François à ses collègues d'Europe 1 : "ce n'est pas mon meilleur reportage"

      logAudience