En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Bayonne : un pont ferroviaire s'effondre, deux blessés


le 05 mai 2012 à 22h17 , mis à jour le 05 mai 2012 à 22h24.
Temps de lecture
3min
pont bayonne

Le tronçon d'un pont ferroviaire en construction à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) s'est effondré, blessant deux ouvriers. / Crédits : AFP

A lire aussi
Faits diversDeux ouvriers ont été sérieusement blessés samedi lors de l'effondrement dans l'Adour de deux tronçons de plusieurs centaines de tonnes chacun d'un pont de chemin de fer en construction à Bayonne. La circulation des trains sur un pont contigu a été interrompue par précaution.

L'accident est aussi rare que spectaculaire. Deux ouvriers d'une entreprise de travaux publics ont été sérieusement blessés samedi lors de l'effondrement dans l'Adour de deux tronçons de plusieurs centaines de tonnes chacun d'un pont de chemin de fer en construction à Bayonne.
 
Selon les médecins, les deux ouvriers âgés de 26 et 36 ans, dont la vie n'est pas en danger, ont eu les deux genoux cassés pour l'un, un fémur cassé pour l'autre. Ils ont été blessés lors de la chute inexpliquée dans la rivière qui traverse la ville de deux des cinq parties de l'ouvrage, actuellement au stade de la soudure, qui devait remplacer fin 2013 le pont de chemin de fer existant. Les deux hommes, qui souffrent aussi de traumatismes crâniens sans gravité, étaient apparemment sur la berge au moment de l'effondrement, qui s'est produit vers 17h20, à la fin de la journée de travail. Ils ont été hospitalisés à Bayonne.

Ligne bloquée au moins jusqu'à dimanche
 
Les deux tronçons sont restés partiellement immergés dans la rivière. La circulation des trains a été interrompue sur le pont existant que devait remplacer le nouvel ouvrage, situé presque contre celui-ci, car un des tabliers tombés à l'eau penchait dangereusement vers le vieux pont. La SNCF a mis en place un système d'autocars de transbordement, a annoncé le sous-préfet, et la circulation ferroviaire ne devrait pas reprendre avant au mieux dimanche dans la journée. Des opérations de sécurisation du site, au moyen de câbles, ont été réalisées dans la soirée.
 
Une porte-parole de RFF (Réseau Ferré de France), le maître d'ouvrage, a déclaré qu'il était encore trop tôt pour déterminer les conséquences pratiques de l'accident. "Il faut un diagnostic de ce qui s'est passé avant de dire comment le calendrier va évoluer", a-t-elle déclaré. Une réunion de travail aura lieu sur les lieux dimanche, a-t-elle dit.  Le pont doit participer à la modernisation de la liaison ferroviaire entre Bordeaux et l'Espagne. Le pont actuel a été construit en 1862.

Commenter cet article

  • laforet20111 : Oui avec de nouveaux materiaux,et des nouvelles technologie,j'espere que cette entreprise belge avait pas le chantier dernierement pour la renovation de l'atomium de bruxelles

    Le 06/05/2012 à 18h04
  • elodie0664 : Blackwolf38 l'Adour est bien un fleuve. Ce n'est pas parce qu'à l'école on vous a dit qu'il y en avait 5 qu'il n'y en a QUE 5...

    Le 06/05/2012 à 16h34
  • elodie0664 : La raison de cette effondrement est que les soudures ont lâché donc on peut effectivement se demander qui travaille sur ces chantiers, c'est quand même dingue que le pont de 2012 s'effondre mais que celui de 1860 soit toujours en place...

    Le 06/05/2012 à 16h32
  • blackwolf38 : Heu excuse moi mais à l'école on m'a toujours apprit qu'en France il existe 5 fleuves qui sont le Rhône, le Rhin, la Seine, la Loire et la Garonne... Donc l'Adour est bien une rivière ;)

    Le 06/05/2012 à 14h48
  • laforet20111 : Ou sont passés nos ingenieurs,partis a l'etranger vendre notre savoir faire? ,cela me rappelle la passerelle du bateau effondree dans la region nantaise qui a provoqué plusieurs victimes.pourtant on parle souvent de formation,beaucoup sont mals formés voilà le resultat?

    Le 06/05/2012 à 12h56
      Nous suivre :
      A la FIAC, Valls à Zahia : "C'est vous l'oeuvre, alors ? "

      A la FIAC, Valls à Zahia : "C'est vous l'oeuvre, alors ? "

      logAudience