En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Charente-Maritime : une femme enceinte tuée à son domicile


le 18 août 2012 à 18h15 , mis à jour le 18 août 2012 à 18h28.
Temps de lecture
3min
gendarmerie

Image d'archives / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
Faits diversUne jeune mère de 27 ans domiciliée à Pons en Charente-Maritime, et enceinte de son second enfant, est décédée dans la nuit de vendredi à samedi. Elle avait été mortellement blessée à l'arme blanche.

Une jeune femme de 27 ans, domiciliée à Pons en Charente-Maritime, et enceinte de son second enfant, est décédée dans la nuit de vendredi à samedi suite à une importante plaie au cou, sans doute commise avec une arme blanche, a indiqué samedi le parquet de La Rochelle.

Selon les premiers éléments de l'enquête, les secours ont été appelés vers une heure du matin et ont tenté en vain de sauver la jeune femme, enceinte de quatre ou cinq mois et mère d'une fille de 7 ans.

Son compagnon endormi au moment des faits
 
Son compagnon, âgé de 25 ans et présent au moment des faits, a été placé en garde à vue mais "il n'y a pas suffisamment d'éléments pour l'instant pour prolonger la garde à vue", a-t-on indiqué de même source. "Il a déclaré aux enquêteurs qu'il n'avait pas assisté aux faits, qu'il dormait", a-t-on ajouté. Le parquet de La Rochelle a par ailleurs confirmé que le couple était connu pour des faits de toxicomanie, comme l'avait révélé Sudouest.fr, "ce qui pourrait orienter l'enquête".
 
L'autopsie du corps ne pouvant pas avoir lieu avant lundi, le parquet ne souhaitait pas se prononcer sur l'objet ou l'arme qui a occasionné l'importante plaie au cou ayant entraîné le décès. L'enquête a été confiée conjointement à la brigade de recherches de la gendarmerie de Saintes et à la section de recherches de Poitiers.

Commenter cet article

  • nezdegoret : Dans quel monde vivons nous!et encore on ne sait pas tout!!!

    Le 18/08/2012 à 21h36
      Nous suivre :
      LCI privée de passage en gratuit : "Je veux vous dire ma colère et ma tristesse"

      LCI privée de passage en gratuit : "Je veux vous dire ma colère et ma tristesse"

      logAudience