En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Chevaline : des photos d'une famille détendue prises avant la tuerie


le 14 octobre 2012 à 13h45 , mis à jour le 14 octobre 2012 à 14h16.
Temps de lecture
3min
Le convoi transportant la voiture dans laquelle ont été retrouvées les victimes de la tuerie en Haute-Savoie.

Le convoi transportant la voiture dans laquelle ont été retrouvées les victimes de la tuerie en Haute-Savoie. / Crédits : AFP

A lire aussi
Faits diversQuelques minutes avant le quadruple meurtre de Chevaline en Haute-Savoie, la famille al-Hilli était "souriante" et "détendue". Les dernières photos de la famille montrent que les al-Hilli ne semblaient pas inquiets.

Des photos montrant la famille al-Hilli "souriante" et "détendue" ont été prises quelques minutes seulement avant le quadruple meurtre de Chevaline en Haute-Savoie, a indiqué dimanche à l'AFP le procureur d'Annecy, Eric Maillaud. C'est "une vraie photo de famille. Les deux femmes étaient souriantes, ne semblaient pas inquiètes. Cela laisse à penser que tout le monde était détendu à ce moment-là", a décrit Eric Maillaud.

Ces photos ont notamment été prises devant des chalets du hameau d'Arnand, à quelques kilomètres du lieu de la tuerie. Elles ont été montrées ces derniers jours aux habitants du hameau "pour savoir s'ils se souvenaient de quelque chose", a indiqué le procureur. Les dernières photos ont été prises à 15H15, soit un peu plus d'une demi-heure avant l'alerte donnée aux secours à 15H48 par un cycliste amateur, ancien de la Royal Air Force, qui a découvert les corps.

Une moto est toujours recherchée

Par ailleurs, le 4X4 de couleur verte que ce cycliste avait vu pourrait être celui d'un garde-forestier de l'Office national des forêts (ONF). "C'est une hypothèse mais il n'y a aucune certitude", a indiqué Eric Maillaud, ajoutant qu'une moto était toujours recherchée. Le procureur genevois Dario Zanni, qui enquête sur l'affaire à la suite d'une commission rogatoire internationale, a rencontré vendredi à Annecy les deux juges d'instruction en charge de l'enquête.

Les enquêteurs s'intéressent en effet à un compte en Suisse au nom du père de Saad al-Hilli, créditeur d'environ un million d'euros, selon une autre source. Saad al-Hilli veillait à ce que son frère Zaïd, avec qui il était en conflit, ne retire pas d'argent de ce compte, d'après la même source.

"Il s'agit de savoir s'il y a eu des mouvements importants sur le compte les jours qui précédaient le drame ou si Saad al-Hilli a fait un saut à Genève. Pour l'instant, on n'en sait rien", a indiqué Eric Maillaud.

Le 5 septembre, Saad al-Hilli, 50 ans, sa femme Iqbal, 47 ans, et sa belle-mère Suhaila al-Allaf, 74 ans, de nationalité suédoise, ont été tués par balles à Chevaline, près d'Annecy, où ils passaient des vacances, de même qu'un cycliste français, Sylvain Mollier, apparemment victime collatérale. Les deux fillettes de ce couple britannique d'origine irakienne avaient survécu à la fusillade, mais l'aînée a été grièvement blessée.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Extrait Sept à Huit. Sœur Christina : sur scène, "je me transforme"

      Extrait Sept à Huit. Sœur Christina : sur scène, "je me transforme"

      logAudience