En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le collégien de Garges-les-Gonesse dans le coma, les gardes à vue prolongées


le 12 mai 2011 à 22h40 , mis à jour le 13 mai 2011 à 11h39.
Temps de lecture
3min
Le lycée Pablo-Picasso de Garges-les-Gonesse.

Le lycée Pablo-Picasso de Garges-les-Gonesse. / Crédits : LCI

À lire aussi
Faits diversLa garde à vue de trois des quatre mineurs interpellés jeudi a été prologée, après la violente agression d'un collégien de 14 ans grièvement blessé près de son établissement à Garges-les-Gonesse. La victime était toujours dans le coma vendredi.

Quatre mineurs ont été interpellés jeudi au lendemain de la violente agression d'un collégien de 14 ans grièvement blessé mercredi près de son établissement à Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise). Quatre jeunes âgés de 15, 16 et 17 ans ont été identifiés, interpellés et placés en garde à vue, selon une source policière. La garde à vue de trois d'entre eux a été prolongée vendredi matin. D'autres interpellations ne sont pas exclues, a dit une source proche de l'enquête. Dans un communiqué, le ministre de l'Education nationale Luc Chatel a dénoncé ce "déchaînement de violence en réunion" et un "acte ignoble perpétré à l'encontre d'un jeune au parcours scolaire exemplaire".

L'élève de troisième, prénommé Love, transporté mercredi à l'hôpital Necker à Paris par hélicoptère, "était en phase de réveil hier (mercredi) en fin d'après-midi et il a été replongé dans un coma artificiel pour au moins trois jours", a précisé Jean-Louis Brison, inspecteur d'académie du Val-d'Oise. Le collégien a été "violemment frappé à la tête, visiblement avec un objet contondant puisqu'il a une blessure ouverte au crâne", avait précisé Stéphane Baille, délégué départemental adjoint du syndicat Alliance Val-d'Oise. "Son état est stable", selon la principale de l'établissement Martine Tournut, décrivant un "élève qui ne pose aucun problème, avec les félicitations depuis sa sixième. Il doit passer en seconde". Au collège Pablo-Picasso, quelques élèves évoquaient l'agression sans pouvoir donner d'explications. Certains élèves évoquent une histoire de vol de téléphone portable. Une cellule psychologique a été mise en place par le rectorat de Versailles.

Il y aurait eu une dizaine d'agresseurs, âgés de 14 à 15 ans, qui ne font pas partie de l'établissement, selon Frédéric Jung, secrétaire départemental adjoint de Unité SGP Police-FO. Plusieurs pistes sont explorées, notamment celles d'un vol supposé de téléphone portable ou d'un contentieux entre bandes rivales entre deux cités de Garges-lès-Gonesse, selon lui. Une information confirmée par l'inspecteur d'académie qui déclare que "les circonstances ne sont pas totalement connues, le départ est un affrontement personnel". En 2009, l'ex-principal du collège Pablo-Picasso, Patrick Cassou, avait été roué de coups en tentant de s'interposer dans une bagarre entre collégiens à laquelle avaient participé des jeunes qui s'étaient introduits dans l'établissement.

Commenter cet article

  • cindi21 : J"espère qu'ils ne seront pas relâchés ...Sinon je ne comprends plus rien à la justice.

    Le 13/05/2011 à 16h28
  • ceyen : "Jamais ni les média ni les politiques ne mettent les parents en cause" mais parce qi'ils n'ont pas à le faire ! La responsabilité des parents, je crois rêver... mais vous croyez quoi, que les parents encouragent leurs enfants à commettre ce genre de crime et à finir en prison, quel avenir en vérité ! Parler de responsabilité des parents de sanction pour "manquements à leur devoir d'éducation" ne va pas "responsabiliser" ces mineurs... parce que c'est de ça qu'il s'agit ! D'autre part, ces jeunes sont suffisamment grands pour assumer leur geste.... et ce malgré l'éducation qu'ils ont reçus !

    Le 13/05/2011 à 16h17
  • emma00067 : A danou34110, je partage complètement votre point de vue!

    Le 13/05/2011 à 16h16
  • kilian0611 : C'est quelle episode dans la série des bisounours ???

    Le 13/05/2011 à 16h16
  • danou34110 : Pourtant, emma00067, ces parents qui ne travaillent pas devraient avoir, selon toute logique, plus de temps à accorder à leurs enfants... Cela démontre qu'il y a un monde entre ces parents-là et vous... Je clame depuis des années que les allocations familiales, seul moyen de pression, et, malheureusement quelquefois raison d'être des enfants, devraient n'être délivrées qu'après vérification des capacités des parents à élever des enfants avec, si ce n'est pas le cas, un stage pour le leur apprendre. Un suivi des enfants devrait être effectué, par des services sociaux à créer, de leur naissance à leur majorité avec tout un arsenal de mesures pour responsabiliser et sanctionner les parents qui se contentent de procréer et se désintéressent ensuite des enfants...

    Le 13/05/2011 à 16h05
      Nous suivre :
      Game of Thrones : des images du tournage de la saison 5 à Sibenik

      Game of Thrones : des images du tournage de la saison 5 à Sibenik

      logAudience