ARCHIVES

Corse : un entrepreneur assassiné


le 20 novembre 2012 à 14h44 , mis à jour le 20 novembre 2012 à 21h47.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
Faits diversUn entrepreneur de travaux publics a été tué par balles mardi dans une station-service d'un village de Haute-Corse. Avec ce meurtre, la Corse compte désormais 18 victimes d'un homicide par balles depuis le début de l'année.

L'homme, âgé de 45 ans, a été tué mardi vers 13h30. Il a été abattu dans une station-service du village de Cervione, au sud de Bastia. Il était entrepreneur de travaux publics, et avec son meurtre, la Corse compte désormais 18 victimes d'un homicide par balles depuis le début de l'année. Selon le correspondant de TF1 sur place, une trentaine d'enquêteurs est arrivée sur les lieux du drame. La victime venait de regagner son véhicule, après avoir déjeuné dans un restaurant du bord de mer avec son épouse et son fils, quand elle a été prise pour cible par un ou plusieurs tireurs.

Ce nouveau meurtre est survenu deux jours après les obsèques à Ajaccio du président de la Chambre de commerce et d'industrie de Corse-du-Sud, Jacques Nacer, 49 ans, tué dans son magasin mercredi dernier par un homme seul qui est parvenu à s'enfuir. Avant cela, le 16 octobre, un avocat Antoine Sollacaro, 63 ans, ancien bâtonnier d'Ajaccio avait été assassiné au volant de sa voiture dans une station-service dans cette ville.

Valls : combattre "ensemble ce fléau"

Le gouvernement avait annoncé le renforcement du dispositif de sécurité en Corse au lendemain de l'assassinat de Me Sollacaro. Le nouveau directeur régional de la police judiciaire, Philippe Chadrys, a pris ses fonctions lundi à Ajaccio, quelques jours après une visite en urgence à Ajaccio des ministres de l'Intérieur et de la Justice, Manuel Valls et Christine Taubira.

Face à ce nouvel homicide, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a répété mardi devant les députés, que l'Etat comme les Corses devaient "assumer leurs responsabilités" dans la lutte contre la criminalité dans l'île. "Nous avons besoin que l'Etat assume totalement ses responsabilités. Nous avons besoin que les Corses assument leurs responsabilités et nous avons besoin qu'ensemble nous combattions tous ce fléau parce que la Corse a besoin de cette protection", a estimé M. Valls. "La Corse, c'est la France. La Corse, c'est la République. Les Corses sont des Français, ils ont donc droit à la protection de l'Etat et de la République", a déclaré le ministre.

Commenter cet article

  • joss : Une honte pour ceux qui dirige notre pays .je suis tr� triste pour la corse

    Le 20/11/2012 à 22h09
  • bill_boquet : L'impuissance de l'Etat est une triste vérité. Les ministres vont, une fois de plus, dire que ce meurtre est inacceptable, en attendant le prochain !

    Le 20/11/2012 à 17h42
  • mcg35 : Madame la Ministre ... Monsieur le Ministre ... Au travail!!!

    Le 20/11/2012 à 16h45
  • jean06riencore : Valls et Taubira devraient rester sur place. Ce qui éviterait les frais et les allés-retours !!!

    Le 20/11/2012 à 15h58
  • gilkayo : Ah ben ça marche vachement mieux quand Valls et Taubira se déplacent ....

    Le 20/11/2012 à 15h54
      Nous suivre :

      Jugé dépressif, un panda autorisé à regarder son ami à la télé

      logAudience