En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Le nucléaire

Incident à la centrale de Fessenheim, deux blessés


le 05 septembre 2012 à 16h50 , mis à jour le 05 septembre 2012 à 21h00.
Temps de lecture
3min
La centrale de Fessenheim, la plus ancienne du parc électronucléaire français.
A lire aussi
Faits diversDeux personnes ont été légèrement brûlées suite à un incident lors d'une opération de maintenance mercredi à la centrale de Fessenheim. L'incident ne présente pas d'enjeu de sûreté, a réagi le ministère de l'Ecologie.

Un incident a eu lieu mercredi lors d'une opération de maintenance dans la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin). "Deux personnes ont été légèrement brûlées à travers leurs gants", suite à un incident lié à la manipulation d'un produit chimique, et non à un incendie, a indiqué à l'AFP un porte-parole du groupe. "C'est un problème lors d'une opération de maintenance" qui a eu lieu "dans des bâtiments auxiliaires de la zone nucléaire, mais pas dans le bâtiment du réacteur", a-t-elle ajouté.
 
La préfecture du Haut-Rhin a également indiqué à l'AFP qu'il ne s'agissait pas d'un incendie. "Il y a eu un dégagement de vapeur d'eau oxygénée produit suite à l'injection dans un réservoir de peroxyde d'hydrogène qui a réagi avec de l'eau", a précisé un porte-parole. Le dégagement de vapeur a "sans doute déclenché les systèmes incendie", selon EDF, provoquant l'intervention immédiate des pompiers. Une cinquantaine de pompiers sont intervenus sur place et étaient toujours sur les lieux peu avant 18 heures, a indiqué à l'AFP le Codis du Haut-Rhin.
 
"Sans enjeu de sûreté"
 
L'incident ne présente pas d'enjeu de sûreté, a réagi dans un communiqué le ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie. La ministre, Delphine Batho, "s'est immédiatement entretenue avec l'Autorité de sûreté nucléaire qui lui a confirmé que cet incident est sans enjeu de sûreté", souligne le ministère. François de Rugy, co-président du groupe écologiste à l'Assemblée nationale, a de son côté déclaré mercredi que l'incident venait rappeler à tout le monde, à tous ceux qui croyaient qu'avec le nucléaire il n'y avait pas de problème de sécurité, qu'il y a toujours un danger".
 
Doyenne des centrales nucléaires françaises en activité, Fessenheim est dans le collimateur des écologistes et de nombreux élus, en raison de son âge et de son exposition aux risques sismiques et d'inondation. Le président François Hollande s'est engagé durant la campagne électorale à fermer la centrale d'ici à 2017. (Lire : "fermeture de Fessenheim, seule à l'ordre du jour du quinquennat selon F. Hollande") L'installation aura alors quarante ans.

Commenter cet article

  • barrny : Et sous quelles conditions l'eau oxygénée peut elle réagir avec l'eau normale ??? Chimiquement ca tient pas la route... et dire qu'aucun journaliste n'a consulté de scientifique pour relever l'inconsistance du propos.

    Le 07/09/2012 à 20h48
  • cadetroussel768 : Attention au cocottes minute....elles aussi frabriquent de la vapeur!

    Le 06/09/2012 à 17h05
  • ababord : Si le nucléaire est maintenu ,après référendum , il doit être plus sécurisé ( les d'accidents ont des conséquences trop importantes et dramatiques et le problème des déchets n'est pas vraiment résolu ) et surtout ne pas passer au privé .

    Le 06/09/2012 à 12h22
  • marcelle1916 : Non il faut interdire les briquets, voire tous les feux en général!

    Le 05/09/2012 à 22h07
  • lobo19600 : J'ai glissé sur une peau de banane, il est urgent d'interdire ce fruit dangereux!

    Le 05/09/2012 à 21h08
      Nous suivre :
      Les images de la naissance d'un dauphin dans un zoo de San Diego

      Les images de la naissance d'un dauphin dans un zoo de San Diego

      logAudience