En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Ruth Elkrief chahutée par des militants UMP, Sarkozy s'en "désole"


le 03 mai 2012 à 23h06 , mis à jour le 04 mai 2012 à 10h41.
Temps de lecture
3min
La journaliste de BFM TV, Ruth Elkrief, a été pris à parti lors d'un meeting de Nicolas Sarkozy à Toulon, le 3 mai 2012.

La journaliste de BFM TV, Ruth Elkrief, a été pris à parti lors d'un meeting de Nicolas Sarkozy à Toulon, le 3 mai 2012. /

A lire aussi
Faits diversDeux journalistes de BFM TV ont été pris à partie par des militants UMP lors du meeting de Toulon jeudi soir, obligeant la chaîne à interrompre le direct pendant quelques minutes. Vendredi matin, Nicolas Sarkozy s'est dit "désolé" de l'incident.

Après l'agression d'une journaliste de Médiapart le 1er mai lors d'un rassemblement au Trocadéro, la journaliste Ruth Elkrief et son collègue Thierry Arnaud, qui couvre pour BFM TV la campagne de Nicolas Sarkozy, ont été pris à partie par des militants UMP à la fin du meeting de Toulon du président sortant, obligeant la chaîne à interrompre le direct pendant quelques minutes.

Juste après 19 heures, alors que la journaliste commençait son direct depuis Toulon, des huées ont fusé autour du plateau. "Il y a une atmosphère assez désagréable tout autour de nous", a confié Ruth Elkrief à la caméra, épaules rentrées et visiblement tendue, sur fond de gradins se vidant peu à peu. "Des militants nous agressent, nous prennent à partie, ils sont assez méchants", a-t-elle expliqué aux téléspectateurs, affichant un sourire contraint. Son confrère Thierry Arnaud reprend alors la parole mais le bras de Ruth Elfrief, qui s'agite au-dessus de sa tête, lui barre le visage. Paris reprend rapidement l'antenne. Selon la journaliste, l'incident a duré seulement quelques minutes, avant l'intervention du service de sécurité de l'UMP. "Plusieurs militants nous ont alors assuré de leur sympathie et les gens de la campagne sont venus aussi", a-t-elle ajouté.

Hervé Béroud, directeur de la rédaction de BFM TV, a confirmé que les "huées et invectives, impossibles à distinguer à l'antenne, d'une poignée de militants" avaient forcé la chaîne à interrompre le direct de Toulon.

"Exaspérés par une forme d'intolérance"

Nicolas Sarkozy, quant à lui, s'est dit "désolé", vendredi matin sur Europe 1, de l'incident, tout en estimant que certains peuvent être "exaspérés par l'intolérance et le parti-pris". "Je ne sais pas ce qui s'est passé. Comme j'ai vu Ruth Elkrief parler à l'antenne, je pense que cela ne doit pas être trop grave. Si quelqu'un lui a fait une remarque, j'en suis désolé", a dit Nicolas Sarkozy. "C'est toujours mal, et je condamne toute personne qui s'en prendrait verbalement, physiquement n'en parlons pas, à un journaliste", a poursuivi Nicolas Sarkozy.   "Je voudrais que chacun comprenne aussi l'attitude des gens qui sont exaspérés par une forme d'intolérance et de parti-pris", a-t-il aussi fait valoir.

Interrogée, Ruth Elkrief n'a pas souhaité "en faire une affaire", affirmant qu'il ne s'agissait de "rien de trop grave". Mais elle a précisé que deux bouteilles remplies d'eau avaient été projetées sur eux, atteignant M. Arnaud au visage, et qu'une trentaine de militants "énervés" les avaient insultés. "On nous a traités de vendus, de collabos, il y a eu des crachats, quelqu'un disait 'On est de droite et fiers de l'être'", a-t-elle raconté. (Voir la vidéo : "Deux journalistes de BFMTV chahutés à l'issue d'un meeting ump").

Commenter cet article

  • wagdoox : Ca c'est bien la gauche, la démocratie en France ce n'est que la gauche. A quand le parti unique ?

    Le 24/05/2012 à 11h11
  • radiobistro00 : Les journalistes finissent par exaspérer n'importe qui, y compris à gauche. Il est temps que cette campagne se termine.

    Le 04/05/2012 à 22h53
  • gerard4807 : Comme leur président ,tous des saints

    Le 04/05/2012 à 19h14
  • philard21 : Il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir! Les agressions, elles viennent de M.SARKOZY contre son propre peuple, pas l'inverse. Et les journalistes ont longtemps été du côté de M.SARKOZY. La preuve, ici, à chaque fois que je posais un commentaire qui était contraire à ce que notre Président disait, je ne paraissais pas. Ca, ce n'est pas du parti pris? Ah ben non, c'est vrai, seule la parole de Droite est d'évangile....

    Le 04/05/2012 à 16h17
  • giromaxi : Effectivement, vous avez raison car lorsque des syndicalistes apparentés au PS séquestrent des personnes et saccagent des bureaux même s'ils sont exaspérés cela ne justifie pas la violence !...

    Le 04/05/2012 à 15h52
      Nous suivre :
      "François Hollande, tu peux faire une photo avec ma maman ?"

      "François Hollande, tu peux faire une photo avec ma maman ?"

      logAudience