En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Deux morts après une fusillade dans une discothèque de Lille


le 01 juillet 2012 à 06h34 , mis à jour le 01 juillet 2012 à 12h46.
Temps de lecture
3min
Un homme éconduit d'une discothèque, en plein coeur de Lille, a tiré à l'arme de guerre, faisant deux morts et cinq blessés dans la nuit du 30 au 1er juillet 2012.

Un homme éconduit d'une discothèque, en plein coeur de Lille, a tiré à l'arme de guerre, faisant deux morts et cinq blessés dans la nuit du 30 au 1er juillet 2012. / Crédits : François Lo Presti/AFP

A lire aussi
Faits diversDeux personnes sont mortes et cinq autres ont été blessées dans une fusillade dans une discothèque de Lille dans la nuit de samedi à dimanche. L'agresseur avait été éconduit auparavant par le videur de l'établissement de nuit.

Nuit d'horreur dans une discothèque de Lille, un homme venu de l'extérieur a tiré dans une discothèque du centre de Lille, dans le Nord, dans la nuit de samedi à dimanche faisant deux morts et quatre blessés.  Selon la préfecture du Nord, le trentenaire "connu des services de police", qui avait été éconduit par le videur de l'établissement de nuit Theatro, est revenu vers 3 heures du matin, avec "une arme lourde" et a tiré depuis l'extérieur de l'établissement. 

L'agresseur  qui semble avoir agi seul, n'a pas été interpellé mais il est recherché activement. Selon une source proche de l'enquête, il aurait pris la fuite à bord d'un véhicule. Une autre source avait mentionné que deux personnes s'étaient
enfuies. De nombreuses douilles étaient visibles sur le trottoir de cette rue du centre et jusqu'au milieu de la rue.

"Une mare de sang" 

Les deux personnes décédées sont une employée qui tenait le vestiaire, situé à l'entrée de la boîte de nuit, et un client, selon la  préfecture du Nord. Cinq autres personnes, le physionomiste de la discothèque et des clients, ont été blessées par balles et transportées à l'hôpital de Lille pour y être hospitalisées, selon la source proche de l'enquête. Une d'entre elles était opérée dans la matinée.

Un client, qui était sur la piste de danse dans la grande salle du rez-de-chaussée au moment des faits, a raconté qu'il avait entendu une détonation, croyant au départ à un "pétard". Selon lui, il y a eu "un mouvement de foule" et tout le monde s'est précipité à l'étage avant l'évacuation plus tard par les secours. Il a vu "une personne baignant dans une mare de sang" à l'entrée de l'établissement. Selon lui, il y avait "environ 200 ou 300 personnes" à l'intérieur au moment des faits.

"Effroi" de Martine Aubry

Située en plein centre de Lille, à une centaine de mètres de la place de la République et de la préfecture, cette discothèque est réputée calme et spécialisée dans le RnB. Son accès était barré à l'aube par des cordons de police, derrière lesquels ont été évacués les clients de l'établissement, certains recouverts d'une couverture de survie. Les blessés, eux, ont tous été évacués à l'hôpital de Lille.

La maire de Lille, Martine Aubry, a fait part  dimanche de son "effroi" quelques heures après la "tuerie" devant la discothèque de Lille. "Je fais part ce matin de mon effroi suite à la tuerie qui s'est produite cette nuit devant une discothèque de Lille. Je demande que tout soit mis en oeuvre pour que le tireur soit interpellé au plus vite et traduit devant la justice", a déclaré Martine Aubry dans un communiqué. "Toutes mes pensées vont aux familles des victimes, auxquelles je souhaite faire part de notre soutien, ainsi qu'aux personnes qui ont été blessées pendant cette fusillade", a-t-elle ajouté.

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a lui aussi "condamné fermement" dimanche dans un communiqué les "faits graves" survenus devant la discothèque. "Le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, condamne fermement ces faits graves, qui mettent en jeu la circulation et l'usage d'armes de guerre sur le territoire national", indique le document, qui précise que "le ministre a fait  de la lutte sans relâche contre le trafic et la détention illégale de telles armes une des priorités de son action".

En vidéo, le témoignage d'un témoin de la fusillade

Commenter cet article

  • veronique : Nous vivons de plus en plus dans un monde de violence codoleances aux familles

    Le 01/07/2012 à 14h50
      Nous suivre :
      Mort de Margerie : les images de jour de la carcasse du jet privé

      Mort de Margerie : les images de jour de la carcasse du jet privé

      logAudience