ARCHIVES

Drame familial en Savoie : le fils mis en examen pour assassinat


le 29 juillet 2012 à 11h18 , mis à jour le 29 juillet 2012 à 11h20.
Temps de lecture
3min
Drame familial en Savoie

Un jeune homme de 24 ans est soupçonné d'avoir tiré sur sa famille, tuant son père et l'un de ses frères. Il a été interpellé vendredi et entendu par les enquêteurs. Il aurait déjà souffert de troubles psychiatriques et avait visiblement des relations conflictuelles avec ses parents. / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
Faits diversLe suspect numéro 1 dans l'enquête sur le massacre de Bozel - un jeune homme, soupçonné d'avoir tué son père et ses frères - a été mis en examen et écroué dans la nuit de samedi à dimanche. Les obsèques des victimes auront lieu mercredi.

Le jeune homme soupçonné d'avoir tué son père et ses deux frères de huit et dix-sept ans lors d'un drame familial en Savoie a été mis en examen pour assassinats dans la nuit de samedi à dimanche. Il devra répondre des chefs "d'assassinats et tentative d'assassinat", a précisé une source proche de l'enquête, ajoutant que le suspect avait été incarcéré.
 
Les obsèques des trois membres de la famille seront célébrées mercredi à 14 heures en l'église de Bozel et seront suivies de l'inhumation au cimetière de la commune, a indiqué le maire de la localité, Christian Seigle-Ferrand.
 
"De l'aide pour comprendre"
 
Le suspect, qui a été présenté samedi en fin de soirée devant un juge d'instruction, avait été interpellé jeudi au domicile de ses parents, une maison cossue de Bozel, près de Courchevel. Soupçonné d'avoir tiré sur son père et ses deux frères, dont le dernier a succombé à ses blessures vendredi à l'hôpital, il a également tenté de s'en prendre à sa mère, arrivée sur les lieux au moment des meurtres et qui a pu s'enfuir pour donner l'alerte.
 
Examiné par un expert psychiatre, le jeune homme qui a souffert de troubles psychiatriques par le passé, n'a pas été déclaré irresponsable. "Il déclare avoir des souvenirs partiels et ne fournit aucune explication concrète quant à ses actes", avait déclaré samedi le vice-procureur de Chambéry, Pierre Filliard, lors d'une conférence de presse. Selon lui, le jeune homme de 24 ans aurait demandé "de l'aide pour comprendre" ce qu'il avait fait.

Commenter cet article

  • nijoud : Que dire?????pauvre maman qui a perdu son epoux et c deux enfans quelle guachi.

    Le 31/07/2012 à 00h06
      Nous suivre :

      Inde : un léopard sème la panique

      logAudience