En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Tuerie en Haute-Savoie : "un meurtre d'une sauvagerie inouïe"


le 06 septembre 2012 à 14h17 , mis à jour le 06 septembre 2012 à 22h23.
Temps de lecture
5min
Le convoi transportant la voiture dans laquelle ont été retrouvées les victimes de la tuerie en Haute-Savoie.
A lire aussi
Faits diversDes analyses et des prélèvements sont en cours pour identifier formellement les victimes de la tuerie en Haute-Savoie. Les corps doivent être autopsiés vendredi. Récit de la journée de jeudi.

21h01 - David Cameron a salué "une coopération très étroite avec les autorités françaises", ajoutant que "plus vite la lumière sera faite, mieux ce sera". 

20h30 - En direct sur TF1, le procureur de la République d'Annecy, Eric Maillaud a déclaré que toutes les pistes étaient envisagées, "des plus crapuleuses, le drame familial...". Il a toutefois souligné que les enquêteurs avaient "très, très peu d'éléments". "Toutes les victimes sont mortes de plusieurs balles, de plusieurs coups de feu, et toutes ont au moins une balle qui leur a été tirée dans la tête", a poursuivi le procureur décrivant "un meurtre d'une sauvagerie inouïe".

18h43 -  L'ambassadeur britannique en France, Sir Peter Ricketts, s'est dit "satisfait" jeudi de la manière dont la gendarmerie française a mené l'enquête, alors qu'un début de polémique a éclaté sur le délai tardif de découverte de la fillette miraculée.  "Je crois que les autorités françaises ont mené (cette enquête) d'une manière plutôt professionnelle", a affirmé l'ambassadeur, lors d'un point presse à Annecy, en se disant "satisfait" de la manière dont les gendarmes mènent l'enquête.

18h18 - Le président de la République, François Hollande a déclaré que "tout sera fait" pour que les coupables soient trouvés."Il y a une très grande émotion en France et au Royaume-Uni", et nous devons "tout faire" pour retrouver le ou les coupables "et dire au peuple britanniqueque nous sommes solidaires", a-t-il déclaré.

17h28 - Des expertises balistiques devraient bientôt avoir lieu. Elles permettront de vérifier si les étuis de balle et les balles ou résidus de balle retrouvées sur place ont été tirés par la même arme.

17h25 - Les enquêteurs français attendent de l'ADN ou des empreintes digitales pour pouvoir identifier formellement les victimes de la tuerie. Les enquêteurs attendent "des empreintes digitales ou de l'ADN qu'on puisse comparer. C'est quelque chose qui peut se faire très vite si on a des éléments de comparaison", a indiqué le procureur. "Des analyses, des prélèvements sont déjà en cours à l'IRCGN (Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale) au niveau biologie moléculaire, au niveau empreintes digitales, (...) mais il faut avoir des éléments de comparaison", a précisé le capitaine Laurent Douren, coordinateur à l'IRCGN.

16h43 -  La fillette de 4 ans "s'est mise à sourire et à parler anglais lorsqu'une gendarme de la brigade de recherche de Chambéry l'a prise dans ses bras et l'a sortie du véhicule", a déclaré le procureur Eric Maillaud. Elle a été entendue brièvement, a parlé de "cris", de "bruits", qui peuvent aussi évoquer l'intervention consécutive des forces de l'ordre, a dit le procureur. "Il va falloir l'entendre très vite, demain, après-demain, on va demander l'avis des médecins", a-t-il ajouté.

15h43 - La plus âgée des victimes de la tuerie de nationalité suédoise, a confirmé le ministère suédois des Affaires étrangères. "Les informations données en France sont justes. Elle est suédoise. Nous attendons la fin du processus d'identification pour donner une confirmation officielle", a dit une porte-parole de la diplomatie suédoise, Linn Duvhammar.

14h50 - "Qui était la cible : le cycliste, les passagers de la voiture ? L'un est-il le dommage collatéral de l'autre, ou les deux" ? détaille avec prudence la gendarmerie, selon qui "tout est possible en l'état actuel des choses". 

14h46 - "Scène dramatique, inhabituelle, ça dépasse la fiction télévisée. Nous allons lancer un appel à témoin, chaque témoignage sera utile", explique le gendarme.

14h42 - "On ne recherchait pas une personne supplémentaire", se justifie le commandant de gendarmerie sur la polémique à propos de la fillette retrouvée vivante huit heures après le drame.

14h36 - "Dans la voiture, la petite fille était rigoureusement immobile. Un hélicoptère équipé d'une caméra thérmique a survolé le véhicule et n'a même pas détecté le corps. Le médecin qui est venu constater la mort des victimes n'a rien vu ni entendu", dit le procureur. Une version confirmée par le commandant de gendarmerie présent à la conférence de presse. 

14h31 - Des impacts de balles ont été relevés sur les vitres, mais pas sur la carrosserie. "Il y a un grand nombre de projectiles", dit le procureur.

14h24 - Le procureur précise que le corps de l'homme dans la voiture n'est pas "identifiable" pour le moment. Il est donc difficile de lier ce corps aux papiers d'identité donnés lors de la réservation dans le camping. Le passeport de la plus vieille des victimes est suédois, selon le procureur d'Annecy. Un autre passeport irakien a été retrouvé sur l'une des victimes.

Retrouvez l'intégralité de la déclaration du procureur de la République :

14h24 - Trois des quatre personnes mortes ont été touchées par des balles en pleine tête, mais des autopsies complémentaires doivent être pratiquées. "On ne sait strictement pas pourquoi ces meurtres ont été commis", dit le procureur. Des moyens extrêmement importants ont été mis en œuvre (60 gendarmes), pour relever tous les indices ou traces possibles.

14h23 - La deuxième fillette retrouvée dans la voiture était "totalement invisible" à l'arrivée des secours. C'est un "meurtre horrible, hors-normes", dit le procureur. Il a justifié le fait qu'elle n'ait été retrouvée que huit heures après le drame. "Quand on est sur une scène de crime aussi important, c'est avant tout, c'est notre rôle, que l'enquête ne soit polluée par rien, c'est pour cela qu'on n'a pas pu se précipiter dans le véhicule, ou alors on ne retrouvera jamais les auteurs de ce crime. A 16h mercredi, rien ne permettait de savoir qu'une fillette était encore à bord. Elle était cachée au milieu d'une accumulation de bagages au pied de sa mère morte, à l'arrière du véhicule", explique le procureur. "Elle a commencé à parler", mais aucun détail supplémentaire n'a été donné par le parquet. Elle pourrait être entendue "dans les prochaines heures", a dit le procureur, tout en appelant à ne pas trop attendre du témoignage d'une enfant de 4 ans.

C'est un voisin de la famille, qui a sympathisé avec eux au camping qui a précisé qu'il y avait deux enfants. L'information sur l'existence d'une deuxième fillette a été connue à 23h. "Son état physique est bon, mais je ne peux pas me prononcer sur son état psychologique", dit le procureur. Il a rendu hommage au premier témoin ayant donné l'alerte, qui se trouve être un ancien de la Royal Air Force.

14h 18 - L'état de santé de la première fillette  : "elle est en coma artificiel. Elle a été victime de coups ayant occasionné des fractures crâne, des contusions et une blessure par balle au niveau de l'épaule. La fillette a été frappée très violemment. On a le sentiment qu'on s'est acharné sur cette petite fille", a dit le procureur d'Annecy. 

 

Stupeur au camping :

 

En Grande-Bretagne, l'émotion est vive:

Commenter cet article

  • dom94500 : Au vue de la reconstitution, l'assassinat était un contrat. L'arme probablement un beretta ou un glock équipé d'un silencieux. Le père anglais, mais d'origine Irakienne, devait-être au courant de certaines informations ou possédait une connaissance que certaines personnes ne voulaient pas voir être utilisé. Le fait que les enfants n'est pas été touché directement, coïncide avec un contrat professionnel. La plus grande qui été touché est une faute professionnelle. Le cycliste était un témoin malheureux. Cela ressemble au travail des services de renseignements Israélien et même aux russes.

    Le 07/09/2012 à 09h44
  • mberle : Nb: pour ma part de citoyen je ne suis pas de ceux qui pensent que la prison est la reponse a tout les maux de la societe.. ( il y a probablement nonbres de personnes pour certain delit qui n'ont rien a y faire ..tant la prison ne les amandes pas ..mais les agraves ) mais la question est vaste et pose de nonbeux probemes economique ../ Mais par ailleurs en ce concerne les tueurs d'enfants , de femmes, de personnes agees , de policiers.. ainsi que les caids a la tete de reseaux de prostitutions.. de trafic de drogue..ext ..la Loi doit etre modifier afin qu'une peine de perpetuite reel soit dans le nouveau Code Penal .

    Le 07/09/2012 à 02h11
  • mberle : Une fois de plus l'actualite nous demontre qu'il y a des etres effroyablent mauvais .. et la societe a le devoir de sans proteger ..mais le probleme est qu'il y un vide peinal au sommet de la graduation des peines .. la peine capital n'ayant etait remplacer par rien .. et ce vide peinal.. cree un sentiment legitime et profond d'injustice dans le coeur des gens .. tant on ne peut accepter que des criminels pareils ne soit pas comdamner a perpetuitee reelle .

    Le 07/09/2012 à 01h24
  • castor1911 : Spounge_bob venez faire un tour au canada .....la france c'est la brousse .

    Le 07/09/2012 à 00h15
  • castor1911 : Cela ressemble a un réglement de compte ....

    Le 07/09/2012 à 00h06
      Nous suivre :
      Voici à quoi pourraient ressembler les Champs-Elysées en 2025

      Voici à quoi pourraient ressembler les Champs-Elysées en 2025

      logAudience