En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

EN DIRECT - Handball : Nikola Karabatic à son tour mis en examen


le 02 octobre 2012 à 21h32 , mis à jour le 02 octobre 2012 à 21h39.
Temps de lecture
5min
Nikola Karabatic mardi 2 octobre au moment de son transfert vers Montpellier.
A lire aussi
Faits diversAprès sa compagne et celle de son frère Luka, Nikola Karabatic, icône du handball français, a été mis en examen mardi soir à Montpellier pour escroquerie. Suivez minute par minute les développements de l'enquête sur les soupçons de trucage du match Montpellier-Cesson.

21h23 : Nikola Karabatic mis en examen
Nikola Karabatic, icône du handball français, a été mis en examen mardi soir à Montpellier pour escroquerie dans l'affaire des soupçons de match truqué, et "mis au chômage", a déclaré un de ses avocats Me Jean-Marc Phung. "Je n'ai pas parié", a assuré le joueur aux magistrats instructeurs selon les termes de sa déclaration lue par un autre de ses conseils, Me Eric Dupont-Moretti, à la sortie du tribunal. 

21h03 : le joueur du PSG Bojinovic mis en examen
Le Serbe Mladen Bojinovic, ancien handballeur de Montpellier transféré cet été au Paris SG, a été à son tour mis en examen pour escroquerie dans l'affaire des soupçons de match truqué, après son coéquipier parisien Samuel Honrubia, a-t-on appris auprès de son avocat. Il a été placé sous contrôle judiciaire, avec interdiction de rentrer en contact avec les joueurs héraultais, et remis en liberté sous astreinte d'une caution de 11.000 euros, a précisé Me Luc Abratkiewicz. Le sportif reconnaît avoir parié la somme de 4.000 euros en se basant sur les résultats précédents de son équipe, mais nie tout trucage du match, a souligné son conseil, qui a fustigé des "méthodes de l'accusation indignes". 

19h55 : la compagne de Nikola Karabatic mise en examen

Géraldine Pillet, a été mise en examen mardi soir à Montpellier pour escroquerie, selon une source judiciaire. Elle a été remise en liberté sous contrôle judiciaire après avoir versé une caution de 4.400 euros, selon la même source.

Le kinésithérapeute du club de Montpellier (MAHB) est quant à lui ressorti libre avec le statut de témoin assisté, a indiqué à l'AFP une source proche du dossier. 

Les handballeurs Primoz Prost, du club de Montpellier (MAHB), et Samuel Honrubia, ex-joueur du club héraultais transféré cet été au Paris SG, ont eux aussi, été mis en examen. Restaient encore à entendre mardi soir les deux frères Karabatic, ainsi qu'un autre joueur héraultais, le Slovène Dragan Gajic, et un autre ancien handballeur de Montpellier transféré cet été au Paris SG, le Serbe Mladen Bojinovic.

16h26 : la compagne de Luka Karabatic mise en examen
Jeny Priez, a été mise en examen mardi à Montpellier pour escroquerie et remise en liberté sous astreinte d'une caution de 13.000 euros dans l'affaire des paris sur le match de handball Cesson-Montpellier en mai. 

12h50  : Trois parieurs mis en examen
Trois parieurs, interpellés dimanche à Montpellier, ont été mis en examen pour "escroquerie" et "complicité d'escroquerie" mardi à Montpellier par les deux magistrats en charge du dossier. Ces trois personnes, dont les identités n'ont pas été précisées, ont été remises en liberté sous contrôle judiciaire après paiement d'une caution. (Lire notre article : Qui sont les 17 interpellés ?)

12h25 : Un volet sur les paris dans la loi de modernisation du sport en 2013
La ministre des Sports, Valérie Fourneyon, a confirmé mardi la présence d'un volet sur les paris sportifs dans la loi de modernisation du sport qu'elle entend faire voter à l'automne 2013. "On a légiféré dans l'urgence en 2010, juste avant le Mondial de football" pour ouvrir à la concurrence le secteur des jeux en ligne, a expliqué la ministre en marge de la présentation de son budget pour 2013. 

"Mais cette loi doit être complétée car les paris présentent un certain nombre de risques que ce soit pour la sincérité des résultats, la sécuritépublique ou la santé", a-t-elle estimé appelant cependant à ne pas faire d'amalgame entre l'affaire des handballeurs montpelliérains, "qui se sont livrés à des paris en dur (ndlr : points de vente de la FDJ) avec un certain amateurisme", et les risques de corruption à grande échelle liée aux paris en ligne.
 

12h20  : La FDJ juge que son système de détection des paris anormaux a "fonctionné"
La Française des Jeux (FDJ), qui a enregistré les paris truqués présumés lors de la rencontre de handball de D1 Cesson-Montpellier du 12 mai, a estimé mardi que son système de détection des paris anormaux a "fonctionné". Le directeur général adjoint de la FDJ, Patrick Buffard, a notamment rappelé les "obligations" auxquelles était tenu l'opérateur en matière de "vigilance et de précaution" sur la prise de paris sportifs.

Soixante-quinze personnes sont chargées de la surveillance des paris sportifs et "nous connaissons à la seconde près le niveau des paris en dur  et en ligne", a-t-il assuré. Après le repérage des paris anormaux, la FDJ a suspendu les paris sur la rencontre "avant la fin du match" et "notifié aux autorités ces anomalies". Le système de détection a donc "fonctionné", a conclu M. Buffard.

11h56  : Les frères Karabatic au tribunal
Luka et Nikola Karabatic arrivent à leur tour au tribunal de Montpellier pour être présentés aux magistrats. Ils ont été amenés chacun dans une voiture, l'un le visage caché (Nikola) et l'autre à visage découvert (Luka).

11h33 : Arrivée de Bojinovic au tribunal de Montpellier 
Le Serbe Mladen Bojinovic, l'un des joueurs de Montpellier mis en cause dans l'affaire du match de handball du 12 mai présumé truqué sur fond de paris sportifs, est arrivé au tribunal de Montpellier. Il est le premier joueur à rejoindre le palais de justice.  Il est arrivé à l'arrière d'une voiture de police banalisée, qui a tenté tout d'abord de pénétrer dans le palais par une première entrée mais, devant la foule des journalistes, le véhicule a fait demi-tour pour entrer dans le bâtiment par une autre issue.

11h30 : Chantal Jouanno : "l'image du sport sera abîmée"
L'UMP Chantal Jouanno, ex-ministre des Sports, estime sur France Info que "même si in fine l'enquête révèle que ce n'était pas si grave, l'image du sport sera abîmée. Encore une fois, c'est l'argent qui abîme le sport. Ce que révèle cette affaire, c'est que le dispositif de surveillance des paris marche. Eux, c'était vraiment les stars des Jeux Olympiques, le contre-exemple d'un autre sport très populaire, le football".  

11h30 : le FN accuse l'ouverture à la concurrence des jeux en ligne
"Le scandale, s'il était avéré, témoigne des dangers de l'ouverture à la concurrence des jeux en ligne adoptée en 2010 par la majorité UMP et que la gauche se refuse à remettre en cause", estime le Front national dans un communiqué. "Il faut "encadrer strictement l'organisation des paris sportifs notamment par une limitation des offres proposées" et "en sanctionnant pénalement très sévèrement les sportifs, qui en participant au trucage des matches, encouragent ce fléau de la tricherie".

11 heures : Arrivée au tribunal de Montpellier des compagnes des frères Karabatic
Les compagnes de Nikola et Luka Karabatic, suspectées dans l'affaire des partis truqués présumés, sont arrivées au tribunal de grande instance de Montpellier pour être présentées aux juges d'instruction. Une arrivée discrète, en voiture de police banalisée, sans sirène, la tête cachée par une couverture... Depuis le parking où elles sont sorties, elles sont montées directement au cabinet d'instruction sans passer par le hall. Lundi, le procureur de la République de Montpellier, Brice Robin, avait précisé que seule la compagne de Luka Karabatic, l'animatrice de télé Jeny Priez, avait admis devant les enquêteurs "avoir parié" pour son compagnon, à sa demande et "avec l'argent de celui-ci". Les autres suspects ont gardé le silence, réservant leurs déclarations pour les juges. Selon des avocats de joueurs, ceux-ci ont parié, bien qu'ils en aient l'interdiction, mais n'ont pas truqué le match.

9 heures : "Une erreur grave"
"D'évidence, ils ont commis une erreur grave. Il faut qu'elle soit punie de manière exemplaire car c'est quelque chose qui n'est pas supportable". Sur RTL, le sélectionneur de l'équipe de France de handball, Claude Onesta, sort de son silence médiatique pour revenir sur le cas des internationaux Nikola Karabatic et Samuel Honrubia, impliqués dans l'affaire du match présumé truqué. "Je suis dans la peine pour eux, car ce sont des gens pour qui j'ai beaucoup d'estime et d'affection", ajoute-t-il. "Si les faits sont avérés voire avoués, la sanction sera méritée et connaissant suffisamment bien ces deux joueurs, je sais pertinemment qu'ils l'accepteront".

8h45  : des écoutes téléphoniques compromettantes
Un journaliste de RTL s'est procuré les écoutes téléphoniques des joueurs interpellés dans l'affaire des paris sportifs litigieux. Selon une source proche du dossier, elles auraient permis aux enquêteurs d'entendre les joueurs suspectés expliquer qu'ils avaient décidé de gagner de l'argent le 12 mai car ils étaient certains que leur équipe perdrait la rencontre, sans conséquence pour leur club déjà assuré d'être champion. Selon RTL, d'autres écoutes ont révélé la panique qui s'est emparée des joueurs et de leurs proches une fois que le pot-aux-roses a éclaté au grand jour (lire notre article "Handball : des écoutes téléphoniques compromettantes").

8h50 : "On veut faire de l'image"
Un avocat de joueurs, Jean-Yves Liénard, dénonce le fait que les joueurs aient quitté Nanterre devant les caméras de télévision. "Evidemment qu'on aurait pu faire autrement", dit-il sur i>télé. "On veut faire de l'image, dans quel but, je ne sais pas. Chacun va se voir à la télévision. Ça labellise, comme le camembert".

6h45 : Les frères Karabatic en route vers Montpellier
Plusieurs handballeurs dont les frères Karabatic et leurs compagnes quittent le service central des courses et jeux à Nanterre pour rejoindre Montpellier, où l'instruction sur le match présumé truqué est menée (lire notre article "Handball : les frères Karabatic présentés à un juge à Montpellier").

Commenter cet article

  • advhg : Il faut vraiment etre c. de parier alors qu'ils en ont l'interdiction quand on gagne autant : mais que cherchaient ils ?? C'est vraiment nul et tellement decevant

    Le 02/10/2012 à 23h51
  • ninie061 : Je suis une fan du hand depuis mes premiers pas...qu'ils soit tous licenciés, ils me dégoutes! ce ne sont pas les valeurs du hand, ils ont salis les principes rien qu'en aillant eu l'idée d'aller parier, avec ou sans tricherie,ils ont foutus leurs carrières en l'air et déçus tout les handballeurs! honte à vous ! rendez moi l'époque des barjots...eux c'étaient les meilleurs! Karabatic que dalle! le hand relèvera la tête, on a su vivre sans médiatisation et c'est bien mieux ainsi!

    Le 02/10/2012 à 23h46
  • 5evan1 : On as tellement pointé du doigt le foot alors que dans les autres sport c'est pas mieux. Conclusion y as que l'argent qui compte.. et pas que dans le sport.

    Le 02/10/2012 à 17h58
  • leluja : La déception est à la hauteur de la joie qu'ils nous ont donné lors des JO. L'argent salit bien tout. Quel dommage.........

    Le 02/10/2012 à 16h06
  • domi210 : Chantal Jouanno : "l'image du sport sera abîmée" : il y a belle lurette que l'image du sport est abîmée. Rappeler vous ce qui c'est passé au mondial de foot, c'était pas triste non plus! et le vélo!!!!

    Le 02/10/2012 à 12h44
      Nous suivre :
      Un incendie dans le métro de Londres

      Un incendie dans le métro de Londres

      logAudience