En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Fausse bombe en Normandie : plan Vigipirate en action, six trains retardés


le 15 janvier 2013 à 17h32 , mis à jour le 15 janvier 2013 à 19h00.
Temps de lecture
2min
Image d'archives

Image d'archives / Crédits : Goodshoot/Thinkstock

À lire aussi
Faits diversLa découverte d'un colis suspect sur une voie ferrée, mardi, près de Lisieux, dans le Calvados, provoque un retard de deux à trois heures pour six trains Intercités.

Le colis suspect était en fait "totalement inoffensif". Une fausse bombe a été découverte, mardi, sur une voie ferrée près de Lisieux, dans le Calvados. Conséquence : "La circulation est interrompue depuis 12h34 dans ce secteur afin de permettre l'application du plan Vigipirate", annonce la SNCF sur sa ligne téléphonique d'information des voyageurs dans son flash de 16h30. Des retards de deux à trois heures sont ainsi à prévoir sur six trains Intercités.

Quelque 250 passagers ont également été bloqués pendant trois heures dans un train à hauteur de Saint-germain-la-Campagne, dans le Calvados, à 16km du colis et 70km à l'est de Caen, rapportent les gendarmes du département. Selon un porte-parole de la SCNF, huit trains au total sont "impactés" par des retards de 15 minutes minimum.

Des démineurs de Versailles sont intervenus sur place. Selon les gendarmes de l'Eure, retrouvé à Saint-Martin-du-Tilleul, le colis suspect était en fait une imitation d'engin à explosif composé d'une brique enveloppée dans du papier aluminium, d'un réveil et de fils. "C'était un dispositif très artisanal", ont précisé les gendarmes.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Transport aérien : y a-t-il des régions trop risquées à survoler ?

      Transport aérien : y a-t-il des régions trop risquées à survoler ?

      logAudience