En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Prise d'otages à Paris : Coulibaly aurait demandé à des proches d'attaquer des commissariats

par
le 09 janvier 2015 à 13h27 , mis à jour le 09 janvier 2015 à 22h40.
Temps de lecture
5min
Les équipes du GIGN évacuent les otages retenus dans le supermarché "Hyper Cacher"
A lire aussi
Faits divers Après 4 heures de prise d'otages dans une épicerie cacher de la porte de Vincennes, l'assaut a été donné en fin d'après-midi. Suspecté de la fusillade de Montrouge, Amedy Coulibaly a été tué ainsi que quatre otages. Il aurait encouragé ses proches à attaquer des cibles en parallèle. Sa compagne Hayat Boumeddiene reste introuvable. Revivez les évènements de la journée.

La prise d'otages aura duré 4 heures. Une fusillade a éclaté vendredi à 13h porte de Vincennes, à Paris. Elle est suivie d'une prise d'otages dans l'épicerie cacher "Hyper Cacher", située 23 avenue de la porte de Vincennes, bondée comme tous les vendredis matins en cette veille de shabbat. L'homme est armé de deux fusils-mitrailleurs.

L'auteur de cette prise d'otages était Amedy Coulibaly. Il est soupçonné d'être également le tireur de Montrouge, celui qui a tué une policière municipale jeudi matin. Il connaissait les frères Kouachi. Délinquant multirécidiviste de 32 ans déjà condamné dans une affaire d'extrémisme islamiste, a rencontré un des assaillants de Charlie Hebdo, Chérif Kouachi, en détention. Chérif Kouachi se revendiquait d'Al-Qaïda, tandis que Coulibaly a dit agir au nom de l'Etat islamique.

  • • A 17h12, l'assaut des forces de l'ordre contre l'épicerie est donné par les forces de l'ordre.  Le preneur d'otages est abattu. Mais il y a un "doute" sur la présence d'un second preneur d'otages. L'assaut commence quasiment en même temps qu'à Dammartin-en-Goële où les frères Kouachi, auteurs présumés de l'attentat contre Charlie Hebdo, seront tués (plus d'infos sur la prise d'otages et l'assaut de Dammartin). Plusieurs otages, parmi lesquels un petit garçon, peuvent rapidement sortir de l"épicerie.
  • Le bilan est lourd : outre le terroriste, 4 otages ont perdu la vie. Au moins trois des victimes ont été tuées dans la fusillade au début de la prise d'otages. 4 autres personnes sont entre la vie et la mort vendredi soir. Trois policiers du Raid et de la BRI sont blessés. Quatre adultes avec un nourrisson se sont enfermés dans une chambre froide sous le magasin sans que le preneur d'otages ne le sache. Ils seraient sains et saufs.

• Un avis de recherche a également été lancé pour la compagne de Coulibaly, Hayat Boumeddiene, 26 ans, dont le sort n'est pas connu vendredi soir. Selon certaines informations, elle était porte de Vincennes et a profité de la confusion pour s'échapper.

 

• "La France, elle a fait face", a affirmé dans une déclaration depuis l'Elysée François Hollande. "Mais la France n'en a pas terminé avec les menaces dont elle est la cible", a-t-il dit. "Alors je veux vous appeler à la vigilance, l'unité et la mobilisation", a-t-il lancé, avant d'annoncer qu'il participerait à la marche de dimanche, où des nombreux dirigeants internationaux ont promis de venir également.


 



Le film de la journée

 


22h25. Selon l'AFP, durant la prise d'otages, Amedy Coulibaly aurait appelé des proches pour leur demander d'aller viser différents endroits et notamment d'attaquer des commissariats de banlieue parisienne.

21h30. Une vidéo amateur montre la préparation des hommes des forces d'intervention juste avant l'assaut de l'épicerie.
 

20h10 : sur TF1, le Premier ministre Manuel Valls a annoncé que "la décision d'agir de manière simultanée avait été prise par le président de la République". Si "les terroristes ont été mis hors d'état de nuire", "nous pouvons encore subir ces attaques. Nous faisons face à un défi terroriste majeur depuis 2 ou 3 ans, sans précédent", a-t-il estimé, appelant comme le président de la République à "se mobiliser, se rassembler et surtout être extrêmement vigilants". Car "malgré l'augmentation des moyens, "il n'y a pas de risque zéro", "il y a toujours des possibilités d'avoir des failles" et "nous allons les analyser" : "nous le devons aux victimes", a-t-il assuré. "Nous avons compris hier soir qu'il y avait un lien entre les massacres barbares de Charlie Hebdo (...) et Montrouge. Il faudra maintenant trouver les précisions de ce lien", a-t-il par ailleurs expliqué.

20h01 : les enquêteurs passent le supermarché de la prise d'otages au peigne fin, tandis que le périmètre de sécurité a été allégé. L'accès à la porte de Vincennes demeure bloqué.


19h55 : François Hollande intervient depuis l'Elysée. "La France, elle a fait face", affirme-t-il rappelant les faits terroristes depuis mercredi, dont celui de la prise d'otages de la porte de Vincennes : " C'est bien un acte antisémite effroyable qui a été commis" contre l'épicerie cacher. Le président a exprimé sa "fierté" envers les forces de l'ordre qui sont intervenues "pour sauver des vies humaines, celles de otages" et "neutraliser des terroristes". "Mais la France n'en a pas terminé avec les menaces dont elle est la cible". "Alors je veux vous appeler à la vigilance, l'unité et la mobilisation", a-t-il lancé, avant d'annoncer qu'il participerait à la marche de dimanche, où des nombreux dirigeants internationaux ont promis de venir également.


19h45 : On apprend que l'ex-avocate de Amedy Coulibaly s'est rendu porte de Vincennes ce vendredi auprès des forces de l'ordre. Elle a tenté de convaincre son ancien client de se rendre. En vain.


19h33 : Une cellule d'aide aux familles des victimes des attentats et des prises d'otages qui ont endeuillé la France depuis mercredi va être créée,  annonce Matignon.


18h24 : tandis que Chérif Kouachi a affirmé à BFMTV avoir été envoyé et financé par Al-Qaïda au Yémen, Amedy Coulibaly a affirmé s'être "synchronisé" avec les frères Kouachi, tueurs de Charlie Hebdo, et appartenir au groupe Etat islamique.


18h21 : selon BFMTV, les policiers avaient le son de l'intérieur et ils ont attaqué quand ils ont entendu Coulibaly prier.


18h20 : Au moins 3 des 4 otages morts ont été tués lors de la fusillade au début de la prise d'otages.


18h19 : Quatre établissements hospitaliers sont mobilisés pour soigner les blessés de la prise d'otages de la porte de Vincennes.


18h12 : Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, arrivé porte de Vincennes, exprime sa "grande reconnaissance" envers les policiers, gendarmes, pompiers et personnels du ministère. Il a assuré les Français de la mobilisation des services de l'Etat dans la lutte antiterroriste.


18h53 : les habitants de l'immeuble n'ont toujours pas le droit de regagner leur domicile.


18h36 : le Premier ministre Manuel Valls sera au 20H de TF1
18h33 : Un jeune homme de 21 ans habitant l'immeuble a tout vu, de 13h à l'assaut. Il a témoigné sur TF1 : "De 13h à l'assaut j'ai pu voir le déroulement. J'ai vu un homme s'approcher l'arme à la main de l'Hyper Cacher. Une fusillade a éclaté. Ensuite les policiers sont partis se cacher derrière le magasin d'à côté. Les renforts sont arrivés. Au moment de l'assaut, ça a commencé par 3 ou 4 tirs au mortier. Des policiers se sont précipités vers l'Hyper Cacher et ont tiré. Par la suite, j'ai vu au moins un policier évacué blessé".
18h24 : Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, rend hommage aux forces de l'ordre. 
18h23 : François Hollande doit intervenir en direct à la télévision avant 20h après le dénouement des prises d'otages à la porte de Vincennes et Dammartin-en-Goële.

18h12 : selon les informations de LCI, Hayat Boumeddiene, 26 ans, compagne du preneur d'otages, aurait profité de la confusion de l'assaut pour s'échapper.Elle est concernée par l'avis de recherche émis par la Préfecture de police dans l'enquête sur la fusillade de Montrouge.


18h11 : 4 adultes avec un nourrisson s'étaient enfermés dans une chambre froide sous le magasin sans que le ou les preneurs d'otages le sachent. Ils seraient sains et saufs.


18h07 : un 3e policier aurait été blessé lors de l'assaut

18h06 : Les images impressionnantes de l'assaut>


18h01 : il y a un "doute" sur la présence d'un second preneur d'otages, selon des sources proches du dossier.


18h00 : Quatre otages ont été tués et quatre autres sont entre la vie et la mort


17h54 : Il y aurait des blessés parmi les civils, selon notre journaliste sur place.


17h49 : Amedy Coulibaly est mort criblé de balles. Certaines sources parlent de dizaines d'impacts de balles.


17h34 : Deux policiers, l'un du Raid, l'autre de la BRI, ont été blessés aux jambes lors de l'assaut.


17h32 : Selon Pascal Disant, représentant du syndicat policiers Alliance : "Le bilan reste à déterminer. Pour le moment, nous n'avons pas de précision sur le nombre et l'état des victimes. Il y a des blessés de chaque côté. L'assaut a été très bref, mais des coups de feux nourris pendant 2 minutes, avec feu constant des deux côtés".


17h30 : Amedy Coulibaly, auteur présumé de la prise d'otages, a été tué. Il aurait fait feu en allant au devant de forces de l'ordre et c'est à ce moment-là qu'il aurait été tué.


17h19 : les journalistes sur place constatent que plusieurs otages sont libérés


17h17 : on a pu entendre "au sol, au sol" depuis l'intérieur de l'épicerie.


17h14 : l'assaut a été donné quasiment en même temps qu'à Dammartin-en-Goële où les frères Kouachi, auteurs présumés de l'attentat contre Charlie Hebdo, ont été tués >>>toutes les infos ici.


17h12 : L'assaut est lancé. Plusieurs explosions ont d'abord été entendues puis on a pu voir les forces de l'ordre investir l'épicerie cacher victime où se déroule la prise d'otages. Les véhicules de la sécurité civile se sont rapprochés du lieu de la supérette Hyper Cacher. Des brancards ont été sortis.

Les images de l'assaut :


16h52 : Ralph, un élève du lycée Hélène Boucher, porte de Vincennes, raconte comment tous les élèves ont été rassemblés dans la cours de l'établissement quand ils ont appris qu'il y avait la prise d'aotages à 50 mètres de là. Puis "on suivait les infos. On nous a demandé de bien fermer les fenêtres et de passer le temps, de regarder des films... C'est assez dur pour nous. Là on est sortis". Seulement ceux qui n'habitent pas du côté de l'épicerie :


16h17 : Choquée, une femme encadrée par la police après avoir échappé à la prise d'otages


16h46 : Le récit du début de la prise d'otages. "Tout le monde dégage, tout le monde dégage, c'est votre vie!", hurle un policier à des passants, près du supermarché cacher. "S'il arrive jusqu'ici, c'est un carnage", soupire un policier en gilet pare-balles et casque, chargé de faire reculer les curieux, alors qu'un ballet incessant de véhicules de police, de pompiers, d'ambulances, de motos, font retentir leurs sirènes.

16h28. Le point sur la situation dans l'école près de la prise d'otage. L'académie de Paris annonce sur Twitter toutes les informations importantes concernant les établissements scolaires à proximité de la prise d'otage de la porte de Vincennes.

 


16h17 : Tenus à distance par un barrage de policiers, des parents demandent  désespérément, mais en vain, à récupérer leurs enfants. Le périmètre de sécurité est régulièrement agrandi. Le périphérique parisien a été coupé dans les deux sens à proximité de la porte de Vincennes. Un hélicoptère se maintient en vol stationnaire au-dessus du secteur.


15h50 : Une réunion de crise a débuté aux alentours de 15h30 à l'Elysée. Autour de François Hollande, entre autres, Manuel Valls, Bernaard Cazeneuve et Christiane Taubira. 

 


15h49 : les habitants de l'immeuble sont évacués sous haute sécurité


15h41 : un secours de secours d'urgence quitte les lieux escorté par une moto de police, selon notre reporter sur place.

 


15h40 : Marilyne, habitante de la porte de Vincennes, raconte la scène sur TF1 : "J'étais dans mon appartement avec mes enfants. On a entendu des coups de feu, des gens crier. Très rapidement on a vu les policiers se rassembler près du magasin "Hyper Cacher". Il faut savoir que le magasin est bondé tous les vendredis matins".

 


15h25 : Un témoin décrit sur Europe 1 : "Les gens faisaient leurs achats. Un monsieur est rentré avec un fusil et a tiré de partout. Deux secondes après je me suis sauvé". "Les coups de feu ont continué après". Ce dernier dit n'avoir vu qu'une seule personne mais "la personne qui m'attendait dans la voiture a vu plusieurs personnes". "Je me suis dit, si je ne fuis pas, j'y reste".


15h20 : Des clients de l'épicerie casher à Paris sont parvenus à s'échapper avant la prise d'otages, selon une source proche du dossier. 

 


15h18 : incident terminé sur les lignes 6 et 9 du métro. Il s'agissait d'une fausse alerte, précise le ministère de l'Intérieur.

 


15h17 : Selon RTL, le preneur d'otages de Vincennes demanderait la libération des frères Kouachi, toujours retranchés dans une imprimerie de Dammartin-en-Goële, en Seine-et-Marne. Il menace de tuer les otages.

 


15h13 : Le rappel des faits entre 13h et 15h porte de Vincennes :


15h02 : Les CRS traversent le périphérique à pied :


15h :La place du Trocadéro a été évacuée, selon de nombreux témoins. D'après un témoin contacté par MYTF1News, une rame de métro de la ligne 6 a été évacuée d'urgence de la station. "J'étais sur la ligne 6 à la station Trocadéro en direction de Charles-de-Gaulle. D'un coup, trois agents de la RATP sont montés dans la rame en disant à tout le monde de monter rapidement et la rame très vite. Dans le même temps, j'ai entendu des cris qui venaient du couloir et une touriste américaine crier "They are shooting out there". Je ne sais pas si c'est vrai ou pas. Dans la foulée la place du Trocadéro a été évacuée.

14h56 : l'information de la mort de deux personnes porte de Vincennes n'est toujours pas confirmée.


14h55 : nouvelle réunion de crise à l'Elysée prévu à 15h15


14h54 : Amedy Coulibaly, objet de l'appel à témoins pour la fusillade de Montrouge et qui pourrait être le preneur d'otages du cours de Vincennes, a été condamné pour un projet d'évasion en 2010 d'une figure de l'islamisme radical. Amedy Coulibaly connaît un des deux tueurs présumés de Charlie Hebdo, Chérif Kouachi, selon cette source. Les deux hommes avaient été repérés ensemble en 2010 alors qu'ils rendaient visite dans le Cantal à Djamel Beghal, une autre figure de l'islamisme radical français. L'autre personne visée par l'appel à témoins, Hayat Boumeddiene, 26 ans, était au moment de cette enquête sa concubine, avec qui il était marié religieusement, mais pas civilement, selon cette source.


14h52 : plus de 2.000 élève ssont confinés dans 2 établissementrs autour de la porte de Vincennes :


14h48 : la préfecture demande à tous les commerces de la rue des Rosiers, dans le IVe arrondissement, de fermer par mesure de précaution. Une rue qui regroupe de nombreux commerces juifs.


14h40 : le gérant de la station-service Avia, porte de Vincennes, témoigne sur LCI : "On a entendu un bruit, puis un deuxième bruit, on est sorti on a vu des gens courir. On a commencé à sentir une odeur de poudre. La police est arrivé et a sécurité tous le coin. Par la suite, il y a eu encore d'autres coups de feu. Au bout de cinq minutes on a vu sortir un grand 'black' avec quelque chose sur la tête et les mains en l'air, les policiers l'ont obligé à se coucher par terre au sol. Ils l'ont menotté, il est parti, il y a quelque chose qui trainait par terre. Ils sont passé par le Charles Traiteur, ils ont tiré, après ils ont continué sur l'Hypercacher qui est accolé. Il s'est rendu avec ses mains en l'air et quelque chose dans la main" (Dans la foulée, on a appris que cette personne était un client sorti les mains sur la tête et non le preneur d'otages) :



14h32 : selon France Info, des femmes et des enfants figurent parmi les otages.


14h19 : parallèlement, un appel à témoin a été lancé par la police qui recherche deux personnes, une femme et un homme, dans l'enquête sur la fusilla de Montrouge.
>>>Plus d'infos sur cet appel à témoins en cliquant ici


14h17 : une source proche de l'enquête parle de deux morts


14h16 : s'agirait-il du troisième homme de l'attentat contre Charlie Hebdo ? La réponse du spécialiste Police-Justice de LCI :


14h15 : un autre témoinagne sur TF1. "Avez-vous entendu des tirs ?" "Non, en revanche, ce que j'entends depuis le début, c'est du boucan, des gens qui hurlent" : 


14h09 : les hommes de la BRI et du Raid sont arrivés sur place et une quinzaine de véhicules de CRS sont sur place.


13h56 : les élèves des écoles alentours sont confinés dans les établissements.


13h55 : selon une source proche, il y a au moins 5 personnes retenues.


13h51 : certaines sources évoquent l'interpellation du preneur d'otages. Une information rapidement démentie : il s'agissait d'un client sorti les mains sur la tête.


13h50 : le supermarché "Hyper Casher" où se déroule la prise d'otages :

13h30 : le trafic est partiellement interrompu sur les lignes 3 (a et b) du tramway parisien, aux abords de la Porte de Vincennes.


13h29 : les forces de l'ordre sont déjà là en nombre, et attendant les renforts des hommes de la BRI (Brigade de recherche et d'intevention

La police fait reculer tout le monde. Ce qui frappe, c'est le nombre de camions de pompiers présents sur les lieux. pic.twitter.com/Cy5eQQhY5W


13h24 : Une fusillade a éclaté porte de Vincennes à Paris suivie d'une prise d'otages dans une épicerie casher

 

 

Commenter cet article

  • belialgoth : C'est pour la semaine prochaine, il paraît.

    Le 10/01/2015 à 00h22
  • nikel37 : 11b223 @ surtout avec le Ps , regarder les chiffres !!

    Le 09/01/2015 à 23h27
  • chachacon : Ce que j'ai retenu c'est qu'il ne fallait pas dire que ces personnes étaient mortes pendant l'assaut mais avant.

    Le 09/01/2015 à 22h36
  • cedjj92 : "Chérif Kouachi sera condamné en 2008 à 3 ans de prison dont 18 mois avec sursis." Et vous demandez des explications à trois dirigeants qui n'étaient pas aux commandes de l'état pendant cette période là. Au lieu de pointé du doigts juste trois personnes, faites votre demande d'explications à l'ensemble de tout nos politiques actuels et anciens, droite comme de gauche.

    Le 09/01/2015 à 22h17
  • mirkos71 : Total respect au gign,raid,bri et tous les services.

    Le 09/01/2015 à 20h12

      "La Pogbance", la nouvelle danse des frères Pogba

      logAudience