En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Fusillade près de Cambrai : trois personnes en garde à vue


le 08 juillet 2012 à 11h41 , mis à jour le 08 juillet 2012 à 23h08.
Temps de lecture
3min
Fusillade près de Cambrai : les secours et les gendarmes près de la discothèque "Le Vamos" (8 juillet 2012)

Fusillade près de Cambrai : les secours et les gendarmes près de la discothèque "Le Vamos" (8 juillet 2012) / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
Faits diversL'homme soupçonné d'avoir blessé une dizaine de personnes dimanche matin dans une discothèque à Bertry, près de Cambrai, a été interpellé à son domicile dans la matinée de dimanche. Celui qui est soupçonné de lui avoir servi de chauffeur a également été arrêté ainsi que la compagne du tireur présumé.

C'est quelques heures à peine après la fusillade que l'homme soupçonné d'avoir ouvert le feu, tôt dimanche matin, au fusil de chasse dans une discothèque à Bertry, près de Cambrai, a été interpellé. Lors de sa fuite, le numéro d'immatriculation du véhicule à bord duquel il circulait avait pu être relevé, facilitant son identification. Il a été arrêté à son domicile par le GIGN, avec sa compagne, ainsi qu'un homme soupçonné de lui avoir servi de chauffeur après les faits, interpellé, lui, à son propre domicile. Il avait appelé la police pour annoncer son intention de se constituer prisonnier.

Le principal suspect, âgé de 31 ans, a été placé en garde à vue pour tentative d'assassinat, les deux autres mis en cause pour complicité, a précisé lors d'une conférence de presse Nicolas Julia, substitut du procureur de Cambrai. Le parquet de Cambrai a d'ores et déjà annoncé qu'il allait se dessaisir de l'affaire au profit du pôle criminel de Douai. "On peut tabler sur un défèrement demain ou mardi en fonction de ce que décidera Douai", a ajouté le parquet de Cambrai. Le trentenaire a déjà été condamné à de nombreuses reprises, notamment en 2004 à deux ans de prison dont un avec sursis pour des faits de violence avec arme, a ajouté le substitut du procureur.

Fusillade de Lille : "tout le monde fait le rapprochement"

Selon un dernier bilan des secours relayé par les gendarmes, les coups de feu ont fait une dizaine de blessés légers, qui ont été dirigés vers l'hôpital de Cambrai. Le scénario de l'attaque a été relaté par un communiqué concis de la gendarmerie : "Aux alentours de 4h30, un individu, qui s'est vu refuser l'entrée dans la boîte de nuit Le Vamos à Bertry (59), a fait usage d'une arme de chasse à trois reprises". Il semblerait que l'homme ait fait usage de son arme très rapidement après avoir été refoulé, ce qui pourrait indiquer qu'il disposait d'un fusil dans sa voiture.

Une unité de soutien médico-psychologique a été mise en oeuvre à Cambrai après les faits. Cette fusillade survenant une semaine après celle de Lille, "bien évidemment tout le monde fait le rapprochement", a souligné le sous-préfet de Cambrai, Etienne Stock, lors d'une conférence de presse. "Il s'agit d'un contexte un peu similaire et en termes de date, on est dans un calendrier très proche", pour autant "il ne faut pas avoir d'a priori et les faits ne sont pas forcément identiques", a-t-il ajouté. 

Selon le maire de Bertry, Jacques Olivier, si l'on ne peut pas dire que l'établissement ait "mauvaise réputation", il n'est selon lui "pas calme non plus", évoquant des "sorties de boîte un peu mouvementées, comme toutes les sorties de boîte", mais "rien de méchant jusqu'à présent". Il s'est déclaré surpris "de la violence et de l'importance des faits", survenus dimanche. "Lorsque nous commençons à avoir ce genre de faits dans la ruralité, ça fait un peu peur", a-t-il ajouté.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Sarkozy, le retour ? Mais il n'est jamais vraiment parti... 2 minutes 30 pour vous le prouver

      Sarkozy, le retour ? Mais il n'est jamais vraiment parti... 2 minutes 30 pour vous le prouver

      logAudience