En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

INFO LCI - Viol présumé chez les pompiers : 13 gardes à vue

Edité par
le 09 mai 2012 à 09h58 , mis à jour le 09 mai 2012 à 17h46.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
Faits diversSelon nos informations, 13 pompiers sont en garde à vue depuis mercredi matin dans l'enquête sur des faits allégués de viol dont affirme avoir été victime un jeune pompier ce week-end.

Selon les informations de LCI, 13 pompiers de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) ont été placés en garde à vue mercredi matin dans l'enquête sur un viol présumé commis sur un jeune engagé dimanche dans un autocar. Ils sont actuellement entendus par des gendarmes de la section de recherches de Paris saisie par le parquet de Paris. En fin d'après-midi, leur garde à vue a été prolongée.
 
Le jeune homme, qui a déposé plainte, accuse l'un de ses collègues de l'avoir violé après une séance de bizutage qui aurait mal tourné, au vu et au su d'autres pompiers. Les faits se seraient déroulés dans le car ramenant cette équipe sportive de la BSPP après une compétition de gymnastique à Colmar ce week-end. Selon Le Parisien, le jeune plaignant a affirmé aux enquêteurs avoir été dans un premier temps "sévèrement bizuté" par plusieurs autres jeunes militaires, qui l'auraient "pincé puis mordu au niveau du postérieur". Le jeune homme ayant protesté, il se serait retrouvé plaqué au sol par plusieurs de ses collègues, dont un l'aurait violé à plusieurs reprises, sous le regard d'un officier qui ne serait pas intervenu.
 
Une brigade très prestigieuse
 
Si les faits étaient confirmés, ils entacheraient gravement le prestige et la réputation de cette unité militaire de 8.500 hommes et femmes implantés à Paris et dans les trois départements de la Petite couronne. Dans les sondages, les sapeurs-pompiers, et particulièrement la BSPP, figurent toujours parmi les professions les plus estimées des Français. "Les faits évoqués sont particulièrement graves", le commandement de la brigade "entend faire toute la lumière sur cette affaire", avait déclaré mardi le porte-parole de la BSPP. Deux enquêtes sont actuellement en cours : l'une diligentée par l'autorité judiciaire et l'autre interne, menée par la hiérarchie de la BSPP.
 
Cette affaire rappelle celle des deux pompiers volontaires du Var poursuivis pour non-assistance à personne en danger après le bizutage en juillet 2011 d'un collègue de La Flèche (Sarthe) lui occasionnant des brûlures. Ils avaient été relaxés début janvier par le tribunal correctionnel de Draguignan. Par ailleurs, le tribunal correctionnel d'Evreux (Eure) a condamné il y a un mois à des peines de prison avec sursis, allant de trois à six mois, quatre pompiers volontaires reconnus coupables de violences en réunion à l'égard d'une collègue âgée de 20 ans.

Commenter cet article

  • rinek64 : Ah bon ???? Et pourquoi ???

    Le 10/05/2012 à 13h11
  • edg66 : Entièrement d'accord avec votre commentaire

    Le 10/05/2012 à 06h40
  • jemexprime : C'est du viol en réunion , les assises en principe , donc plus que la radiation de la profession

    Le 10/05/2012 à 05h58
  • louloute75 : Qu'ils soient severement punis! des laches! des gens indignes et qui devrait avoir honte de porter un tel uniforme! ne pas mettre toute la BSPP dans le meme sac.

    Le 10/05/2012 à 00h53
  • tataline85 : Heureusement, la plupart des gens comme nous ne violent pas, ne bizutent pas !!!

    Le 09/05/2012 à 21h58
      Nous suivre :
      LCI privée de passage en gratuit : "Je veux vous dire ma colère et ma tristesse"

      LCI privée de passage en gratuit : "Je veux vous dire ma colère et ma tristesse"

      logAudience