En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

INFO TF1 - Essai thérapeutique : un patient en état de mort cérébrale, 5 dans un état grave à Rennes

Edité par
le 15 janvier 2016 à 09h41 , mis à jour le 15 janvier 2016 à 18h41.
Temps de lecture
4min
Photo d'archives.
A lire aussi
Faits divers Selon nos informations, un essai thérapeutique a mal tourné jeudi à Rennes après qu'un laboratoire privé a testé une molécule sur des patients volontaires. L'un d'eux se trouve en état de mort clinique et cinq autres sont hospitalisées au CHU de Rennes.

Un "accident grave" survenu lors d'un essai thérapeutique réalisé par le centre de recherche médical Biotrial de Rennes, pour le compte du groupe pharmaceutique portugais Bial a entraîné l'hospitalisation de six patients, dont l'un est en état de mort cérébrale, a annoncé ce vendredi le ministère de la Santé.

 

• Le groupe pharmaceutique Bial assure avoir respecté les "bonnes pratiques"

Le groupe pharmaceutique portugais Bial, fabricant du médicament dont l'essai a tourné au drame, a assuré vendredi avoir respecté "les bonnes pratiques internationales" et "la législation en vigueur". Il s'est engagé à "collaborer" à l'enquête en cours pour "déterminer de manière rigoureuse et exhaustive les causes" de l'accident.

 

• Un handicap "irréversible" possible pour trois des patient hospitalisés

Le médecin-chef du pôle de neuroscience du CHU de Rennes a indiqué que trois des patients pourraient être touchés par un handicap "irréversible".

 

• Qui sont les patients hospitalisés ?

La ministre de la Santé Marisol Touraine, qui s'est rendu au CHU de Rennes et a évoqué un événement incomparable, a annoncé que les six patients hospitalisés étaient des hommes âgés de 28 à 49 ans. L'un est en état de mort cérébrale, les autres sont hospitalisés en neurologie. Ils avaient tous commencé à prendre les médicaments testés le jeudi 7 janvier, et avaient vu les premiers symptômes apparaître le dimanche suivant, a indiqué la ministre. Au total, 90 personnes se sont vues administrer à doses variables la molécule testée à Rennes.

 

• Qu'est-ce que les cannabinoïdes ?

Les médicaments testés par les patients contenaient du cannabinoïde.  Il s'agit d'un groupe de substances chimiques qui activent des récepteurs dit également cannabinoïdes, présents dans le corps humain et chez les mammifères. Il en existe trois sortes : ceux issus de végétaux qui produisent des effets sur le système nerveux, le cerveau et dans une moins mesure le tube digestif ; les cannabinoïdes endogènes, c'est-à-dire sécrétés par le corps humain, qui régulent des fonctions comme le plaisir, la douleur, l'appétit ou l'anxiété ; les cannabinoïdes de synthèse, fabriqués chimiquement mais qui agissent d'une façon proche de celles de cannabinoïdes végétaux naturellement présents dans le cannabis. 


• Un essai qui tourne mal

Ils ont testé la molécule chez eux. Selon nos informations, un essai thérapeutique a mal tourné à Rennes. Un patient a été hospitalisé et se trouve ce vendredi matin en état de mort cérébrale. Cinq autres patients se trouvent dans un état très grave, a confirmé le ministère de la Santé. Les premières hospitalisations remontent au début de la semaine.


• L'essai interrompu, les participants rappelés

Selon le ministère, l'essai thérapeuthique a été interrompu et tous les volontaires ayant participé ont été rappelés. Cet accident est survenu dans le cadre d'un essai clinique de phase 1, c'est-à-dire sur des volontaires sains, "dans le but d'évaluer la sécurité d'emploi, la tolérance, les profils pharmacologiques de cette molécule", précise le ministère

 


VIDEO.Marisol Touraine évoque un "accident très grave"


• Une enquête ouverte


Une enquête de flagrance a été ouverte pour "blessures involontaires supérieures à trois mois" au pôle santé du parquet de Paris. Elle a été confiée à la direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Rennes et à un service de gendarmerie spécialisé dans la santé (Oclaesp), a précisé le parquet de Paris.

VIDEO."Des essais menés sur des chimpanzés"

 

VIDEO."La molécule administrée à 90 personnes à doses variables" 

Commenter cet article

  • veaxjo71 : Malheureusement les essais sur l'homme sont obligatoires pour savoir si un médicament lui sera profitable. Merci à ces 'cobayes' pour leur essais au risque de leur vie meme si normalement ce genre de situation ne devrait pas arriver...

    Le 16/01/2016 à 17h29
  • ripouxblicains : Finalement, il ont inventé encore mieux que le Mediator de Servier. Plus rapide, plus efficace.

    Le 15/01/2016 à 20h45
  • n0de : - Ne confondez pas cannabis et cannabinoïde ! - Le cannabis, la plante, n'a jamais tué personne, même avec des tests forcés sur des animaux, les scientifiques n'ont jamais réussi ... pourquoi donc chercher a développer un produit de synthèse qui vient déjà de faire ses premières victimes ?

    Le 15/01/2016 à 15h59
  • herve75010 : C'est malheureux masi c'est justement pour ca qu'on fait ces tests. Si la justice commence a s'en meler on n'est pas pret de voir arriver de nouveaux medicaments!

    Le 15/01/2016 à 14h43
  • psyloweed : Vous n'étiez pas au courant?

    Le 15/01/2016 à 14h07

      Euro 2016 : Patrice Evra répond à vos questions

      logAudience