ARCHIVES

Jour J pour les zones de sécurité prioritaires


le 01 septembre 2012 à 08h01 , mis à jour le 01 septembre 2012 à 08h10.
Temps de lecture
3min
agent police nationale sécurité vigipirate

Image d'archives / Crédits : TF1 News / Steve Marques

À lire aussi
Faits diversCe 1er septembre marque la naissance des 15 premières zones de "sécurité prioritaires", une des promesses de campagne de François Hollande. 24 villes sont concernées.

Elles sont quinze dans un premier temps, mais il ne s'agit là que d'une première vague pour les fameuses "zones de sécurité prioritaires", qui existent officiellement à partir de ce 1er septembre. "L'idée, c'est de mettre le paquet là où il faut, pour ce qu'il faut, avec souplesse, adaptation", avait déclaré Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, lorsqu'il avait présenté en juin cette première mesure destinée à lutter contre la hausse de la délinquance dans certains quartiers ou dans certaines zones péri-urbaines.

Pour l'heure, ces quinze zones, dont la liste avait été dévoilée cet été par Le Parisien, se situent dans les départements suivants : la  Seine-Saint-Denis (deux zones à Saint-Denis et Saint-Ouen), Paris (Paris  XVIIIe), les Yvelines (Mantes-la-Jolie, Mantes-la-Ville), l'Essonne (la cité  des Tarterêts à Corbeil-Essonnes), la Somme (Amiens), le Nord (Lille), l'Oise  (Méru et Chambly), la Moselle (Fameck et Uckange), le Bas-Rhin (Strasbourg), le  Rhône (Lyon IXe, quartier de la Duchère), les Bouches-du-Rhône (quartiers nord de Marseille, Gardanne et Bouc-Bel-Air), le Gard (Vauvert et Saint-Gilles), l'Hérault (Lunel et Mauguio) et la Guyane (Cayenne, Matoury, Remire-Montjoly). Après cette première vague, quarante à cinquante autres ZSP devraient être  définies.

Des maux divers

Les zones concernées sont touchées par des phénomènes très divers : cambriolages dans les zones rurales de l'Oise où une ZSP est mise en place, trafic de stupéfiants et règlements de comptes comme dans les quartiers nord de Marseille, violences urbaines comme dans les zones rurales choisies en zone gendarmerie. Les ZSP doivent combiner l'action de différents services de l'Etat : police et gendarmerie, mais aussi justice, fisc ou encore différents services en charge de la répression des fraudes diverses, a indiqué une source proche du dossier.

Avec ces zones, une des promesses de campagne de François Hollande, il s'agit de "mettre en place une action de sécurité renforcée sur des territoires bien ciblés, caractérisés par une délinquance enracinée et de fortes attentes de la population", avait également indiqué le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, au mois de juin. Ces zones "ne couvriront pas forcément des espaces homogènes et pourront concerner les cités sensibles (épisodes récurrents de violences urbaines), des centres-villes dont la physionomie est dégradée (par) des nuisances diverses, ou des zones péri-urbaines ou rurales", exposait la circulaire.

Commenter cet article

  • cerrane84 : Cerrane84, En matiére de sécurité le PS est le dernier de la classe...on à vu les 14 années sous Mitterrand et les 5 années sous Jospin 1er Ministre du président Chirac!.

    Le 02/09/2012 à 06h26
  • dacatoro : On va pouvoir attendre longtemps......

    Le 01/09/2012 à 18h00
  • patvin13 : Certainement une belle réussite ..... comme le reste !!

    Le 01/09/2012 à 15h33
  • saneman : On attend avec impatience le résultat de ces mesures !

    Le 01/09/2012 à 09h29
      Nous suivre :

      Inde : un léopard sème la panique

      logAudience