En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

L'assaillant de la Goutte d'Or avait "déposé des demandes d'asile partout" en Europe

avec
le 10 janvier 2016 à 07h21 , mis à jour le 10 janvier 2016 à 21h38.
Temps de lecture
4min
Le corps de l'homme abattu devant le commissariat du 18e arrondissement de Paris est examiné par un robot.
A lire aussi
Faits divers L'homme tué cette semaine en attaquant un commissariat du 18eme arrondissement de Paris vivait dans un foyer de réfugiés en Allemagne, selon les enquêteurs. Il "a voyagé à travers l'Europe depuis 2011", a indiqué le ministre allemand de l'Intérieur. Il avait au moins sept identités différentes, sous lesquelles il avait perpétré différents délits comme trafic de drogue ou blessures et purgé un mois de prison.

L'homme mort devant un commissariat du 18e arrondissement de Paris, tué par la police, vivait dans "un foyer de demandeurs d'asile" dans l'ouest de l'Allemagne. Jeudi, il a tenté d'attaquer un commissariat parisien avec un hachoir de boucher et un dispositif explosif factice. "Aucun indice de possibles autres attaques" n'a été trouvé lors de cette perquisition dans ce foyer situé à Recklinghausen en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, a assuré la police dans un communiqué.

 

Précisant avoir procédé à cette perquisition sur information des autorités françaises, la police judiciaire du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie assure que "les enquêtes se poursuivent" et que les résultats de la perquisition vont encore être examinés en détail. Cet homme, dont l'identification était toujours en cours, mais qui a été reconnu par ses proches comme un Tunisien nommé Tarek Belgacem, était un demandeur d'asile qui "depuis 2011 a voyagé à travers l'Europe et déposé des demandes d'asile partout", et "avait un passé criminel", a indiqué le ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maizière à la télévision ZDF. Son homologue français Bernard Cazeneuve à lui appelé "à la plus grande prudence" concernant les informations concernant cet homme, n'étant "pas sûr" que celles données par la police allemande ce week-end soient exactes.

 

 

 

Il avait peint un symbole de l'EI sur un mur de son foyer

 

Le directeur de la police judiciaire de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Uwe Jacob, a précisé dimanche que cet homme serait venu en Allemagne pour la première fois en 2013, après être resté cinq années en France, selon l'agence allemande dpa. "Nous ne sommes pas sûrs de qui il est en fait", a-t-il déclaré. L'homme avait en effet donné au moins sept identités différentes, sous lesquelles il avait perpétré différents délits comme trafic de drogue ou blessures et purgé un mois de prison.

 

Il s'était présenté parfois comme Syrien, Marocain ou Géorgien, a ajouté la police, confirmant des informations du journal Welt am Sonntag. Il avait déposé sa demande d'asile sous le nom de Walid Salihi, selon le journal, et était connu pour ses sympathies jihadistes. Arrivé à Recklingshausen début août et reparti en décembre, l'homme avait peint un symbole de l'EI sur un mur de son foyer.

 

VIDEO. Les précisions du directeur de la police judiciaire de Rhénanie-du-Nord-Westphalie

 

Un an jour pour jour après les attentats contre le journal Charlie Hebdo, ayant fait douze morts, l'homme est arrivé en courant vers les policiers en faction devant lecommissariat de la Goutte d'Or, un quartier populaire de Paris, en brandissant un hachoir de boucher, et muni d'un dispositif explosif factice. Il n'a pas répondu aux injonctions de s'arrêter des policiers, qui ont alors ouvert le feu. Une revendication jihadiste incluant une profession de foi en faveur de l'organisation Etat islamique a été retrouvée sur lui, selon les autorités françaises. Une puce allemande pour téléphone portable avait aussi été trouvée en sa  possession.

 

VIDEO. Un nouveau portrait de l'assaillant de la Goutte d'Or diffusé

Commenter cet article

  • untitideparis : Ah oui une chance pour l'allemagne!

    Le 10/01/2016 à 13h31
  • kolbb1 : Voilà le résultat des accords de Schengen , qui permettent la libre circulation des personnes non européennes en Europe . Il faut revoir complètement ces mesures.

    Le 10/01/2016 à 09h35

      Pokémon Go : tout comprendre en 3 minutes

      logAudience