En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

La psy étranglée et violée par un de ses patients à Paris est décédée


le 01 septembre 2012 à 20h48 , mis à jour le 01 septembre 2012 à 22h43.
Temps de lecture
3min
Le cabinet de la psychothérapeute est situé à quelques pas de la place de Clichy, dans le 17ème arrondissement de Paris.

Le cabinet de la psychothérapeute est situé à quelques pas de la place de Clichy, dans le 17ème arrondissement de Paris. / Crédits : AFP/Emilien CANCET

À lire aussi
Faits diversLa psychothérapeute, hospitalisée mercredi dans un état critique après avoir été violée et étranglée par un de ses patients dans son cabinet à Paris, est décédée samedi en fin d'après-midi.

La psychothérapeute avait été retrouvée par son fils avec des traces de strangulation sur le cou dans son cabinet situé non loin de la place de Clichy dans le XVIIème arrondissement. Après avoir connaissance quelques minutes après l'agression, la praticienne avait été hospitalisée et se trouvait depuis dans un état extrêmement critique.

Une information judiciaire est ouverte pour "homicide volontaire sur professionnel de santé" et "séquestration liée à un crime", en l'occurence un viol, a précisé cette source.
L'agresseur présumé, qui avait été interpellé sur place mercredi, a fait l'objet d'une hospitalisation d'office vendredi en raison de son état psychiatrique. Le juge d'instruction a délivré un mandat d'amener samedi pour s'assurer qu'il sera entendu par la justice si l'expertise l'autorise.

Ce type d'agression est extrêmement rare dans le cas d'une thérapie en ville. D'autres médecins et membres du personnel soignant ont déjà été victimes d'agressions par leur patients ces dernières années, la plupart dans des hôpitaux. En décembre 2004, une infirmière et une aide-soignante de l'hôpital psychiatrique de Pau avaient été tuées durant leur nuit de garde à l'arme blanche par un ancien patient de 21 ans souffrant de
schizophrénie, suscitant une vive émotion en France. Plus récemment, deux agents hospitaliers de l'hôpital de Josselin dans le Morbihan ont été blessés à l'arme blanche en septembre 2007 par un patient pris d'une crise de démence.

Commenter cet article

  • a1n2n2e3 : Mes pensées vont d'abord à cette dame qui est décédée et à sa famille . Pourquoi mettre le mot malades entre guillemets ? Oui , ce sont des malades qui souffrent , qui sont des handicapés psychiques . Toutes les personnes atteintes de psychose sont loin d'être des criminelles , loin s'en faut !

    Le 02/09/2012 à 17h42
  • jafk : Ne croyez-vous pas que tous ces professionnels devraient systématiquement être assistés par un infirmier ou une infirmière pour bien des raisons que je n'exposerai pas ici, mais ne serait-ce que pour éviter le chantage que certains clients ou certaines clientes font trop souvent. Ne pas oublier que ce sont des "malades". Merci de me publier. JAF

    Le 02/09/2012 à 17h03
  • roro03000 : C'est comme la justice la france est laxiste.

    Le 02/09/2012 à 14h31
  • aldoross : Je ne comprends pas pourquoi ce patient était en thérapie alors que sa place aurait du être à l'hôpital avec un traitement lourd...ce qui lui aurait évité ce passage à l'acte tragique . Erreur dramatique de la part des psychiatres qui le suivaient ... souvent aussi par manque de place dans les hopitaux

    Le 02/09/2012 à 08h26
  • wana76120 : Swann réponse Définition lambda lambda, adjectif Sens 1 Quelconque. Ex Un individu lambda. lambda, nom masculin

    Le 02/09/2012 à 08h03
      Nous suivre :
      LCI privée de passage en gratuit : "Je veux vous dire ma colère et ma tristesse"

      LCI privée de passage en gratuit : "Je veux vous dire ma colère et ma tristesse"

      logAudience