En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le collégien de Rennes est décédé, Peillon s'est rendu sur place


le 23 juin 2012 à 12h00 , mis à jour le 23 juin 2012 à 17h05.
Temps de lecture
3min
Des pieds de collégien (archives).

Des pieds de collégien (archives). / Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
Faits diversLe collégien de 13 ans blessé vendredi dans son établissement scolaire de Rennes, lors d'une altercation avec un autre élève dans la cour de récréation, est décédé samedi matin, rapporte le parquet. Le ministre de l'Education nationale s'est rendu dans l'établissement pour apporter son soutien à l'équipe enseignante.

Le collégien de 13 ans blessé vendredi matin dans son établissement scolaire de Rennes, lors d'une altercation avec un autre élève dans la cour de récréation, est décédé samedi matin, a-t-on appris auprès du parquet.  "Transporté à l'hôpital dans un état critique, il est décédé des suites de ses blessures", a annoncé dans un communiqué le procureur de la République de Rennes.

Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, s'est rendu samedi midi dans ce collège tranquille du quartier de Cleunay où le drame a semé la consternation, laissant une équipe éducative et des élèves désemparés et traumatisés. Dans une brève déclaration à la presse, Vincent Peillon a indiqué qu'il était venu exprimer "à la communauté éducative", "à l'ensemble des parents d'élèves", la "solidarité", "l'amitié" et "l'affliction" du gouvernement et du président de la République. Il a également dit avoir "appelé la famille" de la victime "pour leur dire notre présence". Il a enfin salué "la force d'âme" et "l'intelligence humaine de l'équipe éducative", très présente depuis le moment du drame pour accompagner les élèves.

L'agresseur placé en garde à vue 

La veille la directrice de la communication au CHU avait déclaré qu'il était toujours entre la vie et la mort, en réaction aux communiqués émanant du cabinet du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, et de celui du ministre de l'Education, Vincent Peillon, qui avaient annoncé en début de soirée le décès de l'enfant (voir notre article : Rennes : mort du collégien blessé dans une bagarre à la récréation). Jean-Marc Ayrault avait exprimé dans la soirée "ses regrets les plus vifs", ainsi que ceux de Vincent Peillon, pour avoir "annoncé à tort" le décès du collégien, évoquant des "informations erronées".

L'altercation entre les deux garçons, pendant la récréation vendredi matin dans la cour de leur collège de Cleunay, reste inexpliquée, d'autant que, aux yeux de l'équipe éducative, rien ne laissait présager un tel drame. Ces deux élèves étaient arrivés au collège à la rentrée 2011. La victime, en classe de 5ème, habitait la banlieue de Rennes mais était scolarisée dans cet établissement car il propose une section sport/foot, en liaison avec le stade Rennais, a précisé Michèle  Merdy.

Appréhendé immédiatement après les faits, l'auteur, un élève de 3e âgé de 16 ans,  a été placé en garde à vue.  L'enquête a été confiée à la brigade des mineurs de la sûreté  départementale afin que puissent prioritairement être recueillis tous témoignages sur l'origine de ce différent et le déroulement de cette altercation. "A l'issue de cette enquête une information judiciaire sera ouverte", précise le procureur, Thierry Pocquet du Haut-Jussé.

Voir la vidéo sur les réactions à la mort du collégien et l'arrivée de Vincent Peillon   

Commenter cet article

  • nasria : Ces vraiment malheureux ce quil arrive aujourdui a nos enfants. mes condoleances au parent de la victime.

    Le 23/06/2012 à 14h43
  • mick : Mon dieu quel gachis que la violence peut etre incomprehensive pauvre enfant cela peut nous arriver a tous en tant que parent je compatis grandement a cette immense douleur.

    Le 23/06/2012 à 13h35
      Nous suivre :
      Italie : une exposition photo au fond de la mer

      Italie : une exposition photo au fond de la mer

      logAudience