En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Affaire Merah

Merah : un casque et un carénage de scooter retrouvés dans l'Aude


le 28 mars 2012 à 19h58 , mis à jour le 29 mars 2012 à 11h22.
Temps de lecture
5min
Un casque et un carénage de scooter ont été retrouvés dans un véhicule Clio, près de Castelnaudary dans l'Aude.

Un casque et un carénage de scooter ont été retrouvés dans un véhicule Clio, près de Castelnaudary dans l'Aude. /

A lire aussi
Faits diversLes correspondants de LCI dans la région toulousaine rapportent, mercredi soir, qu'un casque et un carénage de scooter, correspondant au modèle utilisé lors des tueries, ont été retrouvés dans une Clio dans l'Aude. Le véhicule appartient à un homme vivant dans l'immeuble de Merah.

Un casque et un carénage de scooter retrouvés dans l'Aude. Il était 18h mercredi quand les policiers de la SRPJ gendarmes ont découvert le véhicule, sur des indications de la SRPJ et de la division anti-terroriste. Selon les correspondants de LCI dans la région toulousaine, un casque et un carénage de scooter ont été retrouvés dans un véhicule Clio, près de Castelnaudary dans l'Aude. Thibault Malandrin, qui se trouvait à quelques kms de la voiture, a ainsi rapporté qu'il s'agit d'une voiture grise, immatriculée en Haute-Garonne. Elle appartient à une personne vivant dans l'immeuble de Mohamed Merah. Le carénage, lui, correspond au modèle Yamaha utilisé lors des tueries. 

Le père du "tueur au scooter" prend les services d'une avocate. Me Zahia Mokhtari a annoncé, mercredi, avoir été contactée par Mohamed Benalal Merah. "Il s'est présenté hier [mardi] dans notre cabinet à Alger pour nous charger formellement de poursuivre les services de sécurité français (Raid)", a-t-elle expliqué à l'AFP. Motif invoqué? Le non-respect de "la procédure pendant la tentative d'interpellation de Mohamed Merah et son assassinat". Elle a ainsi indiqué que la procédure sera entamée "dès l'enterrement achevé".

Merah père reconnaît que son fils a eu "tort" de tuer sept personnes. "Si mon fils est réellement derrière ce qui s'est passé, ce n'est pas bien". Dans une interview diffusée mercredi par France 24, Mohamed Benalel Merah reconnaît la portée des actes de son fils. Tout en insistant sur sa présomption d'innocence, martelant "s'il a vraiment commis ces crimes" ou "si c'est vraiment lui"."Ils étaient innocents. Il y avait des enfants parmi eux. Les jeunes militaires avaient des parents. Il y avait des Maghrébins parmi eux. Il n'avait pas à faire ça", a-t-il déclaré. Il a également évoqué de possibles personnes qui auraient entraîné son fils. "S'il a été poussé à commettre ces actes par d'autres gens, ils ont tort. Ils l'ont aveuglé", a-t-il ajouté. Une réaction bien différente de celle parue dans un quotidien algérien mercredi matin.

Merah père dénie à tout Français le droit de le faire taire. "Aucun responsable français n'a le droit de me demander de me taire, déclare Mohamed Benalel Merah, le père du "tueur au scooter" dans un entretien avec le quotidien arabophone Echorouk publié mercredi. Je suis un citoyen algérien libre dans mon pays, je m'exprime comme je veux, c'est mon droit de défendre mon fils et mon pays". Mardi, Alain Juppé, chef de la diplomatie française lui avait conseillé de se "taire". Lundi, le père de Mohamed Merah avait annoncé vouloir porter plainte contre la France "pour avoir tué" son fils. Et de susciter une vague d'indignation à droite, comme à gauche.

Une 2e clé USB avec la vidéo des tueries dans sa poche. Il n'y avait pas une mais bien deux clés USB contenant la vidéo des tueries de Toulouse et Montauban. La première a été envoyée au bureau parisien de la chaîne qatarie Al-Jazira. La seconde a été retrouvée dans la poche de Mohamed Merah, a indiqué mercredi un jugement du tribunal de grande instance de Paris. C'est à cette occasion que le TGI de Paris a entériné l'engagement pris par la chaîne qatarie de ne pas diffuser ces images.
 
Le corps de Merah devait être mis en bière ce mercredi, a indiqué à l'AFP Abdellatif Mellouki, responsable du Conseil du culte musulman (CRCM) de Midi-Pyrénées. Au moment où il s'exprimait, les autorités algériennes n'avaient pas encore donné leur accord à un enterrement en Algérie, a-t-il dit. Mais, entre-temps, un membre de la famille a annoncé que la dépouille était attendue jeudi en début d'après-midi à Alger. "Le corps doit être embarqué à l'aéroport de Toulouse jeudi à 13h15 locales et devrait arriver à Alger à 14h15 et sera accompagné de la mère et d'une soeur du mort", a indiqué ce proche qui a requis l'anonymat. La famille doit encore décider si une prière autour du cercueil de Mohamed Merah est organisée à Toulouse avant le départ du corps.

"Le renouvellement" des écoutes de la mère de Merah refusé ? La mère du "tueur au scooter" était sur écoute depuis trois mois fin 2011. Selon une source proche de l'enquête, la Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité avait refusé de renouveler les écoutes téléphoniques, ces dernières n'ayant pas apporté d'éléments intéressants. Une information démentie par la CNCIS dans la soirée. La veille, la CNCIS avait démenti s'être opposée à une demande de placement sur écoute sur la mère.

L'école juive de Toulouse visée par des lettres de menaces. Selon les informations du Parisien, un des responsables de l'école Ozar-Hatorah devant laquelle quatre personnes ont été assassinées par le "tueur à scooter", a porté plainte vendredi dernier après avoir reçu des mails de menaces. Ces messages, au ton injurieux et virulent, sont signés par "le Justicier de la France et des vrais Français". Et de prévenir que la tuerie devant le collège n'était qu'"un début". Le Parquet a ouvert une enquête.
 
INFO LCI : Merah a posté sa vidéo en personne mardi. Selon les informations de LCI, c'est Mohamed Merah en personne qui a posté ce pli (reçu par la rédaction parisienne d'Al-Jazira) mardi soir dans la boîte extérieure du centre de tri de Castelnau-d'Estrétefonds, à une vingtaine de km au nord de Toulouse. Il s'agit de l'un des centres les plus importants de la région. Le courrier a seulement été relevé mercredi matin, ce qui explique le cachet de La Poste. Le "tueur au scooter" aurait envoyé sa vidéo après un dîner avec son frère. (Les explications de Christophe Moulin, spécialiste Police de LCI)

Que voit-on sur les images ? Toutes les attaques de Mohamed Merah à Toulouse et Montauban y figurent. La vidéo fait 25 minutes. La police judiciaire a ce montage entre les mains depuis lundi. "C'est un montage vidéo des images des différentes tueries avec de la musique et des versets du Coran", précise une source judiciaire. Il y a une "lettre manuscrite de revendication" signée Mohamed Merah et qui est "truffée de fautes d'orthographe" et "d'un amateurisme déroutant", ajoute cette source. Le montage vidéo était "stocké sur une clé USB".

Qui a fait ce montage ?
Les enquêteurs cherchent à déterminer où, comment et par qui a été réalisé le montage vidéo. "C'est un travail très très propre. Ce n'est pas un pauvre film tout flou. Le montage est pro avec des chants entre les événements", a confié à 20 Minutes une source judiciaire. Une des pistes pointe vers le frère du "tueur au scooter", mis en examen dimanche, et vers le matériel informatique retrouvé à son domicile, actuellement examiné par des spécialistes.

Un "troisième homme" en lien avec Merah ? Les enquêteurs tentent également d'identifier un "troisième homme", qui aurait pu prendre part avec les frères Merah au vol du scooter utilisé par Mohamed Merah lors des tueries, ont indiqué à l'AFP des sources proches de l'enquête. Une des sources a précisé que cet homme pourrait aussi avoir tenté d'obtenir des renseignements sur la manière de neutraliser le "traqueur" du scooter (un anti-vol permettant de localiser l'engin). Les enquêteurs continuent de privilégier la thèse d'un acte isolé de Mohamed Merah avec éventuellement la complicité de son entourage proche, en particulier son frère Abdelkader Merah, qui a reconnu avoir été présent lors du vol. "Merah n'est pas un loup solitaire", a dit mercredi matin sur France 2 Marine Le Pen.

Les nouveaux textes antiterroristes seront présentés le 11 avril par Nicolas Sarkozy en conseil des ministres le 11 avril. Le président a réuni mercredi juste après le conseil des ministres les responsables de la police, de la gendarmerie et des services de renseignement en présence des ministres de l'Intérieur et de la Justice et du Premier ministre François Fillon pour faire le point de l'enquête sur les complicités éventuelles du tueur, Mohamed Merah. "Vous savez bien aujourd'hui que tous nos services, les services de police, les services de renseignement, la justice, sont totalement mobilisés pour qu'il soit fait toute la lumière à la fois sur la responsabilité de Mohamed Merah mais aussi sur l'ensemble des complicités dont il aurait pu bénéficier", a indiqué Valérie Pécresse à la presse.

Péchenard et Squarcini devront être "évalués". Le candidat PS à la présidentielle a estimé mercredi au micro d'Europe 1 que le travail du directeur général de la police nationale et du chef de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) devrait être "évalué". Il a toutefois écarté toute mise en cause du directeur du Raid, l'unité d'élite qui a mené l'assaut contre Mohamed Merah. Un assaut qualifié de "fiasco" par François Rebsamen, chargé de la sécurité dans son équipe de campagne. "Il n'y a pas de raison de renvoyer (Frédéric Péchenard) du jour au lendemain", a déclaré François Hollande.

Commenter cet article

  • livie7090 : Patience ... on devrait en parler moins après le 22 avril et on devrait l'oublier après le 06 mai. Jusque là, ... Bon courage

    Le 01/04/2012 à 08h56
  • lemondestfou : NON NON ET NON...nous voulons des réponses, il y a trop de zones d'ombre !

    Le 29/03/2012 à 08h28
  • sincere86 : Les pauvres victimes de cet assassin sont tombées dans les( oubliettes ) alors quelles n avaient rien demandées que l ont les laissent reposer en paix et que l ont arrete de parler du responsable qui va passer si sa continu pour une victimes .un peu de respect pour les familles concernées

    Le 29/03/2012 à 07h44
  • toulousain : Attention a ne pas croire aveuglément tout ce qu'on vous dit...

    Le 29/03/2012 à 07h05
  • azertyooo33 : Bien dit !

    Le 29/03/2012 à 02h21
      Nous suivre :
      Quand Juppé se moque gentiment de Valls : "Tout va bien, ça vous surprend M. le Premier ministre ?"

      Quand Juppé se moque gentiment de Valls : "Tout va bien, ça vous surprend M. le Premier ministre ?"

      logAudience