En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le restaurateur vendait de la cocaïne et organisait des pokers truqués

Laurent Deschamps par
le 09 octobre 2012 à 21h36 , mis à jour le 09 octobre 2012 à 21h43.
Temps de lecture
3min
DR

Une partie de poker (archives). /

À lire aussi
Faits diversUn restaurateur d'une petite commune française accolée à Monaco était en réalité un semi-grossiste en cocaïne s'approvisionnant dans le milieu marseillais, tout en organisant des parties de poker truquées fréquentées par des notables.

La police judiciaire de Nice menait l'enquête depuis un an sur ce restaurateur de Beausoleil (Alpes-Maritimes), qui était le beau-frère de Jean-Claude Régnier, le fils d'une ancienne figure du milieu toulonnais qui a été abattu en septembre d'une balle dans la tête dans le Var.

Mais finalement, l'homme a été arrêté pour trafic de stupéfiants. Pourtant, il pensait avoir mis au point un système qui le mettait à l'abri de toute poursuite : le restaurateur entreposait la cocaïne dans le salon de coiffure monégasque d'une amie, estimant ainsi la mettre en sécurité à l'étranger, selon la police. Armés d'une commission rogatoire internationale et avec l'assistance de la police monégasque, les enquêteurs ont découvert six kilos de cocaïne dans la cave du salon de coiffure.

"Semi-grossiste"
 
Le restaurateur était approvisionné par un membre du banditisme marseillais, contact de son beau-frère décédé. Le "semi-grossiste" revendait ensuite la cocaïne en Italie (jusqu'en Calabre) et dans la région niçoise, a précisé la police. L'approvisionneur marseillais, qui était recherché, s'est présenté spontanément à la police de Nice jeudi. Il a été mis en examen lundi en même temps que le restaurateur et un troisième complice chargé de la revente en Italie, selon un enquêteur.
 
Dans l'un des deux restaurants du semi-grossiste en cocaïne, les enquêteurs français ont fait en outre une rocambolesque découverte: un système de tricherie par vidéo utilisé lors de parties de poker clandestines "fréquentées par des notables de Monaco et des Alpes-Maritimes". Un homme dissimulé visionnant les images des cartes des joueurs, renseignait un joueur complice à la table de poker, a expliqué la police.

Commenter cet article

  • silver.swan : Un danger de moins !!!

    Le 10/10/2012 à 06h51
  • beetllejuice : Ce n'était que poudre aux yeux !

    Le 10/10/2012 à 00h10
  • vv4vv : Comme quoi, "Les tontons flingueurs" c'est tout sauf un mythe..

    Le 09/10/2012 à 23h01
      Nous suivre :
      Le pire du foot

      Le pire du foot

      logAudience