ARCHIVES
DOSSIER : Dossier Intempéries

Neige : plus de 3000 passagers ont été coincés dans des TGV


le 05 mars 2012 à 16h31 , mis à jour le 06 mars 2012 à 01h13.
Temps de lecture
5min
Lille sous la neige - 05/03/2012

Lille sous la neige - 05/03/2012 /

À lire aussi
Faits diversLes flocons sont tombés en abondance dans la nuit de dimanche à lundi et dans la matinée. Et ont causé une sacrée pagaille. Le trafic des TGV au départ et à l'arrivée de Lille a été longuement arrêté lundi soir.

 

Sur la route et les trottoirs

On la croyait partie. Elle est revenue sans prévenir. La neige est tombée en abondance dans la nuit de dimanche à lundi dans les environs de Lille. Si les piétons ont dû ressortir leurs bottes pour pouvoir marcher sans glisser sous les flocons, les automobilistes ont dû prendre leur mal en patience. Malgré le salage préventif mis en place dans la soirée, jusqu'à 70 km de ralentissements ont été observés aux alentours de la métropole lilloise. "Il s'agit des bouchons habituels du lundi", a indiqué le CRICR, mais ils "se prolongent un peu plus que d'habitude en raison de la bouillabaisse de neige et de pluie".

Peu avant 15 heures, on comptabilisait encore une vingtaine de kilomètres de bouchons. Principaux points noirs? L'A25 et la RN41, entre Béthune, dans le Pas-de-Calais, et Lille, principalement au niveau de l'échangeur d'Englos, dans le Nord. Plusieurs poids lourds y ont été bloqués dans la matinée, immobilisant plusieurs centaines de véhicules derrière eux. Point positif : aucun accident n'était à déplorer. Si la situation "est en train de se résorber", elle était "encore délicate dans cette zone". Dans le centre de Lille, les bus, qui étaient restés au garage dans la matinée, ont pu reprendre progressivement leur service en début d'après-midi.  

Dans les aéroports

Ça coince aussi dans les airs. L'aéroport de Lille-Lesquin a été fermé en début d'après-midi. "Les pistes sont en cours de déneigement", a déclaré la direction sur son site internet, précisant que la réouverture "pourrait survenir en cours d'après-midi, selon l'évolution de la situation météo". Après avoir été obligée de dérouter un avion venant de Toulouse dans la matinée, la direction a préféré anticiper, en annulant déjà une dizaine de vols.

Des trains bloqués

La chute d'un câble électrique sur une caténaire de la ligne grande vitesse au sud de Seclin, près de Lille, a entraîné une interruption du trafic des TGV au départ et à l'arrivée de Lille en début de soirée.

Entre 3000 et 3500 personnes ont été coincées dans des TGV dans la région, notamment entre Arras et Lille, bloqués non pas par la neige mais par un TER tombé en panne à hauteur de Seclin... sur la voie de détournement que devaient emprunter les TGV depuis l'interruption de la ligne à grande vitesse.

Peu après minuit, le ministre des transports a assuré que la grande majorité de ces naufragés serait acheminée. et que seul "un petit nombre de passagers devrait coucher à Paris ou Lille, soit dans des rames dortoirs, soit à l'hôtel". "La circulation est repartie depuis 23h30" pour les Thalys, les Eurostar et les TGV Nord, a déclaré le ministre qui a annoncé que la SNCF s'engageait à "rembourser leur billet aux voyageurs affectés et leur offrir un voyage gratuit".

La SNCF a indiqué que la ligne à grande vitesse (LGV) entre Lille et Paris ne serait pas rétablie avant mardi matin. "Toutefois, les TGV pourront continuer de circuler au compte-goutte sur les voies classiques". Contraints de passer par Arras et l'Oise, les trains entre Lille et Paris ont enregistré lundi des retards de 1h30. Les autres trains au départ ou à destination de Lille ont subi des retards de 30 à 45 minutes. 

Les problèmes de câble ont aussi des répercussions outre-Manche puisque le trafic de l'Eurostar souffrait lundi soir de "sérieuses perturbations entre Londres et Paris", selon la BBC.

Privés d'électricité

Autre conséquence de la neige : 140.000 foyers étaient privés d'électricité en milieu d'après-midi dans le Nord et le Pas-de-Calais. Un nombre réduit de moitié dans la soirée. Près de 250 agents étaient mobilisés pour rétablir le courant au plus vite. Selon le directeur de RTE-Nord-est, il restait environ 40.000 foyers sans courant dans la région de Maubeuge et environ 25.000 près de Douai et Lens, dans le Pas-de-Calais. 

Un département qui par ailleurs a été placé en vigilance orange par Météo France. En cause : des risques de crues moyennes à importantes, dûes aux pluies abondantes, en particulier sur le littoral. Une soixantaine de personnes vivant dans les communes de Steenvorde et Esquelbecq, dans le Nord, ont dû être relogées en France à la suite d'inondations. Entre 40 et 50 cm d'eau ont été relevés au niveau des rez-de-chaussée.

Alertez-nous
Alertez-nousméAlertez-noustéo
Vous habitez la région, envoyez-nous vos photos de neige.
Commenter cet article

  • borebeu93 : A l Élysée il faisait 25 degrés un peu près hier soir donc pas le temps de pensée a vous cher amis du peuple....

    Le 06/03/2012 à 09h19
  • borebeu93 : Que fait plutôt le ministre des transport plutôt au lieu de toujours parler du ps...

    Le 06/03/2012 à 09h17
  • franky37 : Si elle était tombée sur Paris, on n'aurait pas fini d'en entendre parler.

    Le 06/03/2012 à 08h13
  • franky37 : Où est l'astuce ?

    Le 06/03/2012 à 08h12
  • obeone1976 : Trop dur la vie.... Sinon y'a des gosses dans le monde qu'on commandé à manger pour leur Noel et qu'on toujours pas à manger aujourd'hui!

    Le 06/03/2012 à 08h09
      Nous suivre :

      Cette année, la plus belle femme du monde est...

      logAudience