En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ALERTEZ-NOUS ! Une info sur ce sujet ? Envoyez-nous vos photos et vidéos
ARCHIVES
DOSSIER : Dossier Intempéries

Les Pyrénées en alerte rouge sans précédent : déjà des dégâts

Edité par
le 15 janvier 2013 à 21h04 , mis à jour le 15 janvier 2013 à 23h09.
Temps de lecture
4min
neige avalanches isola 2000

Image d'archives / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
Services
Faits diversRoutes et courant coupés, vols annulés, inondations... Les pompiers sont en action dans les départements des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées placés en "vigilance rouge" -une première- pour risques d'avalanches, de vents forts et de crues. 10 autres départements du Sud-Ouest sont en alerte orange. La Corse est, elle, sous de fortes chutes de neige.

Si l'Hexagone a déjà connu des alertes rouges, comme pour la tempête Klaus de janvier 2009 par exemple, c'est la première fois qu'on décrète ce niveau de vigilance pour les avalanches depuis 2001 et l'instauration de l'actuel système d'alerte météorologique (en 2001). Et selon la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, "le dernier événement de cette importance sur les Pyrénées s'est produit en décembre 1990".

En clair, prudence prudence prudence : les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées ont été placées mardi en état d'alerte maximale devant un risque exceptionnel de puissantes avalanches pouvant menacer les routes et peut-être même les habitations, entraînant le déclenchement d'une alerte rouge aux avalanches pour la première fois en France. "On a la totale : avalanches, vents forts et crues. Il a beaucoup plu et il va beaucoup pleuvoir. De plus, la neige tombée en abondance n'est pas stabilisée", ajoutait un porte-parole de Météo France. La vigilance rouge cible une fenêtre de minuit à 12h mercredi et concerne précisément les massifs Aspe-Ossau (Pyrénées-Atlantiques) et Haute-Bigorre (Hautes-Pyrénées).

Maisons inondées, routes coupées, stations fermées 

De fait, les dégâts ont commencé. Selon le quotidien régional Sud-Ouest, s'il n'y a aucun blessé à déplorer, les pompiers avaient déjà réalisé une cinquantaine d'interventions mardi principalement pour "des inondations et des arbres couchés sur la chaussée".

Sud-Ouest ajoute que les poids-lourds sont interdits de circulation dans la Vallée d'Aspe, où le tunnel du Somport (entre la Fran ce et l'Espagne) a été fermé. Le trafic était en outre perturbé voire coupé par endroits, en raison d'avalanches et d'inondations dans les départements en alerte rouge (voir la carte des pertrurbations sur les routes de Pyrénées sur le site du Conseil général). Toujours selon Sud-Ouest, les intempéries causent aussi des perturbations dans le ciel : des vols ont été annulés depuis l'aéroport de Pau Pyrénées ainsi que d'Orly et Roissy vers les Pyrénées.

Enfin, depuis mardi matin, les chutes de neige ont encore donné localement "40 à 50 cm de neige", ce qui fait des cumuls de neige atteignant 2 m sur certains des massifs Aspe/Ossau. Conséquence : les installations de trois stations de ski - Artouste, La Pierre-Saint-Martin et Gourette ont été fermées mardi soir, sans évacuation.

Vigilance orange dans 10 autres départements
 
La vigilance est également de mise dans 10 autres départements du Sud-Ouest. Charente, Dordogne, Corrèze, Lot, Aveyron, Tarn, Tarn-et-Garonne, Haute-Garonne, Aude et Ariège sont placés, eux, en vigilance orange. Dans la plupart de ces départements, les risques sont liés aux chutes de neige attendues et au verglas. Ces alertes sont valables jusqu'à mercredi 16h.
 
A noter qu'au Pays basque, par ailleurs, il est tombé en 48h autant de pluie que pour l'ensemble d'un mois de janvier ordinaire. Après une accalmie, les précipitations ont repris en milieu d'après-midi avec de fortes pluies, qui devraient se poursuivre dans la nuit. En raison du risque de crues, les automobilistes sont en outre invités à ne pas laisser leurs véhicules à proximité des cours d'eau la Nive et la Nivelle. Enfin, sur les côtes, en fin d'après-midi, une forte houle est attendue et il est recommandé de ne pas se promener en bord de mer, dans les endroits les plus exposés.

La Corse sous la neige

La neige est en outre tombée en abondance mardi soir en Corse où les autorités ont lancé des appels à la prudence, notamment dans le sud de l'île et sur la côte ouest. La neige a commencé à tomber à partir de 200 mètres d'altitude et une couche de 7 à 15 cm était attendue dans les zones montagneuses, au dessus de
900 mètres.

Les équipements spéciaux sont nécessaires pour franchir les cols, notamment celui de Vizzavona (1200 m), limite entre Corse-du-Sud et Haute-Corse, sur la route nationale 193 reliant Ajaccio à Bastia. Selon un communiqué de la préfecture de Corse, "les conditions de circulation peuvent devenir rapidement difficiles sur l'ensemble du réseau et les risques d'accident sont accrus." Les services de l'Equipement et de secours ont été mis en état d'alerte pour ces premières grosses chutes de neige depuis le début de l'hiver.

Dans la nuit de lundi à mardi, un important épisode neigeux a provoqué des perturbations dans le Nord et dans la partie Est de la France. Le point sur : L'Est et le Nord sous la neige.

 

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Dark Vador en campagne pour les élections législatives ukrainienne

      Dark Vador en campagne pour les élections législatives ukrainienne

      logAudience