En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Marseille : le braqueur de 17 ans blessé par balles dans un "état stable"


le 29 avril 2012 à 14h00 , mis à jour le 29 avril 2012 à 16h19.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
Faits diversL'adolescent blessé par le bijoutier qu'il cambriolait, samedi matin en plein coeur de la cité phocéenne, se trouvait toujours en réanimation dimanche à l'hôpital de la Timone. Il était dans un "état stable qui semble évoluer favorablement". Si la garde à vue du bijoutier a été levée dans la soirée, celle du complice se poursuit.

 

Son état est "stable" et "semble évoluer favorablement". L'adolescent de 17 ans, blessé par balles, samedi matin, par le bijoutier qu'il était en train de braquer dans le 7e arrondissement de Marseille, se trouvait toujours en réanimation à l'hôpital de la Timone, dimanche.

Placé en garde à vue samedi, le bijoutier auteur des tirs a été libéré dans la soirée. Sa garde à vue "avait pour objectif de pouvoir déterminé aussi précisément que possible, grâce à cette audition et celle des personnes présentes sur les lieux, si les conditions de la légitime défense étaient réunies", a indiqué le procureur adjoint de la République de Marseille Christophe Barret. Il a ajouté que le commerçant "avait l'autorisation de détenir cette arme pour sa défense dans son magasin", précisant qu'il s'agissait d'un "revolver de gros calibre".

Le second malfaiteur toujours en garde à vue

Quant à l'arme dont étaient munis les deux malfaiteurs de 17 et 18 ans, originaires des quartiers sud de la ville et connus des services de police pour des infractions secondaires, elle ne "tire pas des projectiles à poudre". Il s'agit en fait d'une "arme à gaz" qui "imitait à la perfection une arme qui tire des projectiles à balles". La veille, une source proche de l'enquête avait indiqué que l'arme qui avait servi au braquage était factice.

Le complice de l'adolescent était toujours en garde à vue dimance et devrait être présenté à un juge d'instruction lundi. Il pourrait être mis en examen pour vol avec arme, un crime jugé par une cour d'assises ou une cour d'assises des mineurs.

Commenter cet article

  • belialgoth : Visez la tête, amis bijoutiers, policiers, douaniers, gendarmes, citoyens honnêtes...Et n'oubliez pas: pas vu, pas pris!!!

    Le 30/04/2012 à 20h36
  • catarhiniens28 : Comme c'est parti mon kiki !...il vaut mieux supprimer "les conditions de la légitime défense"..que tu tire dans le dos ou de face pour la justice = mis en examen pour homicide volontaire : le juge a simplement fait son travail.....il faut sûrement être mort, pour ne pas se retrouver en examen pour homicide volontaire ,et encore.. quoique..!!

    Le 30/04/2012 à 00h24
  • calimero33300 : Toujours une phrase célèbre: "connus des services de police"

    Le 29/04/2012 à 23h42
  • dark53 : Encore heureux que le bijoutier n'ai pas été embêté plus que ça... Dans quel monde vis t-on...

    Le 29/04/2012 à 20h40
  • 421123 : Avant le prochain hold-up, il va réfléchir!

    Le 29/04/2012 à 20h32
      Nous suivre :
      Griezmann, Evra, Debuchy : mercato chez les Bleus

      Griezmann, Evra, Debuchy : mercato chez les Bleus

      logAudience