En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Marseille : atteint d'une balle dans la nuque, il s'en sort miraculeusement

Alexandra Guillet par
le 14 janvier 2013 à 07h42 , mis à jour le 14 janvier 2013 à 14h05.
Temps de lecture
3min
voiture girophare police nationale sécurité vigipirate

Crédits : TF1 News / Steve Marques

A lire aussi
Faits diversUn jeune homme a été pris pour cible dans la nuit de dimanche à lundi par un ou plusieurs tireurs dans le 10e arrondissement de Marseille. Atteint d'une balle dans la nuque, ses jours "ne seraient pas en danger".

C'est la première tentative de règlement de compte en ce début d'année à Marseille. Dans la nuit de lundi à mardi, un jeune homme a été la cible d'un ou plusieurs tireurs dans le quartier de La Sauvagère, dans le 10e arrondissement de la cité phocéenne. Selon nos informations, un jeune homme de 24 ans, qui sortait de chez son frère vers 0h40, a été attaqué alors qu'il venait de prendre place à bord de son véhicule. C'est son frère qui, entendant des détonations, est aussitôt descendu au pied de son immeublet et, découvrant la scène, a appelé les secours.  

Le jeune homme, atteint d'une balle dans la nuque, a été transporté à l'hôpital mais "ses jours ne seraient pas en danger", précise une source policière à TF1 News. Les experts ont relevé quatre impacts de balles sur le côté gauche du véhicule, dont les vitres étaient également brisées. Toujours selon nos informations, il était trop tôt pour déterminer avec quel type d'arme la victime a été visée.

Les premiers témoignages recueillis feraient état de deux à trois personnes vues en train de partir en courant après les tirs. Le jeune homme blessé était connu des services de police pour des faits de petite et moyenne  délinquance (vol et violences), mais pas pour des affaires de stupéfiants ou de grand banditisme, précise une autre source policière à TF1 News.

Malgré l'envoi de renforts policiers dans la région marseillaise, les règlements de compte n'y ont pas cessé. Au cours de l'année 2012, plus d'une vingtaine de personnes ont été tuées lors d'agressions de ce type à Marseille et dans les alentours.

> A lire : Un homme tué par arme à feu à Marseille
> A lire : Marseille : il avait chez lui un véritable arsenal de guerre

Commenter cet article

  • jaidesdoutes : C'est bien de souligner que cette criminalité n'est en rien liée au grand banditisme mais touche aussi bien la 'petite' délinquance. Cela prouve que tout le monde, partout, peut subir ce genre de sort, pour un regard croisé, un cigarette ou une tète qui ne plait pas. Le bronx d'il y a 20 ans, ca craignait moins que la France d'aujourd'hui. Mais les gens semblent tolerer cela sans pb.

    Le 14/01/2013 à 13h23
      Nous suivre :
      Décès de Christophe de Margerie : les images et la reconstitution du crash

      Décès de Christophe de Margerie : les images et la reconstitution du crash

      logAudience