En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Mayotte: 6 morts et 27 disparus dans un naufrage de clandestins


le 08 septembre 2012 à 17h04 , mis à jour le 08 septembre 2012 à 17h30.
Temps de lecture
2min
Carte Mayotte

Carte Mayotte /

À lire aussi
Faits diversSix personnes sont mortes et 27 autres sont portées disparues dans le naufrage d'une embarcation d'immigrés clandestins au large de Mayotte, a annoncé samedi la préfecture de l'île.

Selon la préfecture, 36 personnes avaient pris place à bord d'une embarcation partie vendredi soir de Domoni, sur l'île d'Anjouan, aux Comores. Après le naufrage du bateau au large de Mayotte, six corps ont été repêchés, un survivant a été pris en charge par les secours et deux autres survivants se sont échappés.

L'embarcation -un "kwassa kwassa", pirogue qui navigue au ras des flots- a fait naufrage samedi à 200 mètres du littoral de Petite Terre, deuxième île de l'archipel de Mayotte par sa superficie, a indiqué la préfecture.

De nombreux candidats à l'immigration, pour la plupart venus de l'île voisine d'Anjouan, tentent régulièrement de débarquer illégalement sur l'archipel français de Mayotte pour travailler ou s'y faire soigner. Sur les 200.000 habitants de Mayotte, 40% seraient des clandestins.

Le dernier drame de ce type remonte à juillet dernier, lorsqu'un autre "kwassa kwassa" en provenance de l'île d'Anjouan avait sombré, faisant sept morts et quatre disparus. Treize personnes avaient été rescapées.

Commenter cet article

  • harrycower : C'est triste....mais si cela pouvait passer l'envie aux autres de tenter leur chance de devenir français pour les aides sociales ......

    Le 08/09/2012 à 19h17
  • cadetroussel768 : Ceesez donc de leur faire miroiter l'eldorado sur notre territoire!

    Le 08/09/2012 à 17h52
      Nous suivre :
      Daniel Radcliffe revient sur son alcoolisme : "Je regrette d'en avoir parlé"

      Daniel Radcliffe revient sur son alcoolisme : "Je regrette d'en avoir parlé"

      logAudience