En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ALERTEZ-NOUS ! Une info sur ce sujet ? Envoyez-nous vos photos et vidéos
ARCHIVES
DOSSIER : Dossier Intempéries

Intempéries : alerte rouge aux avalanches dans les Pyrénées, une première


le 16 janvier 2013 à 06h43 , mis à jour le 16 janvier 2013 à 10h36.
Temps de lecture
4min
Risque d'avalanche : les voyants au rouge

La douceur des température a aussi des inconvénients : elle augmente la vitesse de la fonte des glaciers, et le risque d'avalanche. Les habitants de certaines zones sont même menacés d'évacuer leurs logements. / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
Services
Faits diversLes départements des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées sont placés en alerte rouge - une première - en raison du risque très élevé d'avalanche. Les coulées de neige pourraient menacer des routes et des habitations.

Le niveau d'alerte est exceptionnel : "rouge", le plus élevé, ce qui ne s'était jamais produit en France en matière d'avalanches depuis que les différents stades d'appels à la vigilance en matière de météo ont été instaurés. Il concerne les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées, deux départements menacés par des coulées de neige de grande ampleur. Des avalanches importantes ont déjà eu lieu dès mardi, notamment à Accous, où la nationale 134 a été coupée (lire :Les Pyrénées en alerte rouge sans précédent : déjà des dégâts). Mais "la très forte activité avalancheuse (...) va culminer mercredi matin", a indiqué la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, en soulignant que "le dernier événement de cette importance sur les Pyrénées s'est produit en décembre 1990".

"Il a beaucoup plu et la neige est devenue très instable, d'autant qu'il fait un peu plus chaud", a expliqué en milieu de matinée le responsable de la communication de Météo France à Bordeaux, Didier Roquecave. "La très forte activité avalancheuse qui a débuté hier mardi va culminer mercredi en milieu de journée. De nombreuses et grosses avalanches vont se produire en cours de journée", indique aussi Météo France dans un communiqué. Dans la vallée d'Aspe et ses environs, "la neige est très très mouillée", a ainsi rapporté Dominique Betran, jointe par téléphone dans le village d'Osse-en-Aspe, à 50 km au sud de Pau. Les zones les plus menacées sont le massif Aspe/Ossau où des avalanches "mobilisant de très grosses quantités de neige se produiront", selon la préfecture. Elles pourront "parcourir des dénivelés importants, prendre des trajectoires inhabituelles, toucher des routes et des habitations isolées".

Stations fermées et routes bloquées

Depuis mardi matin, les chutes de neige ont donné localement 40 à 50 cm de neige. Les cumuls de neige sont très importants et atteignent 2 m sur certains des massifs Aspe/Ossau. La préfecture a activé un Centre opérationnel départemental (COD) rassemblant sous l'autorité du préfet l'ensemble des forces de sécurité et les pompiers, dont au moins 600 sont mobilisés pour répondre au risque d'avalanche, tandis que 130 places d'hébergement d'urgence ont été prévues dans les communes de la vallée d'Aspe. Voici le point mercredi matin :

 - Les accès des stations de ski d'Artouste, de La Pierre-Saint-Martin et de Gourette sont fermés depuis mardi soir, sans évacuation.
 - La route RN 134, desservant le tunnel de Somport devrait restée fermée, au niveau du pont de Cebers et ce jusqu'à jeudi, de même que des portions de la route départementale 132 coupée entre Moulines et La-Pierre-Saint-Martin.
 - Dans la vallée, comptant quelque 2.500 habitants, six communes sont privées d'électricité suite aux intempéries, a précisé la préfecture.
 - Les risques de débordement de la Nive et de la Nivelle étant par ailleurs élevés, des barrières ont été mises en place pour limiter les effets des crues, de même que des des patrouilles de gendarmerie visant à vérifier qu'il n'y ait personne en difficulté. La préfecture conseille d'éviter, "sauf urgence, tout déplacement sur des secteurs routiers d'altitude" et invite à se conformer "aux mesures d'interdiction et consignes de sécurité en vigueur dans les stations de ski et communes de montagne". Des recommandations aux usagers et informations concernant les routes sont disponibles sur le site du Conseil général du département: http://www.cg64.fr/.

Vigilance orange dans 12 départements
 
La vigilance est également de mise dans 12 autres départements du Sud-Ouest. Charente, Dordogne, Corrèze, Lot, Aveyron, Tarn, Tarn-et-Garonne, Haute-Garonne, Aude et Ariège sont placés, eux, en vigilance orange. Dans la plupart de ces départements, les risques sont liés aux chutes de neige attendues et au verglas. Ces alertes sont valables jusqu'à mercredi 16h.

La neige est en outre tombée en abondance mardi soir en Corse où les autorités ont lancé des appels à la prudence, notamment dans le sud de l'île et sur la côte ouest. La neige a commencé à tomber à partir de 200 mètres d'altitude et une couche de 7 à 15 cm était attendue dans les zones montagneuses, au dessus de 900 mètres. Les équipements spéciaux sont nécessaires pour franchir les cols, notamment celui de Vizzavona (1200 m), limite entre Corse-du-Sud et Haute-Corse, sur la route nationale 193 reliant Ajaccio à Bastia.

Commenter cet article

  • 123pimpon : Bonjour de SAINT SALVADOUR petit village a 22 kms de TULLE en correze,il neige depuis cette nuit sans discontinu,8 cm sur les routes,mais que c'est beau.....

    Le 16/01/2013 à 11h00
      Nous suivre :
      Comment Valls utilise Fleur Pellerin pour éviter de poser seul avec Zahia

      Comment Valls utilise Fleur Pellerin pour éviter de poser seul avec Zahia

      logAudience